Les infidèles de Dominique Sylvain

arton2529-a16c9.jpg Bourgogne : Alice Kléber libertine roule en jaguar. Elle a rendez-vous avec miss Bourgogne et mister Pinard, pour partager avec eux un moment de plaisir coquin. Alice vit dans la propriété familiale avec Bella son amie imaginaire. Alice est la créatrice et la gérante d’un site d’excuses aux amateurs d’adultère « lovalibi.com ». Elle travaille avec Lucien, son sauveur.

Paris : Le lieutenant Maze, plutôt rock’n roll, plutôt beau gosse, homosexuel fait équipe avec le commandant Barnier, un vieux de la vieille, marié et père de famille.

Salomé Jolain est une brillante jeune journaliste ; elle travaille à TV24 ; elle est la nièce d’Alice.

Valentin, pas très futé, un peu autiste est le bon à tout faire à TV24 : servir les cafés, faire le ménage, etc .. Valentin aime beaucoup Salomé.

Alexandre le Goff est le patron de TV24 ; il est marié à Dorine qui est restauratrice de tableaux au Louvre. Dorine est la soeur de Valentin.

Un jour, le corps sans vie d’une jeune fille est retrouvé dans une poubelle de la Ville de Paris : il s’agit de Salomé. Quelques temps plus tard, en sortant du musée du Louvre, Dorine et Valentin sont méchamment agressés ; Valentin défend Dorine ; blessés ils sont transportés à l’hôpital. Installé dans sa chambre d’hôpital, Valentin à la visite du fantôme de Salomé. Commence alors pour nos deux flics une recherche de la vérité qui ne les laissera pas sans blessures.

Ce polar est d’un machiavélisme époustouflant mais aussi d’une poésie incroyable. Machiavélique parce qu’il y a un jeu de manipulations incroyables ; l’auteure aborde avec finesse et délicatesse les thèmes de l’homosexualité, des secrets de famille, de la maladie et du temps à vivre, d’amour. Tous les personnages sont intéressants à suivre : certains sont touchants, émouvants, attendrissants ; d’autres arrogants, arrivistes.

L’auteure a aussi cette facilité à nous balader sur différentes pistes pour revenir sur d’autres et nous faire croire que le coupable est …. J’ai été déstabilisée par la fin, bluffée.

Les infidèles est le premier livre que j’ai lu de cette auteure et j’ai été enchantée.

Un vrai coup de coeur – Une belle pépite à lire absolument.

Je tiens à souligner que Dominique Sylvain a été invitée à la Grande Librairie le 8 mars dernier (journée de la femme) ; à l’issue de cette interview, j’ai eu envie de lire son livre.

Lu en version numérique.

Résumé : Alors qu’elle préparait un reportage sur l’adultère, Salomé Jolain, une jeune journaliste de TV24 à la renommée croissante a été sauvagement assassinée. On a retrouvé son corps dans la poubelle d’un square du 15e arrondissement de Paris, à proximité de l’hôtel de la Licorne. L’enquête est confiée au commandant Barnier, flic stoïque à la vie privée compliquée, et à son adjoint, l’énigmatique lieutenant Maze.
Tous les proches de la jeune femme sont sur la liste des suspects, mais un nom retient toute l’attention de la Crim’, celui d’Alice Kléber, la tante de la victime et créatrice du site lovalibi.com qui fournit aux amateurs d’aventures extraconjugales des excuses et des preuves clés en main pour justifier leurs absences.
Un lien qui ne peut relever de la simple coïncidence…

Biographie de l’auteure : Dominique Sylvain est née en 1957 à Thionville en Lorraine. Elle travaille pendant une douzaine d’années à Paris, d’abord comme journaliste, puis comme responsable de la communication interne et du mécénat chez Usinor. Elle séjourne ensuite de nombreuses années au Japon et à Singapour. Tokyo, où elle a vécu dix ans, lui inspire son premier roman, Baka ! (1995) qui met en scène la détective Louise Morvan. Sylvain obtient le Grand prix des lectrices de Elle en 2005 pour son huitième roman, Passage du Désir, qui signe l’acte de naissance du duo franco-américain Lola Jost et Ingrid Diesel. Elle est également l’auteur de Vox, prix Sang d’encre 2000, de Strad, prix Polar Michel-Lebrun 2001 et de Guerre sale, prix LIRE du meilleur polar 2011. Elle se consacre exclusivement à l’écriture. Ses seize romans tous publiés dans la collection Chemins Nocturnes, aux Éditions Viviane Hamy, sont traduits dans une dizaine de langues. Dominique Sylvain a également écrit de nombreuses nouvelles.

20170624_160405.jpg Lors d’une dédicace à Saint-Maur en poche en juin 2017.

ec031d30-vod8afcb75fe32c7eb9c0f392c98f22ea26c86f0ac05d7629fc9aa5aa02132d5e7d.jpg La Grande Librairie le 8 mars 2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s