L’Irlandais de Maurice GOUIRAN

 » … partir et vivre, ou rester et mourir. »
(Roméo & Juliette de William SHAKESPEARE)

41K1taB2zFL._SX195_

Quelle découverte !!!!

Promenade entre Marseille, Dublin, Belfast, Connemara … mais sûrement pas pour des vacances.

Nous entrons dans les profondeurs de l’Irlande du Nord.

A travers l’assassinat d’un artiste-peintre irlandais à Marseille, exilé depuis de nombreuses années pour des raisons que je vous laisserai découvrir, l’auteur dresse un portrait très sombre, très violent, très fermé de l’Irlande du Nord. La violence de la guerre entre l’Angleterre et l’Irlande du Nord, la politique répressive de la première ministre de l’époque, Margareth Thatcher, la condition de vie des femmes et des veuves des « soldats » irlandais, la sauvagerie des contrats passés sur les têtes des rebelles … tout y est : impitoyable, sordide.

J’ai été très séduite par le récit très réaliste de cette période historique dont il me restait encore quelques images de violence. Mais finalement, à ce jour, l’Irlande du Nord vit-elle mieux ? au lendemain de leur indépendance proclamée, est-ce que les choses se sont améliorées ?.

Un polar historique, passionnel mais toujours d’actualités à lire absolument. ♥♥♥♥♥

Je remercie chaleureusement les éditions JIGAL POLAR pour leur confiance. Sortie nationale le 15 mai 2018.

Résumé du livre : Clovis enquête en compagnie d’Emma sur la mort de son ami, le peintre Zach Nicholl.

Lorsqu’on découvre le peintre Zach Nicholl, le crâne fracassé dans son atelier marseillais, son ami Clovis n’a qu’une pensée en tête : aider Emma, en charge de l’enquête, à retrouver l’assassin ! Zach s’était illustré dans le street art avant de devenir bankable et de fuir Belfast vingt ans plus tôt. C’est donc en Irlande du Nord que Clovis va chercher ce qui se cache derrière ce crime. Zach était l’un des artistes républicains auteurs des célèbres murals, ces peintures urbaines, outils de mémoire et de propagande. Mais pourquoi avait-il quitté son pays juste au lendemain des accords de paix de 1998 ? Ce sont des femmes, étonnantes et déterminées, toutes liées à Zach – Aileen, son épouse, Ghetusa, la veuve ad vitam æternam de son frère, et Breena, combattante féministe au sein de l’IRA – qui donneront peut-être à Clovis les premiers indices…

Plongez-vous dans une enquête entre Marseille et l’Irlande du Nord, au coeur des cercles d’artistes urbains et des militantes féministes.

EXTRAIT

Les graffitis étaient devenus street art, un terme plus convenable pour qualifier un véritable phénomène de mode qui s’avéra vite bankable. Et là où il y a le fric…
— Tu sais, au début, les galeries nous exécraient. Nous étions des voyous, des vandales qui ne pensaient qu’à détériorer le bien d’autrui. Mais quand elles ont constaté que nos barbouillages pouvaient leur rapporter un max de blé, elles ont réussi à appâter quelques-uns d’entre nous, en leur imposant simplement de changer de support et de format tout en conservant leur style. C’est pour ça que Zach s’est installé dans un atelier.
Nous avons croisé un groupe de touristes qui écoutaient sagement les explications de leur guide. L’Office de Tourisme et des Congrès de Marseille « vendait » ses graffs et vantait les promenades ludiques organisées au Panier ou au cours Ju.
Dizzy marqua un temps avant d’ajouter :
— Remarque, j’ai rien à dire sur Zach qui a toujours été super réglo. Il m’a même proposé de partager son atelier et de venir bosser avec lui.
— Ça ne t’a pas tenté ?
— Non. Tu sais, moi j’ai besoin de la rue. Je suis jamais arrivé à peindre sur un chevalet, au calme dans une pièce…

CE QU’EN PENSE LA CRITIQUE

Un mélange d’Histoire et d’intrigue policière avec une pointe d’accent marseillais : voilà la recette des polars de Maurice Gouiran. – Livres PACA

Biographie de l’auteurMaurice Gouiran est un écrivain français né le au Rove (Bouches-du-Rhône), près de Marseille, dans une famille de bergers et de félibres.

Il passe son enfance dans les collines de l’Estaque, avant d’effectuer ses études au lycée Saint-Charles et au lycée Nord de Marseille, puis à la Faculté, où il obtient un doctorat en mathématiques. Sa thèse, « Ondes de souffle avec relaxation de vibration » a été exploitée dans le domaine de la propulsion.

Spécialiste de l’informatique appliquée aux risques et à la gestion des feux de forêts, il a été consultant pour l’ONU. Il enseigne également à l’université.

Depuis 2000, il a écrit de nombreux romans policiers, dont plusieurs ont été primés1. Dans son numéro spécial d’avril 2016, le magazine Marianne le classe parmi les 30 auteurs français qui comptent. En 2018, l’association culturelle provençale lui décerne le Grand Prix Littéraire de Provence 2018 2.

À PROPOS DE L’AUTEUR

Ayant démarré en 69 pour prendre fin trente ans plus tard, le conflit nord-irlandais a laissé des traces profondes et encore très sensibles en Irlande. Guerre pour les uns, insurrection, résistance, terrorisme ou guérilla pour les autres, ces terribles affrontements – du Bloody Sunday aux grèves de la faim – ont tragiquement marqué dans sa chair une population exsangue. Entre les groupes paramilitaires et l’armée, la haine sera trop longtemps de mise avec son cortège de morts, d’attentats, de règlements de compte, d’émeutes et de vexations quotidiennes. Au milieu de ce drame, Maurice Gouiran tisse une intrigue qui lui permet d’apporter un autre regard et d’amener quelques pistes de réflexion ! Face à cette violence extrême, faut-il aller jusqu’au bout quel qu’en soit le prix ? Quel a été le rôle du street art et des murals lors du conflit ? Et les femmes ? Quelle a été leur place dans cette société catholique et pétrifiée ? Comment ont-elles réussi à s’imposer face à des hommes qui souhaitaient surtout ne rien changer !

413702

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s