Auteur(e) français(e)

Aaverhelyon de Michael FENRIS

Résumé de l’histoire : Par une nuit d’orage, Daniel Trusk, un ex-flic alcoolique devenu détective, prend en charge une jeune institutrice en panne sur le bord de la route, Kathleen Herton.
À la recherche d’un endroit pour s’abriter, ils sont attirés par les lueurs d’un manoir perdu au milieu de nulle part, propriété de la famille Vardek. Celle-ci occupe les lieux depuis des siècles et se livre à de la sorcellerie.
Alors que les portes se referment sur eux, Trusk comprend qu’ils sont à la veille d’une grande cérémonie sacrificielle et qu’ils n’ont aucune chance de s’échapper…

Ca n’engage que moi : Commencé une première fois, je n’avais pas pu aller au bout de ma lecture car je n’avais pas réussi à accrocher à l’histoire et au style d’écriture.
Et puis voilà qu’à nouveau, j’ai tenté et heureusement cela a fait tilt. J’ai beaucoup aimé cette atmosphère fantastique-thriller-gore (un peu quand-même). Un huis-clos, où les émotions sont comme les montagnes russes.
Seul petit bémol : quelques fautes de mises en page relevées mais cela ne gâche en rien le plaisir de lecture.
Je recommande pour les fans de sensations fortes.

Sortie nationale en 2017.

Auteur(e) français(e)

Résine d’Ane RIEL

Résumé de l’histoire : Une presqu’île, aux confins d’un pays du Nord. C’est là que vit la famille Haarder, dans un isolement total. Jens a hérité de son père la passion des arbres, et surtout du liquide précieux qui coule dans leurs veines – la résine, aux capacités de préservation étonnantes. Alors que le malheur ne cesse de frapper à la porte des Haarder, Jens, obsédé par l’idée de protéger sa famille contre le monde extérieur qui n’est pour lui que danger et hostilité, va peu à peu se barricader, bâtir autour de la maison une véritable forteresse, composée d’un capharnaüm d’objets trouvés ou mis au rebut, et séquestrer sa femme et sa fille. Du fond de la benne où il l’a confinée, Liv observe son père sombrer dans la folie – mais l’amour aveugle qu’elle lui porte va faire d’elle la complice de ses actes de plus en plus barbares, jusqu’au point de non-retour.

Ca n’engage que moi : Gros coup de coeur pour ce premier roman.
Roman noir de folie…. car la folie, justement, atteint les étoiles, c’est tellement fort, lourd, triste, émouvant, écoeurant mais aussi plein d’espoir, d’empathie, de tendresse. Et la résine, dans tout ça, elle a sa place !
J’ai ressenti une émotion incroyable en lisant ce livre et pourtant l’horreur est omniprésente.
Les chapitres s’enchaînent, la traduction est excellente, la narration est belle, très imagée.
Tellement contente d’avoir découvert cette perle.
Lecture incontournable si vous aimez les romans très sombres.

Je remercie chaleureusement les éditions du SEUIL.
Sortie nationale le 04 mars 2021.

Auteur(e) français(e)

Les lumières de l’aube de Jax MILLER

Résumé de l’histoire : 30 décembre 1999, Welsh, Oklahoma. Lauria Bible et sa meilleure amie Ashley Freeman, 16 ans, passent la soirée ensemble chez les Freeman. Le lendemain matin, le mobil home familial est en feu et les deux jeunes filles ont disparu. Les corps des parents d’Ashley, sont découverts dans les décombres, deux balles dans la tête.

Ca n’engage que moi : J’aime beaucoup les romans de Jax MILLER mais celui-ci est totalement différent de ses précédents car l’auteure s’est plongée dans un cold-case jamais élucidé. Pourquoi ce thème ? non pas pour prétendre trouver la solution mais plus pour comprendre et aider les familles, trouver les failles, chercher les incohérences de l’enquête, les fautes commises – volontaires ou pas – par les principaux acteurs de cette histoire sordide : voisins, police, témoins, famille, personnes de passage.
Jax MILLER a été courageuse de retourner sur les pas des assassins, menacées, intimidées, elle n’a jamais baissé les bras ; le point de vue de l’auteure est très important car elle ne prend jamais partie même si c’est pas l’envie qui lui manque, cependant j’ai trouvé de l’objectivité à analyser les preuves et indices recueillis, de la bienveillance pour les familles meurtries ; le récit est mené comme un roman, ce qui m’a beaucoup plu car on oublie presque que l’histoire est tirée de faits réels. En quête de vérité tout le long du livre, l’auteure a eu le mérite de nous rappeler ce fait-divers vieux de plus de ….
Je vous conseille vivement cette lecture pour son écriture très détaillée, pour sa narration romancé et technique, pour ses personnages, trop nombreux mais indispensables, cités, pour son analyse et sa neutralité.

Je remercie chaleureusement les éditons PLON pour leur confiance.
Sortie nationale le 08 octobre 2020

Auteur(e) français(e)

La bête en cage de Nicolas LECLERC

Résumé de l’histoire : Changer de vie… à quel prix ? Samuel, éleveur laitier du Jura, accumule les dettes. Sa seule échappatoire : s’associer avec son oncle et son cousin qui font passer de la drogue de la Suisse à la France pour le compte d’un réseau de trafiquants kosovars. Mais le soir d’une importante livraison, rien ne se passe comme prévu : le cousin n’arrivera jamais jusqu’à la ferme de Samuel. Lancés à sa recherche dans la montagne enneigée, l’agriculteur et son oncle le découvrent mort au volant de sa voiture précipitée dans un ravin. Et le chargement de drogue s’est volatilisé… La paisible vallée engourdie par le froid polaire va bientôt s’embraser. Né en 1981 à Pontarlier, Nicolas Leclerc travaille pour la télévision. Après Le Manteau de Neige, il revient avec un polar très noir et redoutablement efficace.

Ca n’engage que moi : Je vous avais déjà parlé de cet auteur à travers mon retour lecture de son premier roman « Le manteau de neige » en 2020 qui était très prometteur pour la suite.
Eh bien deuxième GROS GROS COUP DE COEUR de ce début d’année et j’espère que cela continuera….
L’auteur a eu le mérite de prendre le risque de changer d’atmosphère dans cette nouvelle histoire ; autant son premier livre était plus thriller-psychologique-fantastique, autant dans celui-ci c’est un vrai thriller bien comme je les aime avec un thème fort, des scènes tant sanglantes qu’émouvantes et un regard très pointu sur la dure vie des agriculteurs du Jura dont l’auteur connaît très bien la région.
Une maîtrise parfaite dans la narration, tout est sous contrôle.
Et lorsque la fin de l’histoire, formidable d’empathie, de bienveillance et de bonheur à venir, est dévoilée… je ne peux dire que BRAVO.
A lire de toute urgence.

Je remercie chaleureusement les éditions SEUIL pour leur confiance
Je remercie également l’auteur pour sa gentille dédicace, en attendant de pouvoir le féliciter de vive voix.

Sortie nationale le 21 janvier 2021

Auteur(e) français(e)

Ange de Philippe HAURET

Résumé de l’histoire : Ange est une jeune femme rebelle, survoltée et aventureuse qui profite de sa séduisante plastique pour attirer de riches entrepreneurs avant de les dépouiller. Elle partage un appartement avec Elton, son ami d’enfance. Ce dernier passe ses journées, rivé sur le canapé, devant la télé, tout en se rêvant multimillionnaire. Lorsque Ange rencontre Thierry Tomasson, véritable icône télévisuelle, elle s’imagine déjà mener une brillante carrière de chroniqueuse. L’animateur, surtout soucieux de s’adjuger ses jolies formes, va vite la faire déchanter… Pour se venger, Ange concocte alors un plan machiavélique en entraînant Elton dans son sillage. Mais on ne s’attaque pas à un présentateur vedette sans en subir de fâcheuses conséquences. Et bien que Ange puisse toujours compter sur sa niaque et son sens inné de l’embrouille pour retourner la situation, le destin peut parfois se montrer facétieux et impitoyable…

Ca n’engage que moi : GROS GROS COUP DE COEUR …
Mais quel plaisir j’ai à lire cet auteur. Je sais que je ne serais jamais déçue. Et ce sentiment s’est confirmé sur son dernier livre.
Toujours écrit sur un ton plus que mordant, ironique, satirique, flingage en tous genres… mais que c’est bon !!
Ne comptez pas sur moi pour spolier l’histoire mais je peux vous dire que vous n’allez pas vous ennuyer. Un rythme effréné, des personnages arrogants, douteux, attendrissants bref complètement atypiques, cette histoire est très rock’n’roll…. bon c’est sûr que quand je regarde la playlist musicale proposée par l’auteur, j’ai des doutes sur sa lucidité !!!! ah ah ah…
Ca va être long d’attendre le prochain, en attendant je vous conseille vivement ce roman.

Je remercie les éditions JIGAL pour leur confiance.
Sortie nationale le 15 septembre 2020

Auteur(e) français(e)

Le Stradivarius de Goebbels de Yoann IACONO

Résumé de l’histoire : Un cadeau empoisonné.
Le roman vrai de Nejiko Suwa, jeune virtuose japonaise à qui Joseph Goebbels offre un Stradivarius à Berlin en 1943, au nom du rapprochement entre l’Allemagne nazie et l’Empire du Japon.
Le violon a été spolié à Lazare Braun un musicien juif assassiné par les nazis.
Nejiko n’arrive d’abord pas à se servir de l’instrument. Le violon a une âme. Son histoire la hante.
Après-guerre, Félix Sitterlin, le narrateur, musicien de la brigade de musique des Gardiens de la Paix de Paris est chargé par les autorités de la France Libre de reconstituer l’histoire du Stradivarius confisqué.
Il rencontre Nejiko qui lui confie son journal intime.

Ca n’engage que moi : Ce roman m’a étrangement dérangé, son atmosphère particulière étant assez pesante. Il s’agit essentiellement de l’attitude de cette jeune virtuose, dont j’ai eu du mal à cerner son caractère, ses sentiments, ses pensées.
L’époque aussi y est pour quelque chose, le contexte présenté est l’un des plus sanglants de l’histoire et cela m’a donné quelques frissons et sueurs froides en lisant ce récit.
Cependant, je dois reconnaitre que cette histoire m’a profondément émue, la très belle écriture de l’auteur y est sûrement pour beaucoup.
J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce premier roman.
Très belle découverte.

Je remercie chaleureusement les éditions SLATKINE pour leur confiance.
Sortie nationale le 7 janvier 2021

Auteur(e) français(e)

De cendres et d’or de B Michaël RADBURN

Résumé de l’histoire : Aroha et Dylan, un jeune couple sportif en quête d’aventure, traverse le parc national de Victoria à la recherche d’une mine d’or dont l’entrée a disparu depuis plus d’un siècle. Mais alors qu’ils doivent très vite fuir un incendie et abandonner leur chasse au trésor, ils découvrent le corps d’une jeune femme. La police de Melbourne est prévenue. Taylor Bridges, ami du père d’Aroha, est appelé en renfort pour ses compétences et le sang-froid dont il a fait preuve en Tasmanie sur une enquête précédente. Qui est cette ombre qu’Aroha affirme avoir vue dans le canyon ? Et que signifient les symboles retrouvés à l’entrée de la mine enfin ouverte après toutes ces décennies ? Un secret bien enfoui refait surface et plonge à nouveau Taylor Bridges dans les entrailles du mal. B. Michael Radburn est australien. Quand il n’écrit pas, il joue de la guitare, du banjo, de l’harmonica ou sillonne sa région en Harley Davidson. De cendres et d’or est le deuxième volet des enquêtes de Taylor Bridges, après L’Arbre aux fées. 

Ca n’engage que moi : Vraie belle découverte. Dès réception, je me suis lancée dans le récit car non seulement je n’avais jamais entendu parler de l’auteur mais l’action se passant en Australie, j’avais hâte de découvrir aussi le pays.
C’est aussi la première fois que l’union ranger/police était au coeur d’une enquête que je lisais et cela m’a permis de voir comment les deux métiers pouvaient cohabiter.
Un deuxième volet très intense, pas de souci si vous n’avez pas lu le premier, cela n’est pas trop gênant même si ma curiosité a été attisée par le vécu du ranger « Taylor Bridges ». J’ai passé un agréable moment de lecture et j’attends une suite.
Seul petit bémol : j’ai trouvé la fin un peu confuse.
A découvrir.

Je remercie chaleureusement les éditions SEUIL pour leur confiance.
Sortie nationale le 14 janvier 2021.

Auteur(e) français(e)

Une enquête du véritable juge Ti de Qiu XIAOLONG

Résumé de l’histoire : En un temps d’âpres luttes pour le pouvoir, dans la Chine du IXe un messager impérial vient demander au célèbre juge Ti d’enquêter sur un meurtre dont est soupçonnée la poétesse- courtisane Xuanji. Alors que la belle et talentueuse jeune femme croupit dans une geôle en attente de la sentence, l’enquête du juge le mènera à des secrets qu’il est préférable d’ignorer. «Ce roman est inspiré d’un fait réel survenu sous la dynastie Tang, la poétesse Yu Xuanji (844-871) étant au centre de cet épisode. Nul ne sait aujourd’hui si la jeune femme était réellement coupable du crime dont elle fut accusée, mais l’histoire a déjà donné lieu à des romans, films et séries. Le récit proposé ici n’est qu’une interprétation personnelle de l’inspecteur Chen écrite à la lumière d’une enquête menée dans la Chine d’aujourd’hui.»

Ca n’engage que moi : Il est difficile de revisiter l’oeuvre de Robert VAN GULIK et de son célèbre juge TI. Malgré les qualités incontestables de l’auteur avec « les enquêtes de l’inspecteur Chen Cao » (sa propre oeuvre), je n’ai pas été emballée par celui-ci. Il m’a manqué cette délicatesse, cette ambiance, cette bienveillance, cette patience que le juge TI possèdent et surtout tous ces plats délicieux qui étaient dégustés.
J’ai aussi vraisemblablement trop reporté et attendu beaucoup de choses du récit initial.
Dommage !

Sortie nationale le 05 novembre 2020.

Auteur(e) français(e)

L’une rêve, l’autre pas de Nancy KRESS

Résumé de l’histoire : Des jumelles viennent au monde. A la suite d’une intervention médicale, l’une d’elles n’a plus besoin de dormir et peut ainsi prendre de l’avance sur les autres enfants. Mais cette différence va également faire son malheur. Ce roman a obtenu le prix Hugo, le prix Nebula, le prix Asimov’s des lecteurs, le Grand prix de l’Imaginaire et le prix décerné par Science fiction Chronicle en 2012.

Ca n’engage que moi : On change de genre littéraire, direction la science-fiction…. Titre aperçu sur un groupe Facebook de lectures, le résumé de l’histoire et l’avis « assez mitigé posté » ont attisé ma curiosité.
Si au premier coup d’oeil, le thème abordé « un programme de modification génétique » était fort intéressant, je me suis vite rendue compte que la narration était parfois peu claire et c’est fort dommage même si j’ai été au bout de ma lecture et que cette histoire mérite réflexion.
Dommage !!!

Sortie nationale le 18 octobre 2018

Auteur(e) français(e)

Magus of the library de Mitsu IZUMI

Résumé de l’histoire : Pour le jeune Shio, qui passe son temps libre plongé dans les romans, les récits extraordinaires sont un refuge face à la brutalité du quotidien. Son rêve est de partir pour la capitale des livres, où sont rassemblées toutes les connaissances du monde. Un projet utopique pour un gamin sans ressources…. jusqu’au jour où des envoyées de la fameuse bibliothèque centrale débarquent dans son village ! Le miracle qu’il appelle de ses voeux depuis si longtemps est-il sur le point de se réaliser ?

Ca n’engage que moi : Je vais aujourd’hui vous parler de ce manga, dont la série est toujours en cours. Le résumé avait tout pour me plaire et parce que je lis des mangas depuis 25 ans, même si j’ai laissé un peu tomber pendant quelques années, il me fallait absolument me lancer dans cette lecture. Ce manga est truffé de détails absolument incroyables, le moindre espace a été dessiné par la mangaka, très jeune par ailleurs et la restitution des lieux est éblouissante. Cependant, les dialogues manquent de netteté visuelle, les caractères sont petits et cela m’a gênée à certains moments. Cette série est imprimée en noir et blanc. La lecture se fait dans le sens japonais
Je vous les conseille vivement.