Uncategorized

Armorican psycho de Gwénaël LE GUELLEC

Résumé de l’histoire : Au lendemain de la fête des morts, une tempête sans précédent s’empare de la pointe armoricaine, plongeant la cité du Ponant dans une pluie sans fin. Photographe amateur atteint d’achromatopsie, une crainte obsessionnelle de la lumière associée à une absence totale de vision des couleurs, Yoran Rosko vit retiré dans son appartement sur le port et ne sort que la nuit. Il est appelé pour confirmer l’identité du cadavre de l’homme qui lui avait permis de faire ses premiers pas dans le huitième art, retrouvé mort à son domicile, le corps mutilé et recouvert de sel. Sauf que ce corps s’avère être celui d’un ancien capitaine de cargo norvégien, disparu en mer en 1995…

Ce que j’en pense : Si vous aimez le grand suspense et les voyages … alors lisez ce livre.
J’ai beaucoup aimé cette histoire, même si au départ le nombre de pages m’a un peu freinée. Mais j’ai fait fi de ce pavé et j’ai plongé dès le début dans les eaux froides de Brest. L’auteur connaît par coeur le coin mais il a su ne souligner que ce qui pouvait être important pour sa narration et cela m’a beaucoup plu. Ensuite le personnage principal, Yoran, est assez décalé : il ne vit essentiellement que la nuit car il est nyctalope (qui a la faculté de voir la nuit) et c’est un gentil garçon. Même quand Yoran décide de partir dans le grand froid d’Oslo pour ses recherches, tout se fait essentiellement la nuit.
L’auteur a réussi, grâce à sa maîtrise littérale, à me tenir en haleine tout au long du voyage. Les descriptifs sont tellement réalistes ; et pour couronner le tout, il faudra remonter très loin dans le passé, pour connaître la vérité et ça l’auteur l’a fait à merveille.
Une très belle découverte avec une playlist pleine de souvenirs personnels.
A lire sans modération.

Je remercie chaleureusement les éditions les Nouveaux Auteurs pour leur confiance.
Sortie nationale le11 avril 2019.

Biographie de l’auteur : De nationalité française, né à Brest (Bretagne) le 10/11/1982, Gwenael Le Guellec s’est d’abord passionné pour la photographie, avant de se consacrer davantage à l’écriture.
Désormais installé en Île-de-France, le natif de Brest puise son inspiration dans ses voyages à travers l’Europe et l’Asie ainsi que dans la musique qu’il aime, où se côtoient trip hop, cold wave ou post-rock.
Armorican Psycho, son premier roman, introduit le personnage de Yoran Rosko, photographe solitaire percevant le monde qui l’entoure en nuances de noir et de blanc.
Il a été récompensé du Prix du Suspense Psychologique en 2019.

Uncategorized

Stone Island d’Alexis AUBENQUE

Résumé de l’histoire : Archipel en plein cœur de l’océan pacifique, Stone Island est le paradis sur Terre…ou presque…
A la suite du décès de son père biologique, Fiona Taylor, jeune avocate fraîchement diplômée, devient héritière. Plutôt que de couler des jours paisibles dans son pays d’adoption, elle décide de se rendre sur Stone Island à la recherche de ses véritables racines. Dès lors, elle va s’établir dans une vaste demeure coloniale, perdue dans la jungle, où accueillie par des domestiques et une aïeule au comportement étrange, elle tentera de percer les secrets de sa famille. Dans cette quête, elle doit passer par le commandeur Jack Turner, premier homme de loi de l’île, qui doit faire face de son côté au meurtre d’un homme d’affaires, tué dans des circonstances étranges. Simple crime crapuleux, raciste, ou plus délicat encore ?
Turner devra faire le tri entre toutes les pistes, pour tenter de comprendre les tenants et les aboutissants d’une inquiétante série de meurtres qui ne serait peut-être pas sans liens avec les questions de Fiona…

Ce que j’en pense : Roman 100% suspense, le roman est teinté de beaucoup de couleurs locales.
Secrets de famille bien enfouis, histoires d’amour qui finissent mal, je me suis laissée porter par les remous de la mer sans pour autant perdre pied.
Un bon moment de lecture pour se détendre après des lectures précédentes très perturbantes.

Sortie nationale le 03 juin 2013.

Biographie de l’auteur : Alexis Aubenque, né le 23 décembre 1970 à Montpellier, est un auteur français de space opera et de thriller. Il est économiste de formation.
Il a inauguré en 2002 un cycle romanesque de science-fiction avec La Chute des mondes, space opera se déroulant au xxviie siècle dans une fédération galactique regroupant 250 mondes habités.
En 2006, il commence un cycle reprenant les thèmes majeurs de La Chute des mondes intitulé L’Empire des étoiles, à savoir la réapparition d’une société féodale dans un univers futuriste où l’humanité a depuis longtemps quitté la Terre pour s’installer sur de nouvelles planètes.
Depuis 2008, il a arrêté la science-fiction pour se lancer dans le domaine du thriller avec une première série intitulée River Falls, qui met en scène le shérif Mike Logan.
En 2009, ce changement est récompensé par le prestigieux « prix Polar » du Salon Polar & CO de Cognac pour le second tome de la série River Falls.
Il enchaîne à partir de 2011 avec la série Nuits Noires à Seattle, qui met toujours en scène le shérif Logan mais de manière secondaire, et met en avant ses lieutenants Angelina Rivera et Dean Nelson déjà présents dans la première série.