Héros : Livre 1 « Le réveil » de Benoit MINVILLE

Entre rêve et réalité …

CVT_Heros-tome-1_4487

A Sainte-Forge, dans le Morvan, les « Zéros » sont trois amis inséparables ; il y a Matéo « le dessinateur », Richard « le scénariste » et José « le pragmatique », trois adolescents fans de comics et de la célèbre série « Héros ». Eux aussi veulent devenir célèbres, c’est pour cela que, cachés dans une maison abandonnée, ils écrivent l’Histoire qui les fera connaître.

Sauf qu’un soir des phénomènes étranges se produisent ; seul Richard se souviendra de ceux-là ; sans le savoir, leur quotidien et celui de certains de ces habitants va être chamboulé à jamais …

Voici comment débute le tome 1 du livre de Benoit MINVILLE, entre science fiction et réalité. Cela faisait de longs mois que je n’avais pas lu ce genre d’histoire. Ma lecture de science fiction se résumait, grosso modo, dans la lecture des auteurs classiques « Asimov, Lovecraft, Feist » (entre autres), car j’étais très réticente à me lancer dans la découverte de nouveaux auteurs ; l’univers parfois trop irréelle des histoires me dérangeaient mais comme dit le proverbe « il n’y a que les imbéciles qui changent pas d’avis.

Là j’ai adhéré, complètement et dès le début. Tout d’abord parce que le lieu de l’histoire se déroule en France et parce que les personnages sont bien réels, humains, de vrais ados avec une vraie vie d’ado : touchants, arrogants, amoureux, rebels, innocents, tristes, têtes brulées.  Malgré leurs querelles, nos trois garçons restent soudés. J’adore les histoires de supers-héros et nos trois amis sont des supers-héros à leur manière.

La lecture est accessible pour tous et pour tous les publics car Benoit MINVILLE connait le mécanisme de sensibiliser ses lecteurs. L’auteur a su également, au bon moment, trouver les mots pour faire avancer son histoire et que celle-ci soit passionnante. Bref, je vous le redis un super moment de lecture et j’attends avec impatience la suite et fin des aventures de Richard, Matéo et José dont la parution du livre 2 est prévue en mars 2019.

Je remercie chaleureusement les éditions Sarbacane pour leur confiance. Sortie nationale le 03 octobre 2018. ♥♥♥♥♥

Résumé : Ils grandissent au pied du Morvan entre ville et village. Matéo, diamant à l’oreille, Richard, la tête rentrée dans les épaules, et l’inénarrable, intarissable, insupportable José, duvet au menton et hygiène douteuse. Leur passion : la légendaire BD Héros, dont ils attendent chaque mois le nouveau numéro. Leur rêve : éditer un jour leur propre série, inspirée de cet univers fascinant et occulte qui domine les records de ventes. Après tout, la série a bien été créée dans leur région, il y a plus de 80 ans : alors, pourquoi pas eux ? Mais un soir, alors qu’ils planchent dans leur Q.G., un homme apparaît comme par magie, blessé à mort ; juste avant de s’effondrer, il tend à Richard une étrange fiole… une fiole dont le contenu vibre et scintille, comme s’il était vivant.

Biographie de l’auteur : Benoît Minville, né le 28 septembre 1978 à Paris et vivant à Sartrouville (Yvelines), est un libraire et écrivain de roman jeunesse et de roman policier.

C’est sa mère qui a transmis à Benoît Minville le virus de la librairie : elle vendait des livres principalement aux institutions, avec un comptoir de vente aux particuliers1. Après son baccalauréat, il prend le même chemin, d’abord en librairie traditionnelle pendant deux ans, puis à la FNAC, en premier lieu à Cergy, ensuite à La Défense1 où il s’occupe du polar et des romans ados.

En 2013, il publie son premier roman Jeunesse, Je suis sa fille aux Éditions Sarbacane, dans lequel il exprime magnifiquement l’amour d’un père pour sa fille – et réciproquement – l’importance de la transmission, la confusion des sentiments adolescents2. Après deux autres romans Jeunesse, la Série noire lui ouvre les portes du roman noir adultes. Si Rural noir oscille toujours entre souvenirs de jeunesse, tendres ou douloureux, ce roman s’inscrit dans le cadre du récent courant du roman noir francophone qui se met au vert3 avec des auteurs tels que : Nicolas Mathieu, Sandrine Collette, Franck Bouysse, Patrick Delperdange…

Selon Lire, Benoît Minville réussit une greffe magistrale entre le polar de terroir à la Pierre Pelot et son équivalent « redneck » américain 4.

20170624_115511
Benoit Minville et Elena Piacentini à Saint-Maur en poche 2017. Interview réalisée par Geneviève van Landuyt

20170624_115350

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s