Askja de Ian MANOOK

Résumé de l’histoire : Dans le désert de cendre de l’Askja, au cœur de l’Islande, le corps d’une jeune femme assassinée reste introuvable. Près de Reykjavik, des traces de sang et une bouteille de vodka brisée au fond d’un cratère, mais là non plus, pas le moindre cadavre. Et dans les deux cas, des suspects à la mémoire défaillante. Ces crimes rappellent à l’inspecteur Kornelius Jakobson, de la police criminelle de Reykjavik, le fiasco judiciaire et policier qui a secoué l’Islande au milieu des années 70 : deux crimes sans cadavres, sans indices matériels, sans témoins, que des présumés coupables finissent par avouer sans pourtant en avoir le moindre souvenir. Après Heimaey, Ian Manook nous entraîne cette fois au cœur d’une Islande plus brute et plus sauvage, dans les rouages d’une machination politique qui révèle une toute autre facette de cette république exemplaire.

Ce que j’en pense : Ian MANOOK est un conteur hors paire pour me faire découvrir les coins les plus sombres, les plus reculés de la planète.
L’ISLANDE, nouveau voyage glacial. « ASKJA » est la suite de « HEIMAEY » paru en 2018 que je n’ai pas encore lu, et il n’est absolumentpas gênant si vous commencez par la fin … Vous aurez sûrement envie, comme moi, de vous plonger dans la première histoire.
J’ai découvert dans ce roman tout l’humour parfois attendrissant, noir de temps en temps, ou carrément hilarant mais jamais moqueur de Ian MANOOK ; l’auteur manipule les mots – et la lectrice que je suis – avec une facilité déconcertante, s’en est même énervant … mais c’est bluffant.
Les descriptions des paysages, des ambiances, des personnages sont tellement réalistes et belles.
Il y a un degré d’escroquerie au top de l’inimaginable … Bref j’ai A D O R E !!!! comme d’habitude avec Ian MANOOK.
Je vous conseille vivement de lire ce livre car au-delà du bon moment de lecture que vous allez passer, vous voyagerez et apprécierez, je l’espère, tout le talent de l’auteur.

Je remercie chaleureusement les éditions ALBIN MICHEL pour leur confiance.
Sortie nationale le 02 octobre 2019.

Biographie de l’auteur : Patrick Manoukian, né à Meudon le 13 août 1949, est un journalisteéditeur et écrivain français. À l’âge de 18 ans, Patrick Manoukian parcourt les États-Unis et le Canada, pendant 2 ans, sur 40 000 km en autostop. Il effectue des études de droit et de sciences politiques à la Sorbonne, puis de journalisme à l’Institut français de presse.
Il repart ensuite en voyage en Islande, au Belize, et au Brésil1.
De retour en France, il collabore en tant que journaliste à des rubriques touristiques du Figaro, de Télé Magazine, de Top Télé, de Vacances Magazine et de Partir1.
En 1987, il crée une société : Manook, une agence d’édition spécialisée dans la communication autour du voyage.
De 2003 à 2011, il réalise le scénario de plusieurs bandes dessinées sous le pseudonyme de Manook.
En 2013, il signe du pseudonyme de Ian Manook un roman policier intitulé Yeruldelgger qui remporte le Prix SNCF du polar 2014.
Il fait aussi partie du collectif d’artistes la Ligue de l’Imaginaire.

Ian MANOOK avec Françoise, sa très sympathique épouse.

LA VESTE et autres nouvelles de Léo VILLOTS

Résumé de l’histoire : LA VESTE et autres nouvelles. … Six au total, avec, pour point commun, le suspense trempé à l’encre noire.
Ne vous fiez pas à l’écriture poétique qui guide ces lignes ! L’envers du décor est glauque.
Sans bêtas, pas d’alpha ou le harcèlement dans toute son horreur.
Vous seriez-vous arrêtés, en voiture, pour aider cette vieille femme à l’allure douteuse ?
Et ces signes d’outre-tombe, saurez-vous les percevoir ?
La guerre, toujours la guerre, …. et ses séquelles.
Accident mortel, mais pas pour tout le monde !
Un légionnaire à la recherche de son passé, à  Dinan : alors, coupable ou innocent ?

Ce que j’en pense : Un recueil de six nouvelles poétiques mais pas que …. !!!!!
Car au-delà des différents thèmes abordés – vengeance, fantômes, amour inavoué, harcèlement, … etc – l’auteur a réussi à mélanger la poésie et l’écriture narrative sans dénaturer le récit. Rédigés comme des poèmes, ces histoires sont pleines de surprises.
J’aime beaucoup l’univers de l’auteur car Léo VILLOTS ose : avec son premier roman « MALEFIQUES » (voir retour lecture sur le blog), quelle maîtrise !!!! Une enquête rondement menée, une histoire simple, claire, précise.
Avec « LA VESTE et autres nouvelles », l’auteur se met en danger, c’est culotté mais plutôt réussi.
Je ne suis pas fan de poésie et surtout je ne sais pas lire la poésie … aussi j’ai été complètement étonnée d’avoir adhérer à ce style d’écriture, et surtout que l’on puisse raconter des petites histoires en rimes.
Parmi ces six histoires/poêmes, un seul n’a pas eu trop mes faveurs … je vous laisse deviner !!!
Ce petit recueil mérite amplement sa place dans les rayonnages de nos librairies.

Uniquement en version numérique.
Je remercie chaleureusement l’auteur Léo VILLOTS pour sa confiance.
Sortie nationale le 18 septembre 2019.

Biographie de l’auteur : Léo Villots, de son vrai nom Olivier Le Gal, est né en 1969 en région parisienne mais vit désormais en Bretagne, à Dinan.
Infirmier, marié, un enfant, LA VESTE est son second  livre. Avec son premier, MALEFIQUES, un thriller paru aux éditions La Gidouille, il a reçu de nombreux encouragements. LA VESTE sera-t-elle aussi bien accueillie ?