Uncategorized

Mitragyna d’Alain SIMEON et Sandrine ZORN

Résumé de l’histoire : C’est l’histoire de Camille, une jeune et charmante prof de sciences qui s’apprête à passer trois jours à Paris à visiter musées, monuments et boîtes de jazz. Trois jours qui s’annoncent paisibles… sauf qu’à peine arrivée au musée d’Orsay on l’agresse violemment et on lui vole son sac. Le lendemain, le bagage est retrouvé aux pieds du cadavre d’un clochard. L’identité du SDF ramène la jeune femme vers son passé de biologiste… Policiers, agents secrets, chercheurs et truands ne tardent pas à s’y intéresser également : tous sont en quête d’une plante aux vertus prometteuses… Sandrine Zorn et Alain Siméon nous livrent un roman mélangeant très astucieusement sciences, espionnage, aventures et scandales. Aussi prenant et dépaysant que La constance du jardinier de John Le Carré. Une sacrée référence non ?

Ca n’engage que moi : Difficile d’écrire à quatre mains, surtout lorsque les auteurs sont séparés par plusieurs kilomètres (information reçue lors de ma rencontre au salon de l’Escargot noir à Sens en mai 2019). Je voulais absolument lire ce roman, tout d’abord parce que la couverture est splendide, que le titre est intrigant et que les auteurs sont très sympathiques.
Même si le début de l’histoire se passe à Paris, la quête de la vérité sera à chercher au Sénégal et à Dakar en particulier. En plus des coutumes, des plats et des odeurs délicieusement décrits, l’enquête policière est très agréable à suivre. Le milieu scientifique, lié à la Mitragyna, est décrit sans termes pompeux ou incompréhensifs ; accessible, la lecture en ait simple et très instructive. Un peu d’humour pimente le sérieux du récit.
Une très belle réussite.
Vivement la suite.

Sortie nationale le 07 septembre 2018.