auteurs étrangers, auteurs français, professionnels, hommes, femmes, policier, thrillers, romans noirs, psychologique, littérature noire, littérature blanche

Siège 7A de Sebastian FITZEK

Résumé de l’histoire : Pour sauver sa fille, un psychiatre doit provoquer le crash de l’avion à bord duquel il a pris place. Le douzième suspense de Sebastian Fitzek, numéro 1 du thriller en Allemagne.

IL EXISTE UNE ARME LÉTALE QUE CHACUN PEUT EMBARQUER SANS ENCOMBRE À BORD D’UN AVION.
AUCUN CONTRÔLE AU MONDE NE PEUT LA DÉTECTER…


Un vol de nuit Buenos Aires-Berlin.
Une passagère fragile psychologiquement.
Un psychiatre contraint de la manipuler afin de provoquer le crash de l’appareil.
À défaut, sa fille, la seule famille qu’il lui reste, mourra…

Ca n’engage que moi : J’attends toujours avec beaucoup d’impatience les nouveaux livres de Sebastian FITZEK. Et celui-ci plus particulièrement, car j’aime beaucoup les histoires qui se passent dans les avions. Et je n’ai pas été déçue.
En plus d’être confiné dans un endroit exigu, bruyant et pas toujours à notre aise, ce thriller psychologique au suspense crescendo va vous faire devenir paranoïaque.
Si le manipulé est le manipulateur et vice versa, ce huis-clos vous transportera jusqu’au 7ème ciel … mais pas pour le plaisir. J’ai beaucoup aimé car l’auteur maîtrise son intrigue avec justesse et précision ; la psychologie des personnages est dévoilée au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire.
Mais, en parallèle, une 2ème histoire se déroule dans des vieux entrepôts sombres en Allemagne, avec une prise d’otages ; existe-t-il un lien entre les deux ? Mais bien sûr, que tout est lié … cela dit, ce n’est pas la partie du livre que j’ai le plus apprécié.
Cependant, pour toutes les émotions à travers lesquelles je suis passée lors de mon voyage en avion, l’intrigue reste très bonne, le dénouement est logique, les notes de l’auteur en fin de livre sont toujours très intéressantes.
A lire.

Je remercie chaleureusement les éditions de l’Archipel pour leur confiance. Sortie nationale le 05 mars 2020 (384 pages).

Uncategorized

Les cicatrices de Claire FAVAN

Résumé de l’histoire : Centralia, État de Washington. La vie d’Owen Maker est une pénitence. Pour s’acheter la paix, il a renoncé à toute tentative de rébellion.
En attendant le moment où il pourra se réinventer, cet homme pour ainsi dire ordinaire partage avec son ancienne compagne une maison divisée en deux. Il est l’ex patient, le gendre idéal, le vendeur préféré de son beau-père qui lui a créé un poste sur mesure. Un type docile. Enfin, presque. Car, si Owen a renoncé à toute vie sociale, il résiste sur un point : ni le chantage au suicide de Sally ni les scènes qu’elle lui inflige quotidiennement et qui le désignent comme bourreau aux yeux des autres ne le feront revenir sur sa décision de se séparer d’elle.
Mais, alors qu’une éclaircie venait d’illuminer son existence, Owen est vite ramené à sa juste place. Son ADN a été prélevé sur la scène de crime d’un tueur qui sévit en toute impunité dans la région, et ce depuis des années. La police et le FBI sont sur son dos. L’enfer qu’était son quotidien n’est rien à côté de la tempête qu’il s’apprête à affronter.

Ce que j’en pense : Nouvel éditeur, Nouvelle histoire et surtout Nouvelle lecture très attendue.
Et je peux vous annoncer que c’est A D D I C T I F.
Tout y est ; j’ai été séduite par la qualité de la mise en page du livre, les chapitres courts, les descriptifs tellement forts et précis, l’articulation de l’enquête, la psychologie des personnages, les cararctères des principaux témoins, le machiavélisme de certains, la haine et la folie pour les autres, la dureté et la froideur des scènes, les réactions souvent étranges mais toujours justifiées.
Tout est là … même un peu d’humour !!!! et pourtant ….
Du très grand Claire FAVAN …
N’hésitez pas : F O N C E Z !!!!
A lire absolument.

Je remercie chaleureusement les éditions HARPER COLLINS et Agnès CHALNOT pour leur confiance.
Sortie nationale le 04 mars 2020

Biographie de l’auteure : Claire Favan, née le 12avril1976 à Paris, est une femme de lettres française, auteure de roman policier

auteurs étrangers, auteurs français, professionnels, hommes, femmes, policier, thrillers, romans noirs, psychologique, littérature noire, littérature blanche, Uncategorized

La valse du diable de Jonathan KELLERMAN

Résumé de l’histoire : Quand Alex Delaware fait face au cas de la petite Cassie, que ses parents conduisent toutes les nuits aux urgences, le psychologue est désemparé. S’agit-il d’un syndrome de Munchausen par procuration ? Ou pire ? Un thriller de Jonathan Kellerman, auteur de plus d’une trentaine de romans.
Cassie Jones, deux ans à peine, est une enfant pleine d’énergie. Pourtant, ses parents la conduisent presque chaque nuit aux urgences de l’hôpital. Elle est en proie à des symptômes qu’aucun médecin ne parvient à expliquer.
Il revient à Alex Delaware, psychologue spécialiste des troubles infantiles, d’étudier son cas. Et très vite, son instinct le pousse à soupçonner un syndrome de Münchhausen par procuration.
Mais qu’en est-il des crimes commis à l’hôpital ? Y a-t-il un lien entre ces meurtres et les problèmes de la petite fille ? Après tout, son grand-père, connu pour ses manœuvres tortueuses, n’était-il pas le directeur de l’établissement ?

Ce que j’en pense : Une narration très lente, beaucoup de détails, pas de rebondissements, une liste de preuves plus ou moins réalistes et utiles … bref j’ai galéré pour arriver à la fin de ce livre (plus de huit jours de lecture !!!!) et pourtant j’ai été au bout du bout du terme.
Ce n’est pas du tout mon style de lecture, je peux le dire maintenant, mais c’est quand même assez paradoxal que je sois allée jusqu’au dénouement. La lecture est certes très agréable très professionnelle mais pas technique (même si l’auteur est un psychologue de formation).
J’ai été déçue par les explications données pour les faits avérés car je n’ai pas réussi à trouver de liens entre les causes et les effets du mal.
Je vous laisse le choix d’essayer cette lecture mais je ne sais pas si je retenterai l’aventure avec Alex.

Je remercie chaleureusement les éditions de l’Archipel pour leur confiance.
Sortie nationale en version poche le 09 janvier 2020.

Biographie de l’auteur : Jonathan Kellerman, né le 9 août 1949 à New York, est un écrivain américain de romans policiers dont le héros Alex Delaware est un psychologue pour enfants. Il a écrit une trentaine de romans dont le premier a été récompensé par un prestigieux prix de littérature policière en 1986.
Jonathan Kellerman est né le 9 août 1949 à New York. Très tôt, à l’âge de neuf ans lui vient l’envie d’écrire. Il accomplit des études de psychologie à l’université de Californie et se spécialise en psychologie clinique pédiatrique. En 1980 il publie Psychological Aspects of Childhood Cancer. Deux ans après la publication de son premier roman Le Rameau brisé, couronné du prestigieux prix Edgar-Allan-Poe en 1986, il se consacre entièrement à l’écriture. Ses études et son activité professionnelle lui servent de cadre pour l’écriture de ses romans. Son héros Alex Delaware, un psychologue pour enfants, semble être son double littéraire.
Il est marié à Faye Kellerman également écrivain. Ils vivent avec leurs quatre enfants à Los Angeles. L’un de leurs enfants, Jesse Kellerman, est aussi devenu auteur de littérature policière.

auteurs étrangers, auteurs français, professionnels, hommes, femmes, policier, thrillers, romans noirs, psychologique, littérature noire, littérature blanche, Uncategorized

Je ne suis pas un monstre de Carme CHAPARRO

Résumé de l’histoire : Un enfant disparaît dans un centre commercial de Madrid le 24 décembre.
Même lieu et même mode opératoire qu’une ancienne affaire, l’enlèvement de Nicolás Acosta deux ans plus tôt. Et si tout recommençait ?
L’inspectrice Ana Arén, qui a failli lors de cette précédente enquête, se lance à corps perdu pour retrouver ce petit garçon. Mais certains journalistes viennent contrarier son enquête, avides de scoops et d’audience.
Les fausses pistes s’enchaînent, les rumeurs enflent et les politiques s’en mêlent. La ville tremble devant la menace d’un tueur en série. La reporter Inés Grau, proche d’Ana, couvre l’affaire mais la pression est telle qu’elle est prête à tout pour une révélation, quitte à trahir son amie et mettre en danger sa famille.
Alors que la vérité est sur le point d’éclater, l’inspectrice se retrouve face à une effroyable réalité qui pourrait la consumer.

Ce que j’en pense : Premier livre de cette auteure hispanophone et c’est une très belle réussite ; d’ailleurs j’espère qu’il y aura une suite des aventures de l’inspectrice Ana Arén.
Le thème abordé, la disparition d’enfants, est un sujet pas facile à aborder car tout en étant romancé, il est la triste réalité que subi certaine famille ; car toutes les mamans – s’cusez moi messieurs !!!! – ont une fois dans leur vie perdu de vue leur enfant et ce que l’on ressent à ce moment-là est indescriptible. Aussi l’auteure arrive à transmettre toutes ces émotions, j’ai été bluffée par la qualité de l’enquête (la traduction y est sûrement pour beaucoup), les chapitres sont courts, la narration est dynamique, ça fuse de tous les côtes, les caractères des personnages sont aussi attendrissants qu’odieux. Tiré de faits réels, l’histoire fait froid dans le dos.
Excellent !!!! Vivement le prochain.

Je remercie chaleureusement les éditions PLON pour leur confiance.
Sortie nationale le 26 septembre 2019

Biographie de l’auteure : Carme Chaparro (Barcelone, 1973) mène une carrière de journaliste, présentatrice et rédactrice en chef à la télévision. Elle a combiné son travail à la télévision avec des collaborations en tant que chroniqueuse pour les magazines Yo Dona – dans lesquels il a un espace hebdomadaire – GQ et Woman Today.

Uncategorized

Armorican psycho de Gwénaël LE GUELLEC

Résumé de l’histoire : Au lendemain de la fête des morts, une tempête sans précédent s’empare de la pointe armoricaine, plongeant la cité du Ponant dans une pluie sans fin. Photographe amateur atteint d’achromatopsie, une crainte obsessionnelle de la lumière associée à une absence totale de vision des couleurs, Yoran Rosko vit retiré dans son appartement sur le port et ne sort que la nuit. Il est appelé pour confirmer l’identité du cadavre de l’homme qui lui avait permis de faire ses premiers pas dans le huitième art, retrouvé mort à son domicile, le corps mutilé et recouvert de sel. Sauf que ce corps s’avère être celui d’un ancien capitaine de cargo norvégien, disparu en mer en 1995…

Ce que j’en pense : Si vous aimez le grand suspense et les voyages … alors lisez ce livre.
J’ai beaucoup aimé cette histoire, même si au départ le nombre de pages m’a un peu freinée. Mais j’ai fait fi de ce pavé et j’ai plongé dès le début dans les eaux froides de Brest. L’auteur connaît par coeur le coin mais il a su ne souligner que ce qui pouvait être important pour sa narration et cela m’a beaucoup plu. Ensuite le personnage principal, Yoran, est assez décalé : il ne vit essentiellement que la nuit car il est nyctalope (qui a la faculté de voir la nuit) et c’est un gentil garçon. Même quand Yoran décide de partir dans le grand froid d’Oslo pour ses recherches, tout se fait essentiellement la nuit.
L’auteur a réussi, grâce à sa maîtrise littérale, à me tenir en haleine tout au long du voyage. Les descriptifs sont tellement réalistes ; et pour couronner le tout, il faudra remonter très loin dans le passé, pour connaître la vérité et ça l’auteur l’a fait à merveille.
Une très belle découverte avec une playlist pleine de souvenirs personnels.
A lire sans modération.

Je remercie chaleureusement les éditions les Nouveaux Auteurs pour leur confiance.
Sortie nationale le11 avril 2019.

Biographie de l’auteur : De nationalité française, né à Brest (Bretagne) le 10/11/1982, Gwenael Le Guellec s’est d’abord passionné pour la photographie, avant de se consacrer davantage à l’écriture.
Désormais installé en Île-de-France, le natif de Brest puise son inspiration dans ses voyages à travers l’Europe et l’Asie ainsi que dans la musique qu’il aime, où se côtoient trip hop, cold wave ou post-rock.
Armorican Psycho, son premier roman, introduit le personnage de Yoran Rosko, photographe solitaire percevant le monde qui l’entoure en nuances de noir et de blanc.
Il a été récompensé du Prix du Suspense Psychologique en 2019.

auteurs étrangers, auteurs français, professionnels, hommes, femmes, policier, thrillers, romans noirs, psychologique, littérature noire, littérature blanche, terreur, fantastique, témoignage, faits de société, Uncategorized

Mon top 10 pour l’année 2019

Encore une année riche en découvertes en tous genres : des premiers romans, des auteur(e)s confirmé(e)s, des déceptions, des émotions plein la tête, des rencontres inoubliables …
J’espère que 2020 sera aussi étonnante ; en attendant je vous dévoile mon top 10 pour l’année 2019. Il a été parfois très difficile de départager certains livres, mais le coeur a parlé.
Alors sans plus attendre et par ordre de préférence, voici mon classement

1. STANISLAS PETROSKY « Ils étaient vingt et cent … » un témoignage extraordinaire à travers les dessins d’un jeune adulte, des horreurs des camps de concentration. Pour ne surtout pas oublier.
2. CEDRIC CHAM « Broyé » thriller psychologique à ne pas mettre en toutes les mains. Quelle découverte !
3. MATTIAS KÖPING « Les démoniaques » une réalité écoeurante savamment décrite sans tabou.
4. FRANCK THILLIEZ « LUCA » le SHARKO que j’aime est revenu. Par le maître incontesté du polar/thriller français.
5. JACQUES SAUSSEZ « Enfermé.e » une histoire de famille violente. Un cri d’amour émouvant !
6. DB JOHN « L’étoile du nord » un premier livre qui nous plonge dans les ruelles sombres de la Corée du Nord. Absolument indispensable.
7. JACQUES PONS « Organigramme » un thriller sur le harcèlement hiérarchique. Un premier livre et une très belle découverte.
8. CATEL BOCQUET « Joséphine BAKER » parce qu’elle restera l’américaine la plus française. Une grande dame avec un coeur d’amour immense.
9. JOHANA GUSTAWSSON « Block 46 » quelle écriture, quel récit, quel témoignage et quelle auteure !!!! no comment
10. ARMELLE CARBONEL « Majestic murder » fantastique, thriller, morbide … Waouh !!!!