Pour services rendus de Iain Levison

Il ne fait pas toujours bon de rendre services !!!!!!!!

ob_b46b77_book-624

Au coeur de la guerre du Viêtnam, le sergent Fremantle et son équipe assistent à la mort d’un buffle …

De nos jours, Wilson Drake, ancien soldat du Viêtnam, fait campagne aux Etats-Unis pour se faire réélire sénateur. Sa bravoure et sa présence en Asie sont remises en cause. Elmood Peterson, ancien GI, conteste la version héroïque des faits racontée par le sénateur.

Quel lien relie ces deux périodes ? Je vous invite à découvrir ce récit, le plus noir de Levison (pour ceux qui connaissent l’auteur !!!!)

Iain Levison a réussi brillamment à parler très objectivement du nerf de la politique : argent, corruption, délation (il manque le sexe !!!!). Quand l’immoralité fait les yeux doux aux plus intégres. Quelque soit leur niveau social, leur origine, il est dur de garder la tête froide.

« Une critique au vitriol des dérives de l’Amérique contemporaine » Lire.

A découvrir de toute urgence.

Je remercie chaleureusement les éditions Liana Levi pour leur confiance. Sortie nationale le 5 avril 2018.

Résumé : En 1969, ils étaient au Vietnam, embourbés dans la jungle et dans une guerre de plus en plus absurde. Fremantle, sergent aguerri, à la tête d’une section de combat, Drake, jeune recrue pas très douée. En 2016, ces deux-là se retrouvent, après quarante-sept ans… L’ancien sergent dirige sans enthousiasme le commissariat d’une petite ville du Michigan, et le soldat malhabile est un sénateur en campagne pour sa réélection. Ce dernier a raconté ses faits d’armes au Vietnam, version Disney Channel, pour s’attirer un électorat de vétérans, et il recourt à son ancien chef pour les valider. Ce ne sera qu’une petite formalité, une interview télévisée amicale, dans laquelle Fremantle ne devra pas vraiment mentir, non, il devra juste omettre de dire toute la vérité. Pas de quoi fouetter un flic… Un roman au vitriol, où le mensonge est le nerf de la guerre et de la politique.

Biographie de l’auteur : Iain Levison, né en 1963 à Aberdeen (Écosse) au Royaume-Uni, est un écrivain américain.

Après le départ de son père (étudiant en médecine à l’Université d’Aberdeen) pour les États-Unis il a vécu avec sa mère célibataire et les aides sociales dans un quartier pauvre d’Aberdeen en Écosse, en 1971 (il a 8 ans) la famille se réconcilie et s’installe à Merion (en) banlieue aisée de Philadelphie. Il vit actuellement à Taiyuan en Chine où il enseigne.

Son premier livre, Tribulations d’un précaire est un récit autobiographique sur les 42 petits boulots qu’il a exercés à la fin de sa licence de lettres.

Son premier roman est Un petit boulot (2003) qui se passe aux États-Unis dans une ville industrielle en déclin où on suit un chômeur prêt à tout pour s’en sortir.

Son deuxième est Une canaille et demie (2005) est un roman policier, qui se déroule en Alberta, raconte comment Dixon, un malfrat qui vient de commettre le braquage d’un banque prend en otage Élias, un professeur d’histoire frustré.

Arrêtez-moi là ! (2011), inspiré du disculpé Richard Ricci dans l’affaire de l’enlèvement d’Elizabeth Smart en 2002. Un chauffeur de taxi est accusé à tort d’un enlèvement.

L’écriture de Iain Levison, dynamique et simple, utilise souvent le présent de l’indicatif, ce qui donne une force à sa narration.

iain-levison-lecrivain-qui-la-bougeotte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s