Broyé de Cédric CHAM

INSOUTENABLE …

Résumé de l’histoire : Christo porte dans sa chair les stigmates d’une enfance extrêmement violente. Christo lutte pour contenir cette rage qui bouillonne en lui… Jusqu’au jour où son regard croise celui de Salomé, une jeune femme qui va l’accompagner au-delà des cicatrices. Christo va faire ce qu’il pensait impossible jusqu’alors. Lâcher prise ! Au risque de ne plus rien maîtriser… Mathias, enfant, fugue pour éviter les coups, espérant un monde meilleur. Mathias se réveille enfermé dans une cage. Abandonné, désespéré, la peur au ventre, seul ! Jusqu’à ce que son geôlier se dévoile, un homme qui lui annonce qu’il va le dresser. Pour survivre, pour vivre, Mathias va faire ce qu’il pensait impossible jusqu’alors ! Au risque de se perdre à tout jamais. Deux êtres. Deux vies. Peut-être pas si éloignées…
« Tu sais ce qu’il y a de pire, de plus dramatique pour un homme ? C’est, vivant, de n’avoir aucun endroit pour s’enraciner et, mort, de n’avoir aucun endroit pour être enterré. »

Ce que j’en pense : Sûrement le livre le plus abouti, le plus dérangeant que j’ai lu cette année dans la catégorie « Thriller psychologique ».
Ecrit de mains de maître, on suit en parallèle les souffrances de deux garçons. J’ai été tellement absorbée par ma lecture, que mon empathie et ma tendresse pour ces deux principaux personnages ont fait surface au mot « FIN ». Même dans les pires moments du récit, la dignité ressentie par ces hommes pour essayer de s’en sortir est très déroutante ; chacun à leur manière le combat est dur et long.
Cette histoire ne vous laissera pas indifférente. J’ai réussi, malgré toutes ces horreurs, à trouver un pur moment de lecture.

A lire absolument et sans attendre.

Je remercie chaleureusement les éditions JIGAL pour leur confiance.
Sortie nationale le 14 juin 2019.

Biographie de l’auteur : Cédric Cham, né en 1978, est originaire de la région Rhône-Alpes. Le jour, il travaille au sein de l’Administration pénitentiaire française, la nuit, il écrit des polars. Dès son plus jeune âge, la lecture est devenue une « addiction ».