Uncategorized

Armorican psycho de Gwénaël LE GUELLEC

Résumé de l’histoire : Au lendemain de la fête des morts, une tempête sans précédent s’empare de la pointe armoricaine, plongeant la cité du Ponant dans une pluie sans fin. Photographe amateur atteint d’achromatopsie, une crainte obsessionnelle de la lumière associée à une absence totale de vision des couleurs, Yoran Rosko vit retiré dans son appartement sur le port et ne sort que la nuit. Il est appelé pour confirmer l’identité du cadavre de l’homme qui lui avait permis de faire ses premiers pas dans le huitième art, retrouvé mort à son domicile, le corps mutilé et recouvert de sel. Sauf que ce corps s’avère être celui d’un ancien capitaine de cargo norvégien, disparu en mer en 1995…

Ce que j’en pense : Si vous aimez le grand suspense et les voyages … alors lisez ce livre.
J’ai beaucoup aimé cette histoire, même si au départ le nombre de pages m’a un peu freinée. Mais j’ai fait fi de ce pavé et j’ai plongé dès le début dans les eaux froides de Brest. L’auteur connaît par coeur le coin mais il a su ne souligner que ce qui pouvait être important pour sa narration et cela m’a beaucoup plu. Ensuite le personnage principal, Yoran, est assez décalé : il ne vit essentiellement que la nuit car il est nyctalope (qui a la faculté de voir la nuit) et c’est un gentil garçon. Même quand Yoran décide de partir dans le grand froid d’Oslo pour ses recherches, tout se fait essentiellement la nuit.
L’auteur a réussi, grâce à sa maîtrise littérale, à me tenir en haleine tout au long du voyage. Les descriptifs sont tellement réalistes ; et pour couronner le tout, il faudra remonter très loin dans le passé, pour connaître la vérité et ça l’auteur l’a fait à merveille.
Une très belle découverte avec une playlist pleine de souvenirs personnels.
A lire sans modération.

Je remercie chaleureusement les éditions les Nouveaux Auteurs pour leur confiance.
Sortie nationale le11 avril 2019.

Biographie de l’auteur : De nationalité française, né à Brest (Bretagne) le 10/11/1982, Gwenael Le Guellec s’est d’abord passionné pour la photographie, avant de se consacrer davantage à l’écriture.
Désormais installé en Île-de-France, le natif de Brest puise son inspiration dans ses voyages à travers l’Europe et l’Asie ainsi que dans la musique qu’il aime, où se côtoient trip hop, cold wave ou post-rock.
Armorican Psycho, son premier roman, introduit le personnage de Yoran Rosko, photographe solitaire percevant le monde qui l’entoure en nuances de noir et de blanc.
Il a été récompensé du Prix du Suspense Psychologique en 2019.

Uncategorized

Le bal des folles de Victoria MAS

Résumé de l’histoire : Chaque année, à la mi-carême, se tient un très étrange Bal des Folles. Le temps d’une soirée, le Tout-Paris s’encanaille sur des airs de valse et de polka en compagnie de femmes déguisées en colombines, gitanes, zouaves et autres mousquetaires. Réparti sur deux salles – d’un côté les idiotes et les épileptiques ; de l’autre les hystériques, les folles et les maniaques – ce bal est en réalité l’une des dernières expérimentations de Charcot, désireux de faire des malades de la Salpêtrière des femmes comme les autres. Parmi elles, Eugénie, Louise et Geneviève, dont Victoria Mas retrace le parcours heurté, dans ce premier roman qui met à nu la condition féminine au XIXe siècle.

Ce que j’en pense : Je n’aurai pas assez de mots pour vous parler de ce magnifique récit ; au fur et à mesure de ma lecture, les sentiments et les émotions se sont mélangés : la colère, l’absence de réactions, la prise de conscience et finalement une certaine forme d’optimisme. J’ai eu une vraie rancoeur contre l’encadrement médical obtus et inhumain ; j’ai été sans voix face à la trahison familiale, un vrai crève-coeur ; les remords sont parfois bénéfiques et j’ai aimé cet amour renaissant, le coeur a parlé ; la route sera longue et pleines d’embûches mais quel espoir !!!!
A lire de toute urgence et sans attendre.
Lu en version numérique.
Sortie nationale le 21 août 2019.

PRIX RENAUDOT DES LYCEENS 2019

Biographie de l’auteure : Victoria Mas est une écrivaine française née en 1987.
Née au Chesnay dans les Yvelines, Victoria Mas est la fille de Jeanne Mas. Après avoir été scripte dans l’audiovisuel, la jeune femme qui a beaucoup voyagé (en France et ailleurs), publie son premier roman  Le Bal des folles en 2019. Ce dernier est un grand succès littéraire et lui vaut de recevoir le prix Stanislas du premier roman ainsi que le prix Première Plume. Elle a alors 31 ans. Le 14 novembre 2019, elle reçoit le Prix Renaudot des lycéens pour ce roman.

auteurs étrangers, auteurs français, professionnels, hommes, femmes, policier, thrillers, romans noirs, psychologique, littérature noire, littérature blanche, terreur, fantastique, témoignage, faits de société, Uncategorized

Mon top 10 pour l'année 2019

Encore une année riche en découvertes en tous genres : des premiers romans, des auteur(e)s confirmé(e)s, des déceptions, des émotions plein la tête, des rencontres inoubliables …
J’espère que 2020 sera aussi étonnante ; en attendant je vous dévoile mon top 10 pour l’année 2019. Il a été parfois très difficile de départager certains livres, mais le coeur a parlé.
Alors sans plus attendre et par ordre de préférence, voici mon classement

1. STANISLAS PETROSKY « Ils étaient vingt et cent … » un témoignage extraordinaire à travers les dessins d’un jeune adulte, des horreurs des camps de concentration. Pour ne surtout pas oublier.
2. CEDRIC CHAM « Broyé » thriller psychologique à ne pas mettre en toutes les mains. Quelle découverte !
3. MATTIAS KÖPING « Les démoniaques » une réalité écoeurante savamment décrite sans tabou.
4. FRANCK THILLIEZ « LUCA » le SHARKO que j’aime est revenu. Par le maître incontesté du polar/thriller français.
5. JACQUES SAUSSEZ « Enfermé.e » une histoire de famille violente. Un cri d’amour émouvant !
6. DB JOHN « L’étoile du nord » un premier livre qui nous plonge dans les ruelles sombres de la Corée du Nord. Absolument indispensable.
7. JACQUES PONS « Organigramme » un thriller sur le harcèlement hiérarchique. Un premier livre et une très belle découverte.
8. CATEL BOCQUET « Joséphine BAKER » parce qu’elle restera l’américaine la plus française. Une grande dame avec un coeur d’amour immense.
9. JOHANA GUSTAWSSON « Block 46 » quelle écriture, quel récit, quel témoignage et quelle auteure !!!! no comment
10. ARMELLE CARBONEL « Majestic murder » fantastique, thriller, morbide … Waouh !!!!

Uncategorized

Sex doll de Danielle THIERY

Résumé de l’histoire : À Paris, l’ouverture d’un hôtel de passe 2.0, dont les pensionnaires sont des poupées en silicone, ne fait pas l’unanimité. Son jeune propriétaire, précurseur sur le marché du sexe, n’avait pas imaginé les réactions violentes que sa start-up provoquerait …
Dans le même temps, l’Office, dirigé par le commissaire Marion, est confronté à une série de meurtres atroces. Trois femmes sont retrouvées mutilées, des parties de leur corps trafiquées afin d’en faire des créatures parfaites.
La psycho-criminologue Alix de Clavery, dont l’expertise est indispensable sur ce dossier, a mystérieusement disparu. Si Marion devine que ces affaires sont liées, elle n’imagine pas à quel point.
De Paris au Japon, elle traque ce Docteur X qui l’obsède depuis quinze ans.

Ce que j’en pense : J’ai été un peu déçue par la dernière enquête du commissaire MARION présente dans « Féroce », je m’étais perdue dans le récit. Aussi, j’hésitai un peu avant de me lancer à nouveau dans « SEX DOLL ». Eh bien si vous voulez lire un bon policier, avec une enquête qui part dans tous les sens mais avec un fil conducteur bien visible, si vous souhaitez vous plonger dans le grotesque, le sadisme, si vous avez envie de savoir jusqu’où l’homme peut aller dans le barbarisme, où l’insoutenable est souvent limite, alors ce roman est pour vous. Attention ce livre recelle d’odeurs également !!!
Très bien écrit, dynamique, des rebondissements à tout va, je dis bravo et j’en redemande.
A lire.

Lu en version numérique.
Sortie nationale le 1er mai 2019.

Biographie de l’auteure : Auteure française.
Danielle THIERY est née en Côte d’Or en 1947. L’une des premières femmes de la police française à avoir accédé au grade de commissaire divisionnaire, elle a suivi une carrière multiforme, s’intéressant aux mineurs en danger, aux stupéfiants, au proxénétisme, en passant par la police criminelle et la lutte antiterroriste ciblée sur le transport aérien et ferroviaire.
Elle a écrit pour la série télévisée Quai n° 1 (France 2). Elle est l’auteur de nombreux ouvrages : polars, romans policiers jeunesses, documentaires. Elle a été récompensée par plusieurs : prix polar à Cognac, prix Exbrayat…

Elle a notamment obtenu le Prix du Quai des orfèvres 2013 pour son roman Des clous dans le coeur (Fayard).

Au 1er plan N FEUZ, puis Danielle THIERY, C LOSEUS et dans le fond M KÖPPING
Uncategorized

Le neutrino de Majorana de Nils BARRELLON

Résumé de l’histoire : C’est en écoutant une émission de radio présentée par Étienne Klein que Nils Barrellon découvre l’existence d’Ettore Majorana. Lui, qui depuis longtemps, rêvait d’écrire un polar scientifique, tient son sujet avec l’étonnante biographie de ce savant italien de la trempe d’Einstein ou de Newton, qui l’a immédiatement émoustillé. Ne souhaitant pas être trop vulgarisateur sur le sujet, il compulse une volumineuse documentation scientifique… Et de l’agitation intellectuelle de l’Italie du début du XXe siècle aux incroyables recherches actuelles du CERN, Nils Barrellon, va mêler et distordre histoire et personnages avec une seule et obsédante idée en tête : la mécanique quantique et le modèle standard des particules. Sacré programme !

Ce que j’en pense : J’ai, à plusieurs reprises, failli laisser tomber cette histoire car le début de l’enquête est très technique, seulement l’auteur, grâce à son écriture, a su introduire des personnages complètement atypiques et des dialogues « cuits aux petits oignons » et ça …
J’A D O R E !!!!!. Et quand vous tombez sur un people … alors là c’est le pompon sur la Garonne.
Pour revenir à nos moutons, l’histoire se découpe en deux périodes : début 1900 et aujourd’hui ; l’enquête se balade entre France et Suisse.
La fin est soignée (je suis très attachée à la construction du dénouement) ; un bon moment passé en compagnie de drôles de zigotos …
Je suis très contente d’avoir découvert Nils BARRELLON et d’avoir persévérée dans ma lecture.
Sut-été dommage de passer à côté !!!!!
A bientôt à Paris cher monsieur !!!!

Je remercie chaleureusement les éditions JIGAL pour leur confiance.
Sortie nationale le 17 septembre 2019.

Biographie de l’auteur : De nationalité française, né à Bron en 1975, Nils Barrellon est professeur agrégé de sciences physiques au lycée Montaigne à Paris. Il est marié et père de trois enfants. Septembre 2019. Nouveau polar avec Le neutrino de Majorana, un thriller scientifique qui se déroule au CERN et convoque la modèle standard des particules.
Il signe avec « Le Jeu de l’Assassin » (2014) son premier roman qui a été finaliste du Prix Quai des Orfèvres 2013, du Prix Balai de la Découverte 2014 et du Prix Polar Lens 2015.
En mars 2015 sort le deuxième épisode des enquêtes du Commissaire Kuhn intitulé « La fille qui en savait trop ».
Deux romans en 2016 ! La position des tireurs couchés chez Fleur Sauvage et La lettre et le peigne aux éditions Jigal. Dans ces deux one shot, on y croise le commissaire Kuhn.
Mai 2017, roman policier jeunesse chez Thierry Magnier, I invade you, écrit à quatre mains, sur l’univers du street artist Space Invader.
Il est également l’auteur de de nouvelles et de pièces de théâtre dont l’une a gagné le Prix de la Comédie au Festival de Dax en 2004.

Uncategorized

La tour de Sélénite d’Arnaud CODEVILLE

Résumé de l’histoire : Adel Blanchard est un écrivain en perdition. Depuis quelques mois, sa vie ne se résume qu’à éviter les huissiers et à courir après son ex-femme pour voir ses deux enfants. Pour sortir la tête de l’eau, il accepte un poste de professeur de Lettres dans une faculté de Lille mais peu à peu, il ne peut s’empêcher de glisser dans la dépression. Un soir, alors qu’il est prêt à commettre l’irréparable, sa voisine de palier intervient miraculeusement et l’en empêche. Il voit en elle l’opportunité de démarrer un nouveau chapitre de sa vie, c’est donc naturellement qu’il participe au projet universitaire qu’elle organise avec un collègue : la restauration d’un phare en Loire-Atlantique.
Malheureusement, il ne se doute pas que ce périple le mènera au cœur de la terreur où il y laissera une partie de son âme …

Ce que j’en pense : C’est une première lecture de l’année dans le style « Terreur/Fantastique ». Très bien écrit pour un premier roman et c’est à souligner.
Les chapitres sont bien rythmés, l’ambiance est celle que l’on peut ressentir et/ou imaginer lorsque l’on se trouve sur un petit caillou, isoler de tout, en pleine tempête, dans un phare inhabité et assez hostile. Les fantômes du passé ressurgissent, c’est oppressant, sanguinaire, malgré parfois une légère pincée d’humour pour relâcher les tensions.
Mais j’en aurai voulu plus dans la terreur, beaucoup plus même … je vais tout de même suivre cet auteur (j’espère qu’il sera présent à la foire du livre de Bruxelles en 2020 !!!!) ; j’ai adhéré à cette narration, alors pourquoi se priver d’un plaisir supplémentaire.
A lire pour découvrir …

Sortie nationale le 1er juin 2015.

Biographie de l’auteur : De nationalité française, né à Croix en 1980, infographiste et développeur web, il aime les maths et la littérature, en particulier le genre fantastique. Son univers, Arnaud Codeville le puise dans son autre passion qu’il pratique depuis l’âge de 17 ans : les jeux de rôle qui le propulsent dans des univers hors du commun.
« La Tour de Sélénite » est son premier roman.

En novembre 2017, Mons livres