Scalp de Cyril Herry

138409_couverture_Hres_0.jpg Roman sur fond de préservation de l’environnement, l’auteur peint un tableau très sombre sur les pro et les anti-écologistes.

Un jour, Térésa, quarante ans, décide d’avouer à Hans, son fils de dix ans, que son père n’est pas celui qui l’a élevé.

Ils décident donc de partir retrouver Alex, le père biologique de Hans. Alex est un marginal, il vit à Layenne, un petit village au milieu de nulle part où tout se sait et où tout le monde se connaît. Installé près d’une rivière, sa yourte trône au milieu de la forêt à l’abri des regards. C’est là que vit Alex ; lorsque Térésa et Hans arrivent sur les lieux, Alex reste introuvable et la tente est fermée à clef. Ils décident donc de comprendre pourquoi et comment Alex a disparu.

Hans va vite se rendre compte que les gamins du coin sont hostiles envers lui. Térésa s’apercevra également et rapidement de l’animosité des gens du coin envers les étrangers. La rencontre avec Alonso, un voisin d’Alex, est surprenante et déroutante. Bizarre le garçon.

Et que dire du nouveau maire et de sa clique : menaces et intimidations à peine voilées. Tout ce petit monde ne sortira pas indemne du chaos qui les attend. Des accidents, des présences invisibles et inexpliquées, Hans, malgré lui, se retrouvera mêler à tout ça.

Noirceur, méchanceté gratuite, ignorance, jalousie, bêtise humaine, tout est réuni. Ce livre est très sombre, très noir. L’auteur arrive grâce à la précision et à la force des mots à nous faire sentir les choses. Les personnages parlent mais pas trop et jamais pour ne rien dire. Des taiseux. Un beau roman qui laisse la place et donne la parole à ces gens, ceux qui vivent retirer de tout. Dans la même lignée que Franck Bouysse, j’ai été conquise. A découvrir absolument. Félicitations.

Je remercie chaleureusement les éditions Seuil Cadre noir pour leur confiance. Sortie nationale le 1er février 2018.

Résumé : « Même si n’importe quel bout de terre ici-bas appartient toujours à quelqu’un, la forêt reste la forêt : pas celle des hommes, celle des mythes ; celle des rêves et des peurs. On aura toujours peur au fond des bois à la nuit venue, quoi qu’on dise. »

Hans a neuf ans. Et sa vie va basculer deux fois en l’espace de soixante-douze heures : la première quand sa mère lui annonce que l’homme auprès de qui il a grandi n’est pas son père. La deuxième quand sa mère décide qu’il est temps pour lui de partir à la rencontre du vrai, de celui qui s’en est allé il y a dix ans, Alex, qui vit maintenant en pleine forêt, loin des hommes, à quelques centaines de kilomètres de là.

Biographie de l’auteur : Cyril Herry est né à Limoges et vit à La Croisille-sur-Briance, en Haute-Vienne. Il découvre la photographie aux arts décoratifs de Limoges et continue de la pratiquer, en particulier quand il découvre des lieux abandonnés.

Son premier roman, Lille aux mortes, est publié en 2008. Il a dirigé les éditions Ecorce depuis 2009, puis est devenu directeur de la collection « Territori » au sein de La manufacture de livres.
Il sort un nouveau roman en février 2018, au Seuil dans la collection Cadre Noir, « Scalp ».AVT_Cyril-Herry_9498.png

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s