Uncategorized

Handsome Harry : Confessions d'un gangster de James Carlos BLAKE

Résumé de l’histoire : Dans la bande de John Dillinger, il y a Red, Charley, Russell et moi, « Handsome Harry » Pierpont. S’il y avait eu un chef, ça aurait été moi, même John le dit. Mais John aime avoir sa photo dans les journaux et faire le malin devant les dames, alors on ne se souvient que de lui. Il est le plus cool d’entre nous, je vous le garantis, sur un boulot comme sous les balles. Nous prenons l’argent là où il se trouve : dans les banques. Sans nous vanter, en matière de casse, nous sommes les meilleurs. Un chauffeur, trois ou quatre gars motivés, une voiture de remplacement, et le tour est joué.
Les journaux disent que nous sommes dangereux, l’Ennemi public n°1 : n’exagérons rien. On ne veut de mal à personne, on aime juste les belles voitures, les jolies filles et les fêtes entre copains. On sait bien que ça ne va pas durer, que les flics nous attraperont un jour ou l’autre. En attendant, on profite de la vie.
Une histoire inspirée de faits réels, la bande de John Dillinger a vraiment existé.
Une cavale à la Bonnie and Clyde, morceau du mythe américain, au carrefour du western, du roman noir et du roman historique.

Ce que j’en pense : Tout d’abord un peu surprise par la narration, à la première personne, et au style d’écriture, peut-être dû à la traduction, je me suis laissée quand même embarquer par cette folle aventure et je n’ai pas été déçue.
Un récit, dont les fans de Bonnie and Clyde, en moins sanguinaire, ou des Incorruptibles sauront apprécié. Des gangsters, bandits moins ripoux que les banquiers de l’époque, dixit le narrateur, à la jovialité incroyable. Comment les détester !!! Car l’époque est très difficile, période de la prohibition, et lorsque vous êtes jeunes, que vous rêvez de belles voitures, de jolies filles et de costumes sur-mesure, et bien vous tombez très vite dans la délinquance. Des braqueurs avec un code d’honneur, avec beaucoup d’humour, avec des tromperies, avec des dialogues surprenants, avec un esprit de famille et camaraderie très fort ; j’ai passé un moment très agréable.
Basé sur des faits réels, il n’en reste pas moins que les descriptifs de la vie en prison et des émotions ressenties lorsque le couloir de la mort est parcouru sont un moment de doute et de tristesse.
Mais face à l’optimisme et à l’humour du narrateur, je me suis laissée dire que finalement cette vie-là était celle qu’il avait toujours voulu. Sans regrets !!!!!!
A lire pour découvrir.

Je remercie chaleureusement les éditions GALLMEISTER pour leur confiance.
Sortie nationale le 03 janvier 2019

Biographie de l’auteur : James Carlos Blake, né le 26 mai 1947 à Tampico, au Mexique, est un écrivain naturalisé américain, auteur de romans policiers historiques.
James Carlos Blake a grandi dans le nord du Mexique, se passionne pour l’histoire américano-mexicaine dont il conte les épisodes les plus noirs dans des romans très remarqués par la critique aux États-Unis.
En 1995, son premier roman, « L’Homme aux pistolets », sur le célèbre hors-la-loi John Wesley Hardin, remporte un grand succès.
Il vit en Arizona et a reçu plusieurs distinctions pour ses romans (le Los Angeles Times Book Prize, le Southwest Book Award, le Quarterly West Novella Prize, et le Chautauqua South Book Award).
En 2013, il a reçu le Grand Prix du Roman Noir Étranger pour « Red Grass River ».

Uncategorized

Je te hais de Gilles CAILLOT

Résumé de l’histoire : Marc Kasowski est fortement perturbé par la sortie de prison de son père, cet homme brutal qui a assassiné sa mère et sa soeur. La maltraitance de son enfance lui revient en boomerang quand, par sa profession de policier, il est confronté aux parents dont les enfants ont été enlevés par un psychopathe qui se revendique dévoreur d’enfants.

Ce que j’en pense : Grande découverte pour moi de l’auteur.
Le roman est très noir ; le thème essentiel est la pédophilie, la recherche du passé. Les retours entre le présent et le passé m’ont perturbée, le récit est parfois confus.
Pourtant, grâce à une écriture très puissante, on sent le malaise, le poids de l’enfance, la quête des souvenirs et leurs explications ; malgré cela, je n’ai pas réussi à adhérer totalement à cette histoire.
Dommage !!!!!!!
Lu en version numérique.
Sortie nationale le 14 novembre 2018.

Biographie de l’auteur : Né en 1967 à Lyon il a toujours été un grand passionné de littérature fantastique et de romans noirs. Il a connu mes premiers émois littéraires en lisant des auteurs tels que Stephen King, Jack Vance, Jean-Christophe Grangé et plus récemment Maxime Chattam. Consultant dans les technologies de l’information, rien ne le destinait à devenir un auteur de romans policiers.