Uncategorized

L’engrenage du mal de Nicolas FEUZ

Résumé de l’histoire : Le retour du procureur Jemsen.
Frontière franco-suisse.
Quatre hommes se réveillent dans une grotte souterraine. Aucun d’eux ne sait pourquoi il est là. Mais le temps presse, l’eau monte, menaçante. Ils ont une heure, pas une minute de plus, pour découvrir les liens qui les unissent.
Au même moment, le procureur Norbert Jemsen et sa fidèle greffière Flavie Keller reprennent du service. Leur amie, l’inspectrice Tanja Sojkaj, a besoin d’aide pour retrouver celui qui a détruit sa famille.
Une plongée vertigineuse au centre de la terre.

Ca n’engage que moi : La confirmation que l’auteur monte en puissance dans ces nouvelles aventures du procureur JEMSEN.
Sûrement à ce jour, le livre le plus abouti. Ce nouveau récit est explosif, en tous points de vue : violence, meurtres, chantage, revirement de situation….
Le côte sombre de certains personnages est ici montré du doigt et c’est à ne plus rien comprendre … mais quel retournement !!!
La narration, claire et précise, est agréable à lire ; tout est structuré, cohérent.
Mais attention, pour pouvoir pleinement apprécié ce roman, il vous faudra les lire dans l’ordre.
Vivement le prochain !!!

Je remercie chaleureusement les éditions SLATKINE & Cie pour leur confiance.
Sortie nationale le 28 mai 2020.

Uncategorized

L’emprise des sens de Sacha ERBEL

Résumé de l’histoire : Lorsque Talia, en pleine désillusion sentimentale, s’envole pour des vacances de rêve à la Nouvelle-Orléans, elle est loin de s’imaginer que son destin l’y attend. Dès le lendemain, elle se retrouve mêlée à un crime, exécuté selon un rituel macabre et violent. Rites vaudou ou crimes en série, la frontière entre les deux emble floue pour Louis Lafontaine, policier chargé de l’enquête, lui-même confronté à des troubles obsessionnels. Avec sa coéquipière il est prêt à tout pour remonte à la source de l’horreur. Face à l’emprise du mal, Talia saura-t-elle affronter ses démons et le don terrifiant qui lui est révélé ? Le soutien d’Azaïa, prêtresse excentrique et l’amour de Basile seront-ils suffisants pour l’y aider ? Dans la chaleur mordante de ce voyage en pays cajun, les esprits tourmentés se révèlent, les traumatismes refont surface et les peurs inavouables s’entrechoquent jusqu’à la révélation finale.

Ca n’engage que moi : Premier tome d’une trilogie, ce récit, où se mélange l’ésotérisme et l’enquête policière, est très réussi. J’ai beaucoup aimé l’atmosphère pesante, dérangeante liée aux signes vaudous. L’enquête est au coeur de l’histoire, même si l’auteure nous dévoile avec parcimonie et justesse le côté obscur de Talia, le personnage principal.
Le lieu est propice à tous ces mystères : la Nouvelle-Orléans. Jazz, alcool, plats exotiques, le quartier français est mis en valeur.
La maîtrise d’une écriture dynamique est essentielle pour fédérer le lecteur. Une aisance de narratrice à souligner car j’étais très sceptique.
Pari réussi. Vite le deuxième tome est dans ma PAL. A bientôt Talia & Co.

Sortie nationale le 14 février 2020 (en version poche).

Uncategorized

Dernier tacle d’Emmanuel PETIT et Gilles DEL PAPPAS

Résumé de l’histoire : Alors qu’elle est plongée dans le dossier brûlant de la FIFA, Clémentine Paccini, jeune commissaire du 36 Quai des Orfèvres, forte tête et passionnée de gastronomie, est dépêchée en urgence en Marseille. Stupeur dans le monde du football et dans la France entière : le charismatique entraîneur de l’OM est retrouvé assassiné sur la pelouse d’un terrain d’entraînement. Au côté du directeur de l’enquête, Romain Dugrand, Clémentine va devoir jouer des coudes dans un milieu presque exclusivement masculin et pour le moins réticent à voir une femme se mêler du sport suprême à Marseille. Pourtant, rien n’arrête la jeune femme et son flair est tout aussi aiguisé que son palais. Quand d’autres meurtres se succèdent à la Commanderie, le centre d’entraînement marseillais, Clémentine va réveiller de bien douloureux secrets…

Ca n’engage que moi : Une enquête dans le milieu du football et dans le club mythique du sud de la France, l’Ohême !!!!! Pas surprise à attendre de cette histoire, le coupable est vite soupçonné et découvert, les codes de l’enquête policière sont bien employés. On peut parler de huis-clos, car tout va se passer dans les installations sportives de l’équipe.
Ce qui est intéressant, c’est pourquoi tous ces meurtres, dont le mobile ne sera découvert qu’à la toute fin du récit.
Pour passer un bon moment.

Je remercie chaleureusement les éditions du Seuil pour leur confiance.
Sortie nationale le 07 février 2019

Uncategorized

Mitragyna d’Alain SIMEON et Sandrine ZORN

Résumé de l’histoire : C’est l’histoire de Camille, une jeune et charmante prof de sciences qui s’apprête à passer trois jours à Paris à visiter musées, monuments et boîtes de jazz. Trois jours qui s’annoncent paisibles… sauf qu’à peine arrivée au musée d’Orsay on l’agresse violemment et on lui vole son sac. Le lendemain, le bagage est retrouvé aux pieds du cadavre d’un clochard. L’identité du SDF ramène la jeune femme vers son passé de biologiste… Policiers, agents secrets, chercheurs et truands ne tardent pas à s’y intéresser également : tous sont en quête d’une plante aux vertus prometteuses… Sandrine Zorn et Alain Siméon nous livrent un roman mélangeant très astucieusement sciences, espionnage, aventures et scandales. Aussi prenant et dépaysant que La constance du jardinier de John Le Carré. Une sacrée référence non ?

Ca n’engage que moi : Difficile d’écrire à quatre mains, surtout lorsque les auteurs sont séparés par plusieurs kilomètres (information reçue lors de ma rencontre au salon de l’Escargot noir à Sens en mai 2019). Je voulais absolument lire ce roman, tout d’abord parce que la couverture est splendide, que le titre est intrigant et que les auteurs sont très sympathiques.
Même si le début de l’histoire se passe à Paris, la quête de la vérité sera à chercher au Sénégal et à Dakar en particulier. En plus des coutumes, des plats et des odeurs délicieusement décrits, l’enquête policière est très agréable à suivre. Le milieu scientifique, lié à la Mitragyna, est décrit sans termes pompeux ou incompréhensifs ; accessible, la lecture en ait simple et très instructive. Un peu d’humour pimente le sérieux du récit.
Une très belle réussite.
Vivement la suite.

Sortie nationale le 07 septembre 2018.

Uncategorized

Une affaire classée d’Ann CLEEVES

Résumé de l’histoire : Solitaire et grande gueule, le personnage d’inspectrice créé par Ann Cleeves a donné lieu à la série télé Les Enquêtes de Vera, diffusée sur France 3, qui rassemblent des millions de téléspectateurs. Avec cette nouvelle enquête, nous en apprenons un peu plus sur le passé de l’enquêtrice… Son père semble impliqué dans un crime du passé.
 » Une romancière qui, entre Patricia Highsmith et Elizabeth George, sonde à demi-mot
les méandres de l’âme. »
Alexandre Lous, Le Magazine littéraire

Quand John Brace, ancien flic à présent derrière les barreaux, annonce à Vera Stanhope, de la police du Northumberland, qu’il est prêt à lui faire des révélations sur une disparition jamais élucidée, elle accepte ses conditions.
Mais enquêter plus de vingt ans après les faits ravive en elle de désagréables souvenirs. Tout semble en effet mener au Seagull, une boîte de nuit du front de mer où son père avait l’habitude de retrouver ses amis pour y préparer leurs mauvais coups.
Alors que le passé remonte peu à peu à la surface, une question taraude Vera : et si son père avait jadis été complice d’un meurtre ?
Comme à son habitude, l’inspectrice chef, aussi bourrue qu’attachante, ne ménagera ni ses équipiers ni les suspects pour élucider cette affaire classée.

Ca n’engage que moi : Les enquêtes de Véra sur France 3, vous connaissez ? je n’aime pas trop…. mais j’ai grave aimé le livre.
Le personnage de Véra est multi facettes : bougonne, têtue, pince-sans-rire, touchant…. elle ne lâche rien dans ce récit mêlant souvenirs familiaux, meurtres, découvertes de cadavres.
L’enquête est très bien menée : précise, les détails sont annoncés avec parcimonie pour mieux s’imprégner de l’ambiance brumeuse, froide et tendue.
A renouveler dès que possible.

Je remercie chaleureusement les éditions de l’Archipel pour leur confiance.
Sortie nationale le 02 février 2020.

Uncategorized

L’ossuaire de Fiona CUMMINS

Résumé de l’histoire : Clara Foyle, cinq ans, a été enlevée il y a bientôt trois mois.
La petite fille est atteinte d’ectrodactylie, une maladie osseuse aussi appelée syndrome des mains en « pince de crabe ».
Le principal suspect, Brian Howley, est toujours en fuite après avoir échappé à la surveillance de la police. Sa collection d’ossements humains a disparu dans l’incendie de sa maison. Pour la recommencer, il a besoin d’une pièce unique : Clara.
Malgré la ténacité de l’inspectrice Ella Fitzroy, la petite fille demeure introuvable. Un terrible compte à rebours commence.

Ca n’engage que moi : Je l’attendais avec impatience !!! et non seulement je n’ai pas été déçue mais il est « encore plus mieux » que le premier volet (« Le collectionneur »).
Voici donc la suite de l’excellentissime « Le collectionneur » ; captivée dès les premières lignes, il allait être dur de lâcher prise.
L’histoire est plus sombre (le temps, la ville, les personnages), plus éprouvante (suspense insoutenable).
L’écriture est plus aboutie, moins de longueurs, moins de descriptions, plus épurée.
Le dernier volet de cette trilogie devrait sortir en 2021 et j’ai bon espoir que le feu d’artifice sera grandiose.
A lire absolument dans l’ordre de sortie.

Je remercie chaleureusement les éditions SLATKINE & Cie pour leur confiance.
Sortie nationale le 28 mai 2020.

Uncategorized

Coupable de Laurent LOISON

Résumé de l’histoire : Entre la France et l’Arizona, une chasse à l’homme s’engage.
Découvrez la nouvelle voix du polar français.
Scottsdale, Arizona.
A la suite d’un cambriolage qui a tourné au drame, le mari de Julia a succombé à ses blessures. Tandis que le meurtrier est rapidement appréhendé et incarcéré, la famille tente en vain de se remettre de cette perte. Désespérée, Julia est prête à tout pour voir le meurtrier de son mari condamné à mort… Le combat s’engage alors entre l’avocate commis d’office Kenza Longford et cette veuve déterminée à obtenir justice. Dans cette lutte, la jeune avocate devra faire face à ses propres démons.
Garges-Les-Gonesse, France.
Ivan est prêt à tout pour intégrer le gang des Frères de Sang. Le rite d’intronisation ? Faire un gros coup. Pour prouver sa valeur, Ivan n’hésite pas. Au prix de lourdes conséquences.
Quel est le lien entre ces deux affaires, entre ces deux destins brisés ? Les fils s’entrecroisent, entre coups bas, rage et désespoir.

Ca n’engage que moi : Quel délice !!! Fane des romans de l’auteur (sauf un !!!), j’ai trouvé que tout était maîtrisé ; le récit est très structuré, les liens entre les deux histoires sont bien ficelés, les personnages sont touchants et émouvants, l’humour pince sans rire fait du bien, la fin est bouleversante et très soignée.
Bref c’est un gros coup de coeur.
Ce one-shot est à lire de toute urgence.
Vivement le prochain !!!!

Je remercie chaleureusement les éditions SLATKINE & Cie pour leur confiance.
Sortie nationale le 06 février 2020.

Uncategorized

Rien dans la nuit que des fantômes de Chanelle BENZ

Résumé de l’histoire : Voici trente ans que Billie James n’a pas remis les pieds dans le Mississippi. Un sacré tempérament, quelques dollars en poche et son chien Rufus au bout de sa laisse, elle débarque à Greendale et s’installe dans une bicoque décrépite où vécut autrefois son père. Ce dernier, poète noir de renom, est mort de manière accidentelle alors que Billie n’avait que quatre ans. La petite fille était présente au moment du drame, mais n’en a conservé aucun souvenir.
Alors que les voisins font preuve d’un comportement étrange, que des rumeurs circulent, laissant soupçonner une tout autre vérité quant à la mort du père de Billie, celle-ci mène son enquête, aidée par son oncle et un drôle d’olibrius universitaire. Ensemble, ils vont exhumer de profonds secrets, dévoilant peu à peu l’histoire de ses origines mais aussi, en toile de fond, celle d’un pays marqué par les blessures toujours à vif de la ségrégation.

Ca n’engage que moi : Quelle déception !!! Je n’ai absolument rien compris à l’histoire…. Roman noir avec une écriture trop tarabiscotée, l’histoire est confuse, beaucoup de questions sans réponses, un dénouement qui fait plof !!!
Un grand mystère….

Je remercie chaleureusement les éditions SEUIL pour leur confiance.
Sortie nationale le 05 mars 2020.

Uncategorized

Le sang des mirabelles de Camille DE PERETTI

Résumé de l’histoire : « Depuis le début de la cérémonie, la tête légèrement penchée en avant, elle avait gardé les paupières baissées comme l’aurait fait une fiancée soumise, mais son corps criait la roideur et l’orgueil. Malgré son jeune âge, il n’y avait en elle aucune douceur, aucune fragilité, aucune enfance. La parfaite beauté de la jeune fille, sa peau d’une pâleur extrême, ses petites mains jointes en prière, la finesse pointue de ses articulations que l’on devinait sous le lourd manteau vert doublé de fourrure, tout cela était tranchant comme la lame d’une épée.  »
Au cœur du Moyen Âge, le destin de deux sœurs en quête d’émancipation à une époque vouant les femmes au silence. Un magnifique voyage dans le temps, qui dépoussière le genre du roman historique.

Ca n’engage que moi : Roman historique où la place de l’émancipation féminine est le fil conducteur de ce récit.
A travers les yeux de deux soeurs, dont les destins seront très différents, j’ai découvert avec beaucoup d’intérêt les premiers pas des premières apothicaires.
La violence, l’ignorance, la jalousie, les pactes secrets sont décrits avec précision ; cependant, le vocabulaire utilisé étant parfois de l’ancien « françois », je n’ai sûrement pas apprécié cette histoire à sa juste valeur.
Intéressant.

Lu en version numérique.
Sortie nationale le 06 mars 2019

Uncategorized

Soif d’Amélie NOTHOMB

Résumé de l’histoire : « Pour éprouver la soif il faut être vivant. »

Ca n’engage que moi : L’incontournable de la rentrée 2019.
Intégristes religieux catholiques, intolérants : s’abstenir. Ce livre n’est pas fait pour vous.
La réflexion est très philosophique ; l’auteure a le courage de dénoncer le sacrifice du fils pour le bien de l’humanité, à la demande d’un père qui n’existe pas. Les femmes de sa vie, les trahisons, les mensonges, les morts, les vivants… tout est matière à méditer.
J’aurai voulu plus d’approfondissements dans les thèmes envisagés. Comme un goût d’inachevé.
Ce livre tient plus de l’essai. A lire, à relire.

Lu en version numérique.
Sortie nationale le 21 août 2019.