Si je serais grande d’Angélina DELCROIX

Ames sensibles s’abstenir …
Un conseil à toutes les mères de famille : à ne surtout pas lire le soir … sauf si vous aimez les sensations fortes !!!!

Résumé de l’histoire : 2006. Deux petites filles disparaissent le même jour, sans laisser de traces. Elles sont voisines, mais n’étaient pas ensemble au moment de leur enlèvement. Eleanor, bientôt six ans, vit dans la crainte de déplaire à ses parents. La tête pleine d’images et de souvenirs, est-elle la menteuse que décrit sa mère ? 2016. Des cadavres d’enfants viennent d’être découverts. Au milieu des corps, une survivante. Enceinte de quatre mois et toujours profondément marquée par sa précédente enquête, l’adjudante Joy Morel se retrouve à la tête d’une enquête éprouvante qui va l’entraîner aux frontières de l’inimaginable.

Ce que j’en pense : « Si je serais grande » est la suite de « Ne la réveillez pas » mais les deux histoires sont indépendantes et peuvent se lire séparément. Au prime abord, j’ai eu un peu de mal à rentrer dans le récit car l’auteure fait des rappels sur l’équipe d’enquêteurs présente dans le premier livre mais très vite il y a eu un déclic, assez tôt dans la narration, qui m’a permis de me jeter à yeux perdus dans cette horreur. Car il s’agit bien d’une insoutenable intrigue. Tirée de faits réels (qui ont eu peu d’échos en France car étouffés par le gouvernement de l’époque mais dénoncés par les Pays-Bas et la Belgique au milieu des années 2000), l’auteure a osé parler et dénoncer l’omerta dans les milieux très sélects de notre société : le kidnapping, la prostitution des jeunes enfants. Dépossédés de leur personnalité et jetés en pâture à tous ces ploutocrates (médecins, juges, politiques, policiers, avocats, etc …) pour assouvir leurs pulsions, les séquelles sont irréversibles ou très longues à guérir. Quel barbarisme !!!!
Un récit qui m’a bouleversée, secouée, intérrogée sur la confiance que l’on peut faire. Méfions-nous de l’eau qui dort.
Une énorme pensée pour tous ces gamins brutalisés et confrontés à toutes ces atrocités.

Bravo Angélina, vous avez eu le mérite de déterrer une histoire oubliée.

Lu en version numérique. Sortie nationale le 21 mars 2019.

Biographie de l’auteure : Née en 1978, à Luçon, après une licence de génétique, et des études en psychothérapie, Angélina Delcroix est actuellement (2017) psycho-praticienne en Vendée. Mariée et mère de deux enfants, elle consacre son temps libre à sa passion, l’écriture.

Salon du polar « l’Escargot noir » mai 2019 à Sens. D’une extrême gentillesse et douce … un vrai plaisir de discuter avec l’auteure. (photo personnelle)

1 réflexion au sujet de “Si je serais grande d’Angélina DELCROIX”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s