La lézarde du hibou de Denis Julin

La vengeance est « bien » un plat qui se mange froid …

.Une_Lezarde_hibou_ok_s Lorsque l’homme « le hibou » décide de punir un à un tous ces cancrelats qui l’ont brisé, humilié, tourmenté !!!! Hommes, femmes, victimes d’un seul mortel. Car tous ceux qui ont eu à faire avec « le hibou » en feront les frais.

Les guet-apens tendus sont réfléchis. Il est calme, posé, pas de panique … lorsqu’il passe à l’acte … Tout est en maîtrise.

Mais il va avoir du remords notre homme, lorsqu’il rencontrera l’un de ses bourreaux … même s’il ira jusqu’au bout.

Car il a un coeur, notre hibou : il a aimé passionnément … un malheur, deux malheurs … douleurs, tristesse, colères, vengeance !!!!

Un roman très sombre à découvrir. Une écriture très agréable ; un rythme rapide ; des chapitres courts. Tous les personnages dégagent de l’empathie, de la sympathie, du mépris ; bref tous ne laissent pas indifférents.

L’auteur maîtrise tous les liens noués entre le vengeur et ses victimes. Les petits indices laissés sur les lieux des crimes sont originaux.

Petit bémol : la fin de l’enquête policière est menée mi-professionnelle, mi-histoire d’amour … bof !!!

Moment très agréable de lecture. Une histoire à multis-tiroirs bien rangée. ♥♥♥

Auteur à suivre.

Je remercie chaleureusement les éditions du Pavillon noir pour leur confiance. Sortie nationale le 12 avril 2018.

Résumé : Il  a toujours été gentil…

Le « hibou » c’est lui, un homme simple, banal, comme on en trouve des millions. Honnête, travailleur, il a fondé une famille puis a vieilli, en enfouissant au fond de son âme un drame de jeunesse. Certains se sont moqués de lui, d’autres ont voulu jouer au plus fort, et ils ont toujours gagné car jamais il ne s’est rebellé… par Amour pour « Elle ».

Jusqu’à ce jour où le déclic se fait entendre, celui d’une pendule dont on ne peut acheter les secondes, celui d’un chien d’acier qu’on lève sur une arme,
Un signe du destin qui lui fait relever la tête et le charge d’une mission : retrouver toutes ces personnes qui l’ont fait souffrir.

Puis les anéantir … Une par une…

Biographie de l’auteur : Denis Julin est un promeneur du passé, fossoyeur de nos regrets et confident de nos désirs les plus noirs. Il se fait remarquer lors de plusieurs concours de nouvelles (Pau, Bergerac, Pamiers, Chalabre ou même Gatineau au Québec), et en publie plusieurs recueils. Il nous livre ici son premier roman limousin, celui d’un anti-héros qui franchit un matin la frontière de la moralité et de la bienséance, cette ultime barrage qui contient avec peine parfois nos désirs refoulés et qu’un rien peut emporter sous la pression de la vie…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s