Auteur(e) français(e), Faits divers, Psychologie

Rendors-toi tout va bien d’Agnès LAURENT

Résumé de l’histoire : Derrière les vies ordinaires peuvent se cacher les plus terribles secrets…
Une femme dans une voiture délabrée, une autoroute, un jour de grand départ. Et soudain, l’accident. Qui est la victime ? Épouse, mère, femme ordinaire ? Qu’a-t-elle fait durant les heures qui ont précédé le choc ? Pourquoi son mari a-t-il été arrêté un peu plus tôt ?
Depuis sa cellule de garde à vue, ce dernier cherche à comprendre pourquoi sa femme a pris la fuite. Que n’a-t-il pas vu, que n’a-t-il pas voulu voir derrière les  » rendors-toi, tout va bien  » de celle qui vivait à ses côtés ? Et si, lui aussi, avait sa part de culpabilité ?
Simples voisins, amis, parents… au cours de cette journée, ils ont croisé ceux qui allaient devenir les personnages d’un terrible fait divers. Tour à tour, ils racontent ce qu’ils savent de ce couple sans histoire ou ce qu’ils pensent en savoir. Il y a des choses inimaginables tant elles dépassent l’entendement.
Un premier roman d’une finesse psychologique remarquable, qui dit avec justesse le glissement d’une femme jusqu’à sa disparition et qui nous interroge de manière lancinante… Que sait-on de nos proches, que sait-on de ces vies que l’on frôle ?

Ca n’engage que moi : Une très belle réussite !!! pour un premier roman.
J’ai aimé la narration, où chaque personnage raconte, témoigne, s’interroge,
J’ai aimé cette histoire racontée sur 24h ou comment une vie peut basculer,
J’ai aimé le suspense, je me suis laissée emporter par le tourbillon de la vie de ce couple,
J’ai aimé le thème, que je n’ai découvert que très tardivement dans ma lecture ; quelques indices semés ici et là, très intimes, m’ont permis sans vouloir trop y croire que c’était ça,
J’ai aimé comment l’auteure a abordé le côté psychologique et les racines du mal de ces deux principaux personnages,
J’ai aimé les débuts de réponses apportées dès que le voile a été levé,
J’ai aimé l’approche littéraire, journalistique, des chapitres courts, précis, juste ce qu’il faut.

A découvrir de toute urgence.

Je remercie chaleureusement les éditions PLON pour leur confiance et l’auteure pour sa gentille dédicace.

Sortie nationale le 12 mai 2021.

Auteur(e) français(e), Faits divers, Policier

Et puis mourir de Jean-Luc BIZIEN

Résumé de l’histoire : Plusieurs samedis d’affilée, alors que tous les services de police de France sont mobilisés par les manifestations des gilets jaunes, de meurtres sont commis dans les beaux quartiers de Paris. Cela pourrait être l’œuvre d’un déséquilibré qui aurait poussé jusqu’à la vengeance les revendications de justice sociale, mais le commandant Jean-Yves Le Guen n’y croit pas.
Avec son adjoint, le capitaine Patriziu Agostini, ils jouent contre la montre. Car l’idée d’un «  meurtrier gilet jaune  » menace de faire l’objet de récupérations politiques qui ne feraient qu’empirer la situation – et le prochain samedi de protestations se rapproche.
Un polar d’actualité mêlant revendications sociales et vengeance personnelle – sur fond de Paris en état d’urgence.

Ca n’engage que moi : Excellent polar. J’ai découvert l’auteur grâce à ce roman et il me tarde d’en lire d’autres.
Au départ, j’ai eu un petit peur de tomber dans une narration pro-gilets jaunes, mais le contexte tient juste lieu de décor, car si justement, ces manifestations servent au tueur, il en demeure pas moins qu’il s’agit de vengeance personnelle essentiellement.
Tout est minutieusement analysé, grâce à un duo de policiers tant professionnels que de caractères opposés mais dont l’analyse des crimes va matcher pour découvrir la vérité.
Sur un rythme effréné, des chapitres qui s’enchaînent, l’action est omniprésente.
Je vous conseille vivement de lire ce roman.
Très belle découverte.

Lu en version numérique.
Sortie nationale le 30 septembre 2020.