Uncategorized

Betty de Tiffany McDANIEL

Résumé de l’histoire : “Ce livre est à la fois une danse, un chant et un éclat de lune, mais par-dessus tout, l’histoire qu’il raconte est, et restera à jamais, celle de la Petite Indienne.”
La Petite Indienne, c’est Betty Carpenter, née dans une baignoire, sixième de huit enfants. Sa famille vit en marge de la société car, si sa mère est blanche, son père est cherokee. Lorsque les Carpenter s’installent dans la petite ville de Breathed, après des années d’errance, le paysage luxuriant de l’Ohio semble leur apporter la paix. Avec ses frères et sœurs, Betty grandit bercée par la magie immémoriale des histoires de son père. Mais les plus noirs secrets de la famille se dévoilent peu à peu. Pour affronter le monde des adultes, Betty puise son courage dans l’écriture : elle confie sa douleur à des pages qu’elle enfouit sous terre au fil des années. Pour qu’un jour, toutes ces histoires n’en forment plus qu’une, qu’elle pourra enfin révéler.
Betty raconte les mystères de l’enfance et la perte de l’innocence. À travers la voix de sa jeune narratrice, Tiffany McDaniel chante le pouvoir réparateur des mots et donne naissance à une héroïne universelle.

Ca n’engage que moi : Que dire de plus que ce tout le monde dit … je n’irai pas jusqu’au mot « chef d’oeuvre » (excessif à mon avis) mais c’est une formidable histoire familiale, un hymne à l’amour, à la joie, à la désinvolture, à l’effronterie, à l’audace. Tout est minutieusement, et parfois avec beaucoup d’humour, retranscrit. Paradoxalement tout est violemment dénoncé aussi ; la narration intègre pleinement le lecteur à l’histoire. Une longue et douloureuse conversation.
Il y a quelques longueurs qui m’ont ennuyée – surtout au début – trop de descriptifs.
J’ai trouvé que l’auteure avait insufflé deux rythmes à son histoire : une première partie où les mises en place des personnages, les liens entre eux, leurs caractères, leurs façons de vivre sont indispensables et une deuxième partie beaucoup plus vivante, réaliste.
Une fin bouleversante mais pleine d’espoir.
A lire de toute urgence.

Lu en version numérique
Sortie nationale le 20 août 2020

Uncategorized

Une rose seule de Muriel BARBERY

Résumé de l’histoire : Alors qu’elle a traversé la planète pour rejoindre le Japon, une femme franchit la cloison de verre de l’altérité et entre peu à peu dans l’agencement esthétique et spirituel des jardins et des temples de Kyôto. Jour après jour, guidée par celui qui fut l’assistant de son père disparu, ces promenades sont en elle autant de motifs à résonances, chambres d’échos, révélations minuscules puis essentielles de sa personnalité.
Ce roman des origines est un voyage, une géographie secrète, en même temps qu’une transposition poétique de l’énigme du sentiment amoureux.

Ca n’engage que moi : Si j’ai choisi ce livre très particulier de l’auteure, que je découvre, c’est que tout simplement le Japon est au coeur de ce récit mais pas que ….
A travers les yeux d’une jeune femme venue prendre connaissance du testament de son illustre (mais inconnu, vous saurez pourquoi) père, l’auteure a su avec une délicatesse littéraire me faire voyager à travers les innombrables parcs et jardins de Kyoto, une promenade fleurie et odorante.
L’héroïne française est un brin « chiante » mais grâce à son entourage, beaucoup d’amour, de sourires, de légèreté seront présents.
Il y aussi le langage des fleurs très présent dans la culture japonaise qui tient une place très très importante.
J’ai beaucoup aimé.

Lu en version numérique.
Sortie nationale le 19 août 2020

Uncategorized

Liv Maria de Julia KERNINON

Résumé de l’histoire : Son nom est Liv Maria Christensen. Elle fut l’enfant solitaire, la jeune fille fiévreuse, l’amoureuse du professeur d’été, l’orpheline et l’héritière, l’aventurière aux poignets d’or. Maintenant la voici mère et madone, installée dans une vie d’épouse. Mais comment se tenir là, avec le souvenir de toutes ces vies d’avant ? Faut-il mentir pour rester libre ? Julia Kerninon brosse le portrait éblouissant d’une femme marquée à vif par un secret inavouable. Et explore avec une grande justesse les détours de l’intime, les jeux de l’apparence et de la vérité.

Ca n’engage que moi : Quel drôle de prénom que « Liv Maria », mi-suédois, mi-breton … mais tellement original.
Le moins que l’on puisse dire c’est que la vie très mouvementée de l’héroïne m’a fait voyager de Berlin au Chili en passant par l’Irlande et la Bretagne.
L’amour va bouleverser la jeune femme. La tristesse et la retenue sont omniprésentes malgré l’insouciance de la jeunesse.
Et puis il y a le lourd secret qui va torturer … une souffrance inavouable … Grâce à l’écriture très dynamique, des phrases courtes, des mots comptés mais choisis, vous serez littéralement emporter par ce sacré roman.
A lire pour découvrir.

Lu en version numérique.
Sortie nationale le 19 août 2020.

Uncategorized

Rouge tango de Charles AUBERT

Résumé de l’histoire : Une enquête au coeur du paradis troublé d’un Sud méconnu. Niels Hogan s’est retiré loin du monde. Dans sa cabane de pêcheurs, au coeur d’un Sud encore sauvage, il fabrique des leurres pour la pêche. Quarantenaire bourru, il n’a que peu d’amis : son voisin Vieux Bob, pêcheur lui aussi, la fille de Bob, la détonante Lizzie, et le jeune geek Malik. Alors, quand ce dernier est porté disparu et que la police retrouve du sang chez lui, puis le cadavre d’un inconnu, il n’en faut pas plus pour que notre héros ordinaire reprenne du service.
Accompagnés du capitaine Malkovitch, Niels, Lizzie et Vieux Bob vont tout mettre en oeuvre pour retrouver leur ami. Leur enquête les conduira sur la piste d’une vieille affaire liée au grand banditisme marseillais. De dangereux personnages viendront s’inviter à la fête, et troubler la vie si paisible que Niels s’est choisie.

Ca n’engage que moi : Deuxième volet des aventures de Niels Hogan. Découvert grâce à « Bleu calypso », j’attendais avec impatience cette nouvelle histoire.
Toujours original grâce à sa mise en scène au bord de l’eau, toujours original grâce aux personnages qui prennent de l’assurance, original la mise en page des chapitres qui rendent hommage à la poésie japonaise.
Ecriture de mieux en mieux maîtrisée et plus fluide, une intrigue plus fouillée, de l’humour mais aussi de l’émotion, j’ai passé un excellent moment de lecture.
Auteur à découvrir et à suivre.

Je remercie chaleureusement les éditions Slatkine&Cie pour leur confiance.
Sortie nationale le 02 janvier 2020

Uncategorized

Stavros de Sophia MAVROUDIS

Résumé de l’histoire : Athènes, à l’aube… Un morceau de La frise du Parthénon a disparu et le cadavre d’un archéologue gît au pied de l’Acropole. Le passé du commissaire Stavros Nikopolidis vient de ressurgir violemment ! En effet, quelques années auparavant, sa femme Elena – alors responsable des fouilles archéologiques – disparaissait mystérieusement au même endroit. Depuis, Stavros n’est plus que l’ombre de lui-même…
Mais aujourd’hui les signes sont là. Rodolphe, le probable meurtrier, son ennemi de toujours, est revenu. Stavros, véritable électron libre, impulsif, joueur invétéré de tavli et buveur impénitent, n’a plus que la vengeance en tête ! Flanqué de ses plus fidèles collègues – Dora, ancienne des forces spéciales, Eugène le hacker et Nikos l’Albanais -, soutenu par son amie Matoula, tenancière de bar au passé obscur, et malgré l’étrange inspecteur Livanos, Stavros va enfin faire sortir de l’ombre ceux qui depuis tant d’années pourrissent sa ville ! Mais la vie révèle parfois bien des surprises…

Ca n’engage que moi : EBLOUISSANT DE NOIRCEUR
Une explosion pour les yeux, une formidable découverte.
Un personnage principal, Stavros, haut en couleurs qui ne voit la vie qu’en noir. Une histoire grecque – passé, présent et futur – qui m’a laissée parfois bouche bée, très souvent perplexe. Une enquête policière d’une violence incroyable, des souvenirs émouvants, des personnages attachants, attendrissants, déroutants, méchants, bref tout est réunit dans ce super polar.
Si vous aimez les montagnes russes, prenez votre ticket, installez-vous et laissez-vous transporter…. Vous ne le regretterez pas.
A lire de toute urgence.

Je remercie chaleureusement les éditions JIGAL pour leur confiance.
Sortie nationale le 10 septembre 2018.

Uncategorized

L’ombre de Nola de Sacha ERBEL

Résumé de l’histoire : « Jamais je n’aurais soupçonné une telle tempête à l’intérieur de moi. Mon autre nature était enfermée comme dans une prison de haute sécurité avec ses écrous et ses barreaux. Ne laissant apparaître que naïveté et apparente légèreté. Mais le monstre a libéré un autre monstre. Et ce que toi tu m’as fait, je vais te le rendre. Je vais te le renvoyer tel un miroir et il ne manquera rien, tu peux me croire. Douleur, colère, terreur, vengeance, tout y sera. Et ce miroir reflétera toutes tes imperfections. Tel le portrait de Dorian Gray, ces imperfections deviendront pustules, pourriture de ce que tu es à l’intérieur de toi… » Depuis son retour en France, Talia a changé. Le don qu’elle a acquis à la Nouvelle-Orléans n’y est peut-être pas étranger.
En ce début janvier, une nouvelle vision la perturbe. Un homme pendu.
Talia sait que cela annonce un meurtre. Cependant personne ne la prend au sérieux. Etant donné ce qu’elle apprend, Charlie, sa meilleure amie depuis toujours, craint qu’elle ne souffre d’un important stress post-traumatique.
Alors que les meurtres par pendaison se poursuivent, Talia décide de repartir à la Nouvelle-Orléans. Elle doit retourner sur les traces des esprits vaudou. Sur les traces de Baron Samedi. La porte s’ouvre à nouveau entre deux mondes. Tout n’a pas encore été révélé.
Entrez, si vous l’osez…
Un thriller haletant et captivant entre des meurtres étranges perpétrés en France, la Nouvelle-Orléans et une immersion dans son univers Vaudou.
L’imaginaire s’associe aux légendes urbaines locales pour créer un incroyable récit. Un voyage au pays de l’étrange et des esprits malfaisants oscillant entre présent et passé. Une brillante suite de l’ouvrage « L’Emprise des Sens » qui peut également se lire en one shot.
Et surtout, surveillez votre ombre !

Ca n’engage que moi : Les aventures de Talia, suite et fin. Rentrée de la Nouvelle-Orléans, rendez-vous pris à Paris.
Cette nouvelle histoire ne sera pas de tout repos. Tout d’abord, le récit est plus centré sur une enquête policière menée, après de nombreux meurtres constatés, par deux flics aux caractères diamétralement opposés mais d’une grande amitié.
Ensuite l’auteure met un peu plus l’accent sur la vie personnelle de Talia. Les rites vaudou planeront encore dans la vie de Talia.
Bien sûr, la Nouvelle-Orléans sera à nouveau dans les pensées de Talia et de son entourage.
Et la fin alors….
Je me suis régalée !!!!
A découvrir.

Sortie nationale le 26 avril 2019

Uncategorized

Délation sur ordonnance de Bernard PROU

Résumé de l’histoire : Dans les années 2010, Oreste Bramard est amené à expertiser la bibliothèque de feu Grégoire Saint-Marly, médecin à Pau, à la demande de la petite-fille et héritière du notable. Un jour, une étrange ordonnance s’échappe sous ses yeux d’une édition originale de Céline. C’est une lettre de délation datée du 19 décembre 1942, dénonçant auprès de la préfecture quatre « mauvais Français » et signée : « Dr Saint-Marly, ancien combattant de 14-18, père de quatre enfants ».
Oreste comprend alors qu’en suivant la « chasse au trésor » conçue par le médecin bibliophile, il trouvera les documents cachés qui lui permettront de reconstituer ce qui s’est réellement passé à Pau durant les dernières années de la Seconde Guerre mondiale. Ironie de l’histoire, les enfants Saint-Marly eux-mêmes ont été pris dans la tourmente engendrée par la lettre de dénonciation de leur père. Communistes, francs-maçons, Juifs, résistants, collaborateurs ou foule des anonymes… Bernard Prou n’omet aucune des factions en présence. Il brosse une fresque animée et jubilatoire de cette période trouble, où chacun a dû agir selon son cœur et selon sa conscience.

Ca n’engage que moi : Cette lettre dont l’auteur parle est un document retrouvé par hasard dans les archives de son oncle. Intrigué, il a imaginé un thriller très éprouvant.
Le contexte, celui de la seconde guerre mondiale, les horreurs racontées avec un vocabulaire simple parfois grossier et osé, la vie de l’époque où la délation, l’homophobie, l’antisémitisme, la méchanceté, les amours interdits sont pléthores.
Le machiavélisme de certains personnages est à vomir, des pourritures en puissance.
Excellent récit, mêlant histoire, faits réels et imaginaire en fait une très belle enquête personnelle.
A lire impérativement.

Sortie nationale le 05 juin 2019.

Uncategorized

Et les vivants autour de Barbara ABEL

Résumé de l’histoire : Voilà quatre ans que l’ombre de Jeanne plane sur eux.
Comme s’ils n’avaient plus le droit de vivre pour de vrai tant qu’elle était morte pour de faux.
Cela fait quatre ans que la vie de la famille Mercier est en suspens. Quatre ans que l’existence de chacun ne tourne plus qu’autour du corps de Jeanne, vingt-neuf ans. Un corps allongé sur un lit d’hôpital, qui ne donne aucun signe de vie, mais qui est néanmoins bien vivant. Les médecins appellent cela un coma, un état d’éveil non répondant et préconisent, depuis plusieurs mois déjà, l’arrêt des soins. C’est pourquoi, lorsque le professeur Goossens convoque les parents et l’époux de Jeanne pour un entretien, tous redoutent ce qu’ils vont entendre. Ils sont pourtant bien loin d’imaginer ce qui les attend. L’impensable est arrivé. Le dilemme auquel ils sont confrontés est totalement insensé et la famille de Jeanne, en apparence si soudée, commence à se déchirer autour du corps de la jeune femme…

Ca n’engage que moi : Une auteure que j’ai découverte très tardivement malgré les nombreux bons retours la concernant. Trois livres seulement lus et celui-ci est encore plus dérangeant que le précédent (« Je t’aime »). Spécialisée dans le thriller psychologique, l’auteure plante dès le départ le décor. C’est un véritable déchirement de suivre cette famille, malgré mes nombreuses réflexions, je suis incapable de vous dire quelle attitude j’aurai eu !!!! Ce qui est sûr, c’est que j’ai ressenti beaucoup d’empathie pour « presque » tous les personnages.
Une lecture incontournable.

Lu en version numérique.
Sortie nationale le 05 mars 2020.

Uncategorized

Le loup des cordeliers d’Henri LOEVENBRUCK

Résumé de l’histoire : Mai 1789, un vent de révolte souffle sur Paris.
Gabriel Joly, jeune provincial ambitieux, monte à la capitale où il rêve de devenir le plus grand journaliste de son temps. un enquêteur déterminé à faire la lumière sur les mystères de cette période tourmentée.
Son premier défi : démasquer le Loup des Cordeliers, cet étrange justicier qui tient un loup en laisse et, la nuit, commet de sanglants assassinats pour protéger des femmes dans les rues de Paris…
Les investigations de Gabriel Joly le conduisent alors sur la route des grands acteurs de la Révolution qui commence : Danton, Desmoulins, Mirabeau, Robespierre, personnages dont on découvre l’ambition, le caractère, les plans secrets.
Alors que, le 14 juillet, un homme s’échappe discrètement de la Bastille, Gabriel Joly va-t-il découvrir l’identité véritable du Loup des Cordeliers, et mettre au jour l’un des plus grands complots de la Révolution française ?
UN ENQUÊTEUR REDOUTABLE
Une fresque magistrale des premiers jours de la révolution

Ca n’engage que moi : Un polar historique dans lequel l’auteur a magnifiquement mis à la disposition du lecteur, l’histoire au service de l’enquête. Quel récit … dans le Paris de Louis XVI, Marie-Antoinette, Robespierre, Danton et où un loup sème la panique.
Sous l’œil aguerri d’un jeune journaliste voulant faire carrière, l’auteur a su garder et mettre en valeur à merveille l’ambiance de l’époque : les dialogues, les faits, la vie, l’histoire, l’humour.
Vous serez, comme moi, happer par cette lecture.
Et quand la fin arrivera trop vite, vous en redemanderez… le tome 2 arrive bientôt.
A lire en urgence.

Lu en version numérique.
Sortie nationale le 24 octobre 2019

Uncategorized

Un jour tu paieras de Pétronille ROSTAGNAT

Résumé de l’histoire : «Les dés sont jetés, je n’ai plus rien à perdre.
En poussant un cri pour me donner du courage, je lève les bras au-dessus de ma tête. Avant que tu ne réagisses quinze centimètres de lame s’enfoncent dans ta chair.»
Une adolescente, retrouvée inconsciente en pleine forêt, émerge lentement du coma. Que lui est-il arrivé ?Pendant que la police mène l’enquête, Pauline Carel, jeune avocate pénaliste, est commise d’office pour défendre Mathieu, un brillant étudiant en médecine accusé d’un double homicide.
Carriériste, ambitieuse et   perfectionniste, Pauline y voit l’opportunité de se faire un nom. Alors qu’elle se bat pour blanchir son client, elle est rattrapée par son passé…

Ca n’engage que moi : Ce qui m’intéressait dans cette histoire c’était comment le sujet de la vengeance allait être traitée ? Malgré une écriture soignée, une lecture très agréable, une histoire intéressante, j’ai été assez déçue par le manque de développement des caractères des personnes. Je n’ai eu aucune empathie pour les personnages et encore moins pour la jeune fille, même si elle a souffert. Il m’a manqué beaucoup de détails et d’indices pour mieux apprécier cette lecture. Dommage !!! Auteure à suivre.

Lu en version numérique.
Sortie nationale le 29 janvier 2020