Animal de Sandrine COLLETTE

Résumé de l’histoire : Humain, animal, pour survivre ils iront au bout d’eux-mêmes. Un roman sauvage et puissant. 
Dans l’obscurité dense de la forêt népalaise, Mara découvre deux très jeunes enfants ligotés à un arbre. Elle sait qu’elle ne devrait pas s’en mêler. 
Pourtant, elle les délivre, et fuit avec eux vers la grande ville où ils pourront se cacher. 

Vingt ans plus tard, dans une autre forêt, au milieu des volcans du Kamtchatka, débarque un groupe de chasseurs. 
Parmi eux, Lior, une Française. Comment cette jeune femme peut-elle être aussi exaltée par la chasse, voilà un mystère que son mari, qui l’adore, n’a jamais résolu. 
Quand elle chasse, le regard de Lior tourne à l’étrange, son pas devient souple. Elle semble partie prenante de la nature, douée d’un flair affûté, dangereuse. Elle a quelque chose d’animal. Cette fois, guidés par un vieil homme à la parole rare, Lior et les autres sont lancés sur les traces d’un ours. 
Un ours qui les a repérés, bien sûr. Et qui va entraîner Lior bien au-delà de ses limites, la forçant à affronter enfin la vérité sur elle-même. 

Humain, animal, les rôles se brouillent et les idées préconçues tombent dans ce grand roman où la nature tient toute la place.

Ce que j’en pense : J’ai découvert l’univers de l’auteure grâce à son excellent « Des noeuds d’acier » que j’avais littéralement dévoré « des yeux ».
« ANIMAL » promettait beaucoup, au vu des nombreux retours positifs des lecteurs ; noirceur et suspens devaient être au rendez-vous. Mais ça ne l’a pas fait pour moi. Pourtant j’ai été très loin dans ma lecture.
Le début de l’histoire, avec le sauvetage de ces deux gamins et la pauvreté de leur vie, l’entraide dans un camps, la débrouille m’ont ému.
Dans un deuxième temps, j’ai beaucoup aimé l’ambiance décrite de la chasse aux tigres : très réaliste, vivante ; la peur, les bruits, la volonté d’aller au bout de l’aventure, la ruse, le courage, le dépassement de soi.
Je me doutai bien que les deux histoires étaient liées mais voilà ça a fait « FLOP » ; c’était confus, trop lent, je ne voyais pas où l’auteure voulait m’emmener.
Dommage …

Lu en version numérique. Sortie nationale le 07 mars 2019.

Biographie de l’auteure : Sandrine Collette, née en 1970 à Paris est une romancière française.

Sandrine Collette passe un bac littéraire puis un master en philosophie et un doctorat en science politique. Elle devient chargée de cours à l’université de Nanterre, travaille à mi-temps comme consultante dans un bureau de conseil en ressources humaines et restaure des maisons en Champagne puis dans le Morvan.

Elle décide de composer une fiction et sur les conseils d’une amie, elle adresse son manuscrit aux éditions Denoël, décidées à relancer, après de longues années de silence, la collection « Sueurs froides », qui publia Boileau-Narcejac et Sébastien Japrisot. Il s’agit Des nœuds d’acier, publié en 2013 et qui obtiendra le grand prix de littérature policière ainsi que le Prix littéraire des lycéens et apprentis de Bourgogne. Le roman raconte l’histoire d’un prisonnier libéré qui se retrouve piégé et enfermé par deux frères pour devenir leur esclave. En 2014, Sandrine Collette publie son second roman : Un vent de cendres (chez Denoël). Le roman commence par un tragique accident de voiture et se poursuit, des années plus tard, pendant les vendanges en Champagne. Le roman revisite le conte La Belle et la Bête.

3 réflexions au sujet de “Animal de Sandrine COLLETTE”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s