Le miroir des âmes de Nicolas FEUZ

EXPLOSION, ACTION, REACTION …

NicolasFeuz2

J’ai une tendresse particulière pour Nicolas FEUZ, qui lors d’un échange écrit m’avait, il y a quelques mois, dédicacé et envoyé gratuitement son livre HORRORA BOREALIS que j’avais adoré. Je me devais donc de le suivre dans ce nouvel opus et je n’ai pas été déçue même si ….

Cela démarre sur les chapeaux de roue.

Nous sommes à Neuchâtel.

Très vite l’histoire s’emballe, l’action est là, la violence est omniprésente, les morts se succèdent. L’imagination des tueurs est des plus fantasques et ignobles. Tous les acteurs du livre sont essentiels et liés mais l’enquête piétine ; Et puis il y a le détail qui va faire la différence et tout va alors se précipiter. Mais … sans pouvoir me l’expliquer, je reste un peu déconcertée par l’arrivée trop rapide du dénouement. J’aurai bien voulu que l’enquête soit plus approfondie, j’aurai aimé connaître un peu mieux les personnages. Mais peut-être que l’auteur réserve cela pour la suite. J’attendrai donc avec impatience la prochaine histoire.

Je remercie chaleureusement les éditions Slatkine & Cie pour leur confiance. Sortie nationale le 20 août 2018. ♥♥♥

Résumé : Un attentat sans commanditaire, des meurtres sans mobile apparent, l’auteur est à son affaire, il est procureur du Canton de Neuchâtel. Dans ce polar essouflant, il fait endosser à son personnage principal la robe d’un magistrat qui pourrait être son double si tout n’était précisément double et trouble dans ce Miroir des âmes : les flics, les filles, les politiques, les juges et jusqu’à ce mystérieux tueur en série que la police a surnommé Le Vénitien parce qu’il coule du verre de Murano dans la gorge de ses victimes. Le style est au couteau, l’efficacité radicale. Implacable et précis, comme un détonateur.

Biographie de l’auteur : Né à Neuchâtel en 1971, de nationalité Suisse, Nicolas FEUZ est procureur de la République du canton de Neuchâtel et auteur de thrillers

Nicolas Feuz a étudié le droit à l’Université et obtenu le brevet d’avocat, avant d’être élu en 1999 comme juge d’instruction, puis en 2008 comme président du collège des juges d’instruction, et enfin en 2011 comme procureur de cette petite République helvétique.

Marié et père de deux enfants, il s’est lancé dans l’écriture de romans noirs en 2010.

livre-nicolasfeuz_1000x562px

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s