Les écoeurés de Gérard DELTEIL

Résumé de l’histoire : Premier polar en gilet jaune, ce roman raconte comment un policier en formation, Alain Devers, est envoyé par ses supérieurs surveiller les manifestants qui occupent le rond-point du Mouchoir rouge, en Bretagne. Il doit se faire passer pour l’un d’eux. Le jeune homme ne goûte guère cet exercice d’infiltration, d’autant qu’un chauffard renverse soudain une manifestante et la tue, plaçant l’apprenti flic dans une situation de plus en plus périlleuse. Son double jeu se complique encore quand des agents de DCRI cherchent à leur tour à le manipuler, et que les gilets jaunes décident d’occuper le port et de bloquer les ferries, manne économique de la région…
Une immersion très informée dans ce milieu disparate, où se croisent depuis quelques mois des militants de divers horizons et surtout des citoyens de tout milieu en colère contre l’ordre des choses.

Ce que j’en pense : Une infiltration au coeur des gilets jaunes, sur un rond-point, quelque part en Bretagne. L’auteur a mené beaucoup d’enquêtes et écrit dessus – les prisons, les maisons de retraite, les trafics. A travers ce dossier brûlant, qui a beaucoup et longtemps (et toujours) mobilisé, nous entrons au sein de la vie de citoyens » lambda » qui se battent pour vivre – ou survivre. Et parmi cela, il y a ceux qui croient à leurs revendications, les purs et durs, il y a aussi les arrivistes, les traitres et les voyous. Mais c’est surtout Monsieur-Madame tout le monde que nous regardons vivre.
Chacun raconte sa vie, ses déboires, son licenciement abusif, ses fins de mois difficiles. Il y a ceux qui ne comprennent pas pourquoi, au milieu de ces revendications pacifistes, tant de violence ; il y a ceux qui abandonnent très vite, les résignés.
Il y a les hypocrites, ceux qui ne veulent pas d’histoire, « qui bouffent à tous les rateliers ». Il y a aussi, et malheureusement, les oubliés – les petits artisans, les commerçants des centres-ville – qui ferment boutique.
Au final, il y a l’ombre – elle manipule, dirige, paye, et arrive toujours à ses fins.
Un beau témoignage actuel sous la plume d’un grand auteur de roman noir.
A découvrir.
Je remercie chaleureusement les éditions Seuil pour leur confiance.
Sortie nationale le 09 mai 2019.

Biographie de l’auteur : Gérard Delteil, de son vrai nom Gérard Folio, né le 11 avril 1939 à Paris, est un écrivain français, auteur de nombreux romans noirsthrillers et récits d’anticipation.
Gérard Delteil, après des études inachevées aux Beaux-Arts, a d’abord exercé pendant une dizaine d’années, de 1958 à 1968, la profession de dessinateur de trottoirs (crayeur). Cette expérience lui a fourni la matière de N’oubliez pas l’artiste, un de ses romans les plus connus qui se déroule pendant la guerre d’Algérie. Après divers « petits métiers » – peintre de fresques, réalisateur de maquettes de costumes, guitariste à la terrasse des cafés – il est devenu journaliste, puis s’est lancé dans l’écriture de romans et de livres d’enquêtes journalistiques à partir de 1983.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s