Un travail à finir d’Eric Todenne

Enquête personnelle sur fond de guerre d’Algérie ….

arton2570-68870 Dernier livre du mois de juin avant des vacances – bien méritées – au soleil !!!!!

Un prologue qui démarre sur les chapeaux de roue : brut, sans fioritures ni chichis. On tue, on viole, on brûle, on ment. Bienvenue pendant la guerre d’Algérie !!!!

Andréani, taiseux, alcoolique, seul, lieutenant de police, suspendu de ses fonctions. Doit suivre une thérapie.

Couturier, son binôme, moqueur, fidèle, fouille ….

Au détour d’une conversation anodine sur la mort d’un petit vieux atteint d’Alzheimer, le lieutenant Andréani va se lancer dans cette enquête, car les morts « bizarres » se succèdent. Sa recherche de la vérité le motivera bien au-delà de ce qu’il pouvait penser car son père, acteur actif au cours de cette guerre, sera montré du doigt. Les révélations seront autant surprenantes que honteuses.

Il ne faut pas vous attendre à un suspens de folie. La guerre d’Algérie a fait couler beaucoup d’encre. Les auteurs ont pointé du doigt et dénoncer certains avantages qu’ont pu en tirer certaines personnes. Les scrupules, les états d’âme, la violence physique, la cruauté, les magouilles, l’argent : dénoncés, soulignés.

Cette écriture a quatre mains est très agréable à lire même si vers la fin, certains passages m’ont semblé un peu « light » (explications des agissements du père à son fils !!!). A suivre !!!!! ♥♥♥

Je remercie chaleureusement les éditions Viviane Hamy pour leur confiance. Sortie nationale le 8 mars 2018.

Résumé : Roger Lourdier, un pensionnaire des Épis bleus atteint d’Alzheimer, a fait une mauvaise chute sur le coin de sa table de chevet. Il est mort. Il ne peut s’agir que d’un accident. Pourtant, un détail attire l’attention de la jeune Lisa qui accomplit son service civique au sein de la maison de retraite : le vieux monsieur n’a pas de numéro de Sécurité sociale.

Comment est-ce possible, en France, aujourd’hui ? Lisa en informe alors son père, le lieutenant Andreani, qui, mis sur la touche par sa hiérarchie de Nancy pour un sérieux écart de conduite, est contraint de rendre des comptes à Francesca Rossini, la psy désignée pour juger s’il peut réintégrer son poste.

Andreani, archétype du flic à l’ancienne, et son acolyte Couturier, sont déterminés à lever le voile sur ce mystère. Une erreur administrative ? Peu probable. Et puis, que signifie l’inscription « SO. 3-02. AB+ », tatouée sur la nuque de la victime ?

C’est du lourd. Il le sait, il le sent…

Biographie des auteurs : Un travail à finir est le premier roman d’Eric Todenne. Ce pseudonyme réunit pour la première fois deux auteurs au talent prometteur et signe l’acte de naissance d’une équipe d’enquêteurs délectable, constituée de personnalités hors du commun usant parfois de moyens expéditifs… et des plus sophistiqués.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s