Mör de Johana GUSTAWSSON

Résumé de l’histoire : Mör : adj. fém. En suédois, signifie « tendre ». S’emploie pour parler de la viande.
Falkenberg, 16 juillet 2015. Sur les rives d’un lac, on retrouve le cadavre affreusement dépecé d’une femme. Ses seins, ses fesses, ses cuisses et ses hanches ont été amputés de plusieurs kilos de chair.
Londres, le lendemain matin. La profileuse Emily Roy est appelée sur les lieux d’une disparition inquiétante : l’actrice Julianne Bell a été enlevée à l’aube, et ses chaussures ont été retrouvées à proximité de chez elle, emballées dans un sac de congélation.
Ces deux crimes portent la signature de Richard Hemfield, le « tueur de Tower Hamlets », enfermé à perpétuité à l’hôpital psychiatrique de haute sécurité de Broadmoor. Dix ans plus tôt, il a été reconnu coupable du meurtre de six femmes et de celui de l’ancien compagnon de l’écrivaine Alexis Castells. Comment alors expliquer que ses crimes recommencent ?

Ce que j’en pense : Retour en Suède pour Emily Roy, là où une célèbre présentatrice de télévision a disparu. En parallèle, on se plonge dans les rues de Jack l’Eventreur et ses crimes sordides. Comment l’auteure va arriver à relier les deux histoires ?
Toujours avec beaucoup d’habileté, un lien va être tissé ; toujours aussi bien écrit mais j’ai été moins emballée, moins addicitf que « Block 46 » ; mais peut-être avais-je mis la barre trop haute et que mon attente était vraiment trop forte.
Bref, j’ai trouvé que l’histoire avait du mal à démarrer, quelques longueurs dans la narration mais encore une fois une sacrée imagination. Car les liens entre les personnages évoluent tout le temps ; de grands thèmes abordés : le cannibalisme, l’obsession sexuelle, la maltraitance enfantine sont dénoncés et abordés : effroi garanti.
Jamais deux sans trois, « Sang » le prochain thriller de l’auteure sort le 16 octobre et je serai dans les starting-blocks pour me lancer dans sa lecture et aller à la rencontre de Johana GUSTAWSSON lors de sa venue au salon de l’Iris noir à Bruxelles.

Sortie nationale le 15 mars 2017.

Biographie de l’auteure : Johana Gustawsson, née en 1978 à Marseille, est une romancière française, auteure de thriller et de roman policier historique.
Elle participe à l’écriture d’une biographie de la comédienne Laetitia Milot, avec qui elle co-écrit le thriller On se retrouvera1.
Elle publie chez l’éditrice Lilas Seewald en 2015 Block 46, son premier roman policier, 2, qui mélange les genres policier et historique et a pour héroïnes Emily Roy et Alexis Castells, deux enquêtrices3.
Elle est invitée en 2016 au 8e Festival international des littératures policières de Toulouse1, et présente à la Foire du Livre de Bruxelles en mars 20174 et à la 21e édition de Polar Lens5. Elle anime également la même année un café littéraire à l’occasion de la 3e édition du salon du livre d'(‘H)ivers6 à Louvigné-du-Désert.
Le deuxième titre des enquêtes de Emily Roy et Alexis Castells, Mör7, est publié en mars 2017.
Après avoir vécu 7 ans à Paris, elle part vivre à Londres en 2009, et y vit avec son fils et son mari suédois1.

2 réflexions au sujet de “Mör de Johana GUSTAWSSON”

    1. Bonne lecture mais il faut commencer par « Block 46 » (si ce n’est pas déjà fait) car les personnages sont récurrents et très intéressants à suivre. Certains sont tourmentés mais chuuuuuuuut !!!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s