Block 46 de Johana GUSTAWSSON

Résumé de l’histoire : Falkenberg, Suède. Le commissaire Bergström découvre le cadavre terriblement mutilé d’une femme.
Londres. Profileuse de renom, la ténébreuse Emily Roy enquête sur une série de meurtres d’enfants dont les corps présentent les mêmes blessures que la victime suédoise : trachée sectionnée, yeux énucléés et un mystérieux Y gravé sur le bras.
Étrange serial killer, qui change de lieu de chasse et de type de proie…
En Suède, Emily retrouve une vieille connaissance : Alexis Castells, une écrivaine pleine de charme spécialisée dans les tueurs en série. Ensemble, ces deux personnalités discordantes se lancent dans une traque qui va les conduire jusqu’aux atrocités du camp de Buchenwald, en 1944.

Ce que j’en pense : La première histoire et le premier livre d’une longue série, je l’espère … « Block 46 » dormait dans ma pile à lire (PAL) depuis juin 2017 et Saint-maur en poche, où j’ai eu le bohneur de rencontrer l’auteure.
Ca démarre fort : De nos jours. La disparition d’une petite fille, le corps mutilé d’une jeune femme vont mettre la police suédoise et sa profileuse vedette sur les dents.
Buchenwald.1944. Le camp de l’horreur.
Et si les deux récits étaient liés ?
Subtilement et avec une maîtrise parfaite des mots, Johana GUSTAWSSON mène de main de maître la lectrice que je suis là où elle a voulu : j’ai été éblouie par l’imagination de l’auteure pour relier les deux périodes.
Ce que je ne savais pas, et vous le lirez en fin d’ouvrage, c’est que Block 46 est un lieu qui a existé ; tiré de faits réels, il rend hommage à tous ces hommes/femmes qui ont vécu l’enfer.
Il faut également un sacré talent pour moderniser l’histoire passée. Cette histoire va bien au-delà de ce que l’on sait.
Ce livre est une bombe de sentiments.
Que j’ai hâte de découvrir « Mör ».
Sortie nationale le 21 octobre 2016.

Biographie de l’auteure : Johana Gustawsson, née en 1978 à Marseille, est une romancière française, auteure de thriller et de roman policier historique.
Elle participe à l’écriture d’une biographie de la comédienne Laetitia Milot, avec qui elle co-écrit le thriller On se retrouvera1.
Elle publie chez l’éditrice Lilas Seewald en 2015 Block 46, son premier roman policier, 2, qui mélange les genres policier et historique et a pour héroïnes Emily Roy et Alexis Castells, deux enquêtrices3.
Elle est invitée en 2016 au 8e Festival international des littératures policières de Toulouse1, et présente à la Foire du Livre de Bruxelles en mars 20174 et à la 21e édition de Polar Lens5. Elle anime également la même année un café littéraire à l’occasion de la 3e édition du salon du livre d'(‘H)ivers6 à Louvigné-du-Désert.
Le deuxième titre des enquêtes de Emily Roy et Alexis Castells, Mör7, est publié en mars 2017.
Après avoir vécu 7 ans à Paris, elle part vivre à Londres en 2009, et y vit avec son fils et son mari suédois1.

L’auteure et Alexandra Lamy

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s