Illusion tragique de Gilda PIERSANTI

Petits secrets entre voisins …

 

LePassage-G_Piersanti-Illusion_tragique-1re_couv-Quais_du_polar

 

L’auteure devait être présente au festival du polar de Bruxelles du 12 au 14 avril 2019 et je ne pouvais pas passer à côté de cette visite.

J’ai décidé de lire « Illusion tragique » (en version numérique) sans rien connaître ni de l’histoire, ni du style d’écriture de Gilda PIERSANTI.

Quelle magnifique surprise que ce huis-clos ; L’histoire se déroule en Italie, sur les bords du Tibre, dans un immeuble où tous les voisins se connaissent : l’un d’entre eux sème la suspicion, il s’agit de Roberto RUPER, petit fonctionnaire, vieux garçon, méticuleux, dont les habitudes de vie sont vite repérées par les deux seuls enfants présents dans ce bâtiment : Mario  et Riccardo ; RUPER a des secrets dont celui d’être amoureux d’une « Love doll » … Et puis un jour, tout semble rentrer dans l’ordre lorsque la maman de Mario, « Stella », célibataire, tombe amoureuse de RUPER. Prévenant, attentionné avec elle, Stella va se jeter aveuglément dans cette nouvelle relation. Mais la mort aura frapper plusieurs fois. Le mal va faire son chemin et il sera dévastateur.

Cette force d’écriture de cette auteure italienne est absolument envoûtante. Je n’ai eu aucune compassion, aucune sympathie, aucune empathie pour ces personnages. Tous fautifs. Pervers narcissique, nécrophile, manipulateur, abandon, honte, frustration, remords, vengeance, tout est réuni dans ce très fort roman noir. Psychologiquement, émotionnellement, intellectuellement émouvant.

Gilda PIERSANTI est pétillante, souriante, accueillante, j’ai été ravie de pouvoir échanger avec elle. Je vous recommande vivement ce roman très sombre. Très belle découverte ♥♥♥♥

Résumé de l’histoire :

Illusion_tragique-4e_Couv

Biographie de l’auteure : Née en Italie quand les sixties n’étaient pas les sixties, non loin de la villa d’Hadrien, elle a grandi à Rome et nourri une passion précoce pour la Ville éternelle. Etudes classiques (latin, grec). Tombée raide amoureuse d’un traducteur de littérature française, elle s’est plongée dans son premier roman en français, c’est la révélation. Philosophe, critique littéraire, traductrice, commissaire d’expositions, elle est l’auteur de romans noirs et elle se consacre à l’écriture depuis 1995.
Les quatre saisons meurtrières : quatre histoires, quatre enquêtes policières qui débutent sur des lieux communs du noir pour les déjouer.

Quatre romans qui se déroulent dans quatre quartiers de Rome. La ville éternelle apparait comme un vaste puzzle dont on découvre un angle à chaque fois. Evolution au fil des saisons du couple D’ Innocenzo (vieux commissaire) & Mariella DE Luca (jeune femme inspecteur principal) leurs vies personnelles se heurtent et s’entremêlent avec les enquêtes.
Elle poursuit les enquêtes de Mariella dans « Vengeances Romaines ». Roman policier qui montre les traces des années de plomb dans l’Italie d’aujourd’hui. Avec l’opus suivant, « «Roma Enigma », elle signe un roman particulièrement captivant qui nous plonge au coeur de la société italienne contemporaine et de ses contradictions.

LES SAISONS MEURTRIÈRES :

Premier cycle des saisons meurtrières

Rouge abattoir (Le Passage en 2003. Pocket en 2008) l’hiver.

Vert Palatino (Le Passage en 2005. Pocket en 2009) le printemps. Prix Polar dans la ville 2006

Bleu Catacombes (Le Passage en 2007. Pocket en 2009) l‘été. Prix Polar SNCF du polar européen 2007

Jaune Caravage (Le Passage en 2008. Pocket en 2010) l’automne

Deuxième cycle des Saisons meurtrières

Vengeances romaines (Le Passage en 2009. Pocket en 2012)

Roma enigma (Le Passage en 2010. Pocket en 2013)

Wonderland (Le Passage en 2012, Pocket en 2016)

Le saut de Tibère (Le Passage en 2013, Pocket 2017)

AUTRES ROMANS POLICIERS
L’inconnu du Paris Rome (Le Passage coll. Polarchives, 2003)
Assassinat politique
Les liens du silence (Le Passage en 2015)
Illusion tragique (Le Passage en 2017)
LITTERATURE BLANCHE
Médées (Le Passage en 2006)

20190413_154911

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s