Uncategorized

Ineffaçables de Clarence PITZ

Résumé de l’histoire : Bruxelles 2016. Au lendemain d’une vague d’attentats, des fresques pornographiques apparaissent sur les façades des quartiers populaires de la capitale et secouent l’opinion publique. Épaulé par Fred Boland, jeune recrue immature, l’inspecteur Karel Jacobs est confronté à une série de crimes sexuels d’une perversité sans nom. Les sévices s’enchaînent mais les victimes ne se ressemblent pas. Et le duo est rapidement dépassé par une enquête pavée de violence qui l’emmène dans les recoins sensibles de la ville. Samira, jeune mineure émancipée est retrouvée violée en plein cœur de Molenbeek. Sa route croise le chemin de Virgile Plisson, flic infirme relégué à la paperasserie et ancien membre de la cellule tag, prêt à tout pour reprendre du service. Du folklore estudiantin aux codes du street art, Clarence Pitz nous emmène dans les profondeurs de Bruxelles à travers un thriller rythmé et immersif basé sur un fait divers attesté, celui des fresques clandestines de Bruxelles.

Ce que j’en pense : Une enquête policière rondement bien menée et surtout très intéressante à suivre car très dynamique et culturelle.
A l’intérieur des services policiers Bruxellois, j’ai suivi avec beaucoup d’intérêts et de curiosités, toutes les actions entreprises pour retrouver le(s) tueur(e)s. Sur fond de vengeance personnelle, l’auteure mélange les genres : polar, psychologique. Une part de résilience est en jeu. Mais la reconstruction est difficile.
Une écriture légère mais très énergique, des moments d’humour pour faire baisser la pression ont été les bienvenus, une découverte des lieux insolites bruxellois ont été, pour moi, très appréciée.
Ce deuxième roman a été un excellent moment de lecture et une belle découverte.
A lire sans modération.

Lu en version numérique
Sortie nationale le 06 novembre 2019

Biographie de l’auteure : Née à Bruxelles et mère de 4 enfants, Clarence est professeure d’Histoire de l’Art et Anthropologie. Marathonienne, férue de voyages et de culture, elle est également guide touristique en course à pied. Amoureuse des livres et rédactrice d’un blog, elle se lance dans l’écriture en avril 2017 en participant à un concours en ligne pour lequel son manuscrit Le Pont du Diable termine premier des votes du public. La même année, sa nouvelle Le Mot de la Fin, obtient le premier prix chez Hugo Thriller. Son second roman La Parole du Chacal a fait partie des finalistes du concours VSD 2018 et est publié aux éditions du Lys Bleu.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s