Uncategorized

Ecrit dans le sang d’Edmonde PERMINGEAT

Résumé de l’histoire : Tombée en panne dans la campagne tarnaise, Maya se réfugie dans un manoir dont les occupants lui accordent l’hospitalité. Mais un meurtre sordide survient dans la paisible demeure : qui a tué Maya ? Après Sans mon ombre (l’Archipel, 2019), Edmonde Permingeat revient avec un polar où jalousie et vengeance distillent un suspense angoissant.
La jeune Maya, une rousse sulfureuse, tombe en panne un soir d’été devant la grille de la Giraudière, un manoir perdu en pleine campagne tarnaise. Elle y est accueillie.
Mais, à peine installée dans cette étrange demeure où vit la famille Rascol, la  » belle aux yeux de chatte  » va jouer de sa séduction pour exacerber tous les conflits latents. Aucun membre de cette grande fratrie n’échappera à son emprise.
Quelques jours plus tard, elle disparaît de façon subite et inexpliquée… Avec les taches de sang laissées sur le tapis et les murs, sa chambre a tout d’une scène de crime.
Qu’est-il advenu de Maya ?
Une intrigue psychologique où jalousie et vengeance distillent un suspense angoissant.

Ca n’engage que moi : Voilà un thriller psychologique familial découvert grâce à sa quatrième de couverture très alléchante. Et je n’ai pas été déçue.
Questions manipulations, l’auteure à su jouer avec ses personnages. Marionnettes et acteurs de leur propre histoire, les personnages sont déroutés et déroutants. L’histoire tient la route et les personnages ne vous laisseront pas indifférents. Une fois vous les aimerez et les détesterez le chapitre d’après. Un vrai plaisir de comment détester tout le monde bien malgré soi.
Une écriture simple, une lecture agréable, des chapitres courts, du suspense, la hâte de connaître le dénouement, qui à mon avis pourrait avoir une suite.
Cependant, le début de l’histoire est un peu bizarre, de nombreuses répétitions existent mais je ne sais pas si cela a été fait exprès.
J’ai trouvé une certaine forme de narcissisme de la part de l’auteure qui, à plusieurs reprises, vante la qualité de son récit.
Et si elle avait raison !!! A savourer sans prise de tête.

Je remercie chaleureusement les éditions de l’Archipel pour leur confiance.
Sortie nationale le 09 juillet 2020

Uncategorized

La dernière maille de Patricia HESPEL

Résumé de l’histoire : Rescapé d’une violente agression, Néo, 23 ans, sort du coma. Où trouver l’envie de continuer dans un corps qu’il ne reconnaît pas, sans passé ni souvenirs, sans proches pour se soucier de lui ? Pourtant, le docteur Catherine Milan n’est pas disposée à le laisser couler. Touché par l’affection de cette femme qui le porte à bout de bras, le jeune homme entreprend de se reconstruire à ses côtés. Bientôt, il découvre qu’elle aussi a ses absents. En même temps que son attachement à Catherine se renforce, l’intérêt de Néo pour le drame familial qui l’a meurtrie quelques années plus tôt tourne à l’obsession. Au fil de rencontres inattendues et de coïncidences troublantes, Néo commence à douter. Ce qu’il vit depuis son réveil découle-t-il de ses choix ou d’une pièce savamment orchestrée ? Quel marionnettiste le mène sur ce chemin, plus balisé qu’il ne croyait ? Pour démêler le sens de sa miraculeuse deuxième chance, il n’aura d’autre choix que de suivre le fil tendu par une main inconnue qui, d’étape en étape, le mènera à la stupéfiante révélation de son identité. Entre passé et présent, entre rédemption et acceptation, une quête de soi dont le tricot serré emporte le lecteur jusqu’à la dernière maille.

Ce que j’en pense : Je l’attendai ce nouveau roman ; depuis ma rencontre surprise avec l’auteure lors de la foire du livre de Bruxelles en 2019 et la lecture de « La fille derrière la porte« , il me tardait de me plonger à « zyeux perdus » dans cette nouvelle aventure.
Un one-shot divisé en trois parties ; dès le départ, l’auteure annonce la couleur : une agression d’une rare violence et l’état amnésique de la victime vont être au coeur de ce récit mais pas que … si dans la première partie, Néo va être en quête de son passé, il n’empêche que sa rencontre avec Catherine va bouleverser sa vie et celle de son amie. J’ai été agréablement surprise de la maitrise parfaite du parallèle que va faire l’auteure entre comment traiter la perte de mémoire et les pertes/abandon d’un mari et d’un enfant « pas comme les autres ». L’acceptation de l’autre, la résilience, la quête de vérité, les reconstructions physique et morale sont au centre de l’histoire.
Patricia HESPEL arrive à transmettre, je ne sais pas comment !!!!, une telle intensité à son récit que cela a été très dure pour moi de lâcher ma lecture.
Car, enfin, lorsque le dernier coup de volant a été donné, je me suis retrouvée en pleine ligne droite d’indices, d’explications, d’aveux ; la boucle était bouclée ; une montée en puissance dans la qualité de la narration incontestable.
D’une fluidité, d’une précision exemplaire, que de moments intenses, d’empathie, d’amour, de larmes : la recherche de la vérité se profile, la dernière maille est tricotée. Fin de l’ouvrage.
Un thriller psychologique mais pas que … UN ENORME COUP DE COEUR !!!!
(PS : je ne peux malheureusement pas trop rentrer dans les détails au risque de spoiler mais c’est du très bon.)

Si vous avez prévu de venir à la Foire du livre de Bruxelles, l’auteure sera présente le vendredi 6 mars et le dimanche 8 mars prochains. N’hésitez pas à aller la voir pour discuter et découvrir son dernier livre.

Je remercie chaleureusement GENESE Editions pour leur confiance.
Sortie nationale le 17 janvier 2020.

Biographie de l’auteure : Patricia HESPEL est née en 1969 en Belgique. Passionnée par la lecture, elle écrit depuis l’adolescence. Son premier roman, Au bout du chemin, a paru en 2013 aux Éditions Les Nouveaux Auteurs. Il a été récompensé par le Grand Prix du roman Femme actuelleLa Fille derrière la porte, son deuxième ouvrage, a paru chez le même éditeur et a été récompensé du Prix du suspense psychologique 2017

Uncategorized

Le jour de ma mort de Jacques EXPERT

Résumé de l’histoire : Charlotte est une jolie jeune femme sans histoire. Elle a un travail qui lui plaît, un petit ami avec qui elle s’apprête à se marier, un chat. Elle se dit heureuse. Cependant, cette nuit d’un dimanche d’octobre, elle se réveille en sueur, tremblante de peur, à l’affut du moindre bruit. Elle est seule chez elle, il est minuit passé. On est le 28 octobre. Le jour de sa mort.
Trois ans plus tôt à Marrakech, Charlotte et trois copines sont allées consulter un voyant. Toutes les prédictions faites à ses amies se sont avérées exactes. Qu’en sera-t-il de Charlotte à qui il avait annoncé une mort violente le 28 octobre.
Commence alors un suspense de tous les instants.
La jeune femme est-elle victime d’une paranoïa alimentée par l’effrayant souvenir ou est-elle réellement en danger alors que rôde dans la ville un tueur psychopathe ?

Ce que j’en pense : Un huis-clos insoutenable et oppressant, une fin surprenante, voilà un cocktail que l’auteur manie avec habileté et talent.
Tous les ingrédients sont là pour vous dire que j’ai encore une fois beaucoup aimé ce thriller psychologique : psychopathe, cynisme, tromperie, mort, paranoïa, manipulation … un pur régal !!!
Et quand la fin que vous prévoyez n’est pas celle annoncée …
A lire absolument.

Lu en version numérique.
Sortie nationale le 25 avril 2019.

Biographie de l’auteur : Jacques Expert, né en  à Bordeaux, est journaliste à Radio Caraïbes International en 1981, participe à Radio7 (1982 – 1983), puis grand reporter à France Inter et France Info couvrant notamment l’affaire Grégory. En 1995, il devient rédacteur en chef de Coyote.
En 1998, il devient directeur des magazines de M6 et directeur des programmes de Paris Première en 2001.
En 2012, il est nommé directeur des programmes de RTL.
Il mène parallèlement à cela une carrière d’écrivain.
Le  avril 2018, il quitte la direction des programmes de RTL pour se consacrer à ses activités littéraires.
Il est l’époux de Valérie Expert.

Uncategorized

Jeu de dames de Nicolas DRUART

Résumé de l’histoire : Un affrontement impitoyable entre le tueur et la police au cours duquel tous les coups sont permis ! Un twist final saisissant !
Toulouse. Une sortie de périphérique. Un meurtre, trois témoins : Ludovic, Claire et Ousmane. Le lendemain, un SMS sur leur smartphone : « je sais ce que vous avez vu ». Eux ne savent pas qu’ils viennent de devenir des cibles… Dans une ville traumatisée par un tueur en série surnommé Baba-Yaga, trois individus que tout oppose vont être aspirés dans un stratagème macabre, un jeu de piste qui va les pousser dans leurs retranchements et révéler leur vraie nature. Que seriez-vous prêt à faire pour rester en vie ?

Ce que j’en pense : Voilà une très belle réussite en matière de thriller psychologique. Encore du grand suspense mais cette fois-ci dans la nuit glaciale de Toulouse.
Une manipulation du lecteur et des personnages incroyable ; la narration de l’histoire est très originale et très déroutante ; une histoire de vengeance savammenet menée ; l’écriture est vive, punchy, tout pour me plaire !!!
Des histoires, comme celle-ci, j’en redemande.
A lire absolument.

Lu en version numérique.
Sortie nationale le 17 octobre 2019.

Biographie de l’auteur : Nicolas Druart est infirmier depuis 2012. Il a commencé l’écriture en 2015 à la suite d’un arrêt longue maladie pour des problèmes de dos. « Nuit blanche » (2018, Nouveaux Auteurs), son premier roman, est récompensé par le Prix du suspense psychologique 2018.

Uncategorized

Broyé de Cédric CHAM

INSOUTENABLE …

Résumé de l’histoire : Christo porte dans sa chair les stigmates d’une enfance extrêmement violente. Christo lutte pour contenir cette rage qui bouillonne en lui… Jusqu’au jour où son regard croise celui de Salomé, une jeune femme qui va l’accompagner au-delà des cicatrices. Christo va faire ce qu’il pensait impossible jusqu’alors. Lâcher prise ! Au risque de ne plus rien maîtriser… Mathias, enfant, fugue pour éviter les coups, espérant un monde meilleur. Mathias se réveille enfermé dans une cage. Abandonné, désespéré, la peur au ventre, seul ! Jusqu’à ce que son geôlier se dévoile, un homme qui lui annonce qu’il va le dresser. Pour survivre, pour vivre, Mathias va faire ce qu’il pensait impossible jusqu’alors ! Au risque de se perdre à tout jamais. Deux êtres. Deux vies. Peut-être pas si éloignées…
« Tu sais ce qu’il y a de pire, de plus dramatique pour un homme ? C’est, vivant, de n’avoir aucun endroit pour s’enraciner et, mort, de n’avoir aucun endroit pour être enterré. »

Ce que j’en pense : Sûrement le livre le plus abouti, le plus dérangeant que j’ai lu cette année dans la catégorie « Thriller psychologique ».
Ecrit de mains de maître, on suit en parallèle les souffrances de deux garçons. J’ai été tellement absorbée par ma lecture, que mon empathie et ma tendresse pour ces deux principaux personnages ont fait surface au mot « FIN ». Même dans les pires moments du récit, la dignité ressentie par ces hommes pour essayer de s’en sortir est très déroutante ; chacun à leur manière le combat est dur et long.
Cette histoire ne vous laissera pas indifférente. J’ai réussi, malgré toutes ces horreurs, à trouver un pur moment de lecture.

A lire absolument et sans attendre.

Je remercie chaleureusement les éditions JIGAL pour leur confiance.
Sortie nationale le 14 juin 2019.

Biographie de l’auteur : Cédric Cham, né en 1978, est originaire de la région Rhône-Alpes. Le jour, il travaille au sein de l’Administration pénitentiaire française, la nuit, il écrit des polars. Dès son plus jeune âge, la lecture est devenue une « addiction ».

Uncategorized

Dans la toile de Vincent HAUUY

Résumé de l’histoire : Isabel Gros est une miraculée. Seule survivante d’une fusillade, elle a passé deux semaines dans le coma. Contrainte d’abandonner sa carrière de critique d’art et ne supportant plus la vie citadine, elle quitte Paris avec son mari, pour s’installer dans leur nouveau chalet, au coeur des Vosges. Souffrant de graves séquelles, Isabel pense se reconstruire grâce à la peinture. Mais le malaise qu’elle ressent dès son arrivée va rapidement se transformer en terreur.

Ce que j’en pense : Thriller psychologique incontournable à lire si vous aimez vous faire des noeuds au cerveau … comme moi par exemple !!!!
Mais je vous rassure, l’auteur vous aidera à les dénouer tout à la fin de son roman …
Le récit est divisé en deux parties :
* aujourd’hui, le quotidien d’Isabel (le personnage principal) est décrit avec précision mais aussi avec une certaine froideur dans son comportement et pour cause …
* le passé aux Etats-Unis, où la famille d’Isabel est originaire : avec ses secrets, ses non-dits, ses coups durs.
J’ai beaucoup aimé l’endroit où se déroule l’action, un chalet isolé proche de Gérardmer (Vosges françaises), région très chouette.
Petit bémol : il m’a quand même manquée le petit truc qui fait que tu adhères à 100%.
A lire pour découvrir.
Je remercie chaleureusement les éditions Hugo Thriller pour leur confiance.
Sortie nationale le 02 mai 2019.

Biographie de l’auteur : De nationalité Française, né à Nancy le 23/04/1975, Vincent Hauuy est un concepteur de jeux vidéo, romancier et scénariste.
Il est titulaire d’un master en information et communication à l’Université de Metz en 2000.
« Le tricycle rouge », son premier roman, a obtenu le Prix VSD-RTL du meilleur thriller français 2017. Il récidive avec une nouvelle enquête, « Le brasier », publié en 2018.
« Dans la toile » est paru en 2019.
Vincent Hauuy a vécu avec sa famille à Montréal, au Québec, où il a travaillé dans le monde du jeux vidéo, de 2012 à 2018. Il vit maintenant au Portugal.