Les démoniaques de Mattias KÖPING

Résumé de l’histoire : Drogue, esclavage sexuel, meurtres, corruption, pédophilie… Au cœur d’un village qui borde l’autoroute, entre marécages lugubres et forêts profondes, un monstre se déploie.
Depuis la Souille, sa datcha située au cœur de la forêt, l’Ours dirige son clan d’une poigne de fer. Père incestueux et proxénète aux méthodes cruelles, l’ancien para ne recule devant aucune horreur pour étendre son empire criminel.
Sa fille, dealeuse et prostituée de force, trouvera un soutien inattendu auprès d’un paisible et solitaire professeur. Elle n’aura dès lors qu’une obsession : attendre froidement l’heure de la vengeance, car si personne ne se souvient de son visage, le monde n’oubliera pas sa colère. B

Ce que j’en pense : Depuis sa sortie en librairie, les retours lecture ont été quasiment tous unanimes (je ne sais pas s’il y a eu des avis négatifs …). Toujours aussi méfiante quant à l’engouement général, j’ai pris mon temps, et ma rencontre au salon de Saint-Maur en poche en juin dernier, pour me lancer dans la lecture de cette ENOOOOOORME histoire.
Le déclic ? une excellente et passionnante interview menée de main de maître par le très enthousiaste Gérard COLLARD (Libraire à la Griffe noire et co-organisateur de Saint-Maur en poche) ; une fois de plus, le vieil adage qui dit « il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis » s’est vérifié. Livre en poche et dédicacé, je me lançais sans plus attendre dans les aventures de Kimy et Henry.
ATTENTION : Ames sensibles, voire très sensibles, s’abstenir …. Pourquoi ?
– l’écriture est simple, précise, elle parle à tout le monde,
– les scènes sont violemment et intelligemment pourries de réalisme,
– la barbarie, la cruauté, la sauvagerie sont partout, même là où on ne s’y attend pas.
Bref, j’ai été captivée, happée par cette histoire mélant violence, déchéance, meurtrissures mais aussi amour, amitié, union, réalisme.
Les messages sont multiples dans ce récit : jusqu’où l’être humain peut-il aller dans sa déchéance ? Existe-t-il des limites ? Pourquoi en arriver là ? …
D’une puissance incroyable, je dis OUI OUI OUI à ce livre ; je vous recommande vivement cette lecture qui vous plongera dans la noirceur de l’âme.
Sortie nationale le 06 octobre 2016.

Biographie de l’auteur : De nationalité française, né au Havre en 1972, Mattias Köping partage son temps entre deux grandes passions, les arts martiaux et la littérature.
« Les Démoniaques » (2016), son premier roman, a été salué unanimement par la critique et a reçu deux prix littéraires : le Grand Prix du Jury des Mines Noires (2018) et le Prix Découverte des Géants du Polar (2018).
« Le Manufacturier » son second thriller, est le polar le plus acclamé de l’année sur les blogs polars et les réseaux sociaux francophones. Netflix étudie la possibilité de son adaptation depuis novembre 2018.
Mattias Köping est, avec Boris Dokmak, Laurent Obertone et Marsault, membre du Ring Wall of fame.
Il vit en Normandie.

Saint-Maur en poche – Juin 2019
Ma rencontre avec l’auteur.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s