Ces morts heureux et héroïques de Luke Mogelson

Un sujet grave « la guerre et le retour de ses combattants à la vie civile »

10 nouvelles surprenantes, effrayantes, affolantes de vérité, désolantes, violentes

ces-morts-heureux-et-heroiques-1020245.jpg Du noir, du noir, encore du noir …

Je n’ai trouvé aucun optimisme, aucune joie de vivre dans toutes ces différentes histoires et pour cause …. des personnages dont le rêve était pour nombre d’entre eux de défendre leur patrie « les Etats-Unis d’Amérique ». Tous ont fait la guerre … de l’Afghanistan au Koweit en passant par le Tadjikistan, l’auteur a su détailler, grâce à son vécu, avec précision et beaucoup de sentiments, le quotidien, l’horreur, la détresse, la descente aux enfers de ces militaires et civils.

Tous ces combattants sont seuls, divorcés, abandonnés par la société … aucun n’arrive à s’en sortir … Tolérance zéro pour ces guerriers. Pas d’aide psychologique … Rien – Nada – Niet.

Entre violence, vol, alcool, raillerie, le retour au quotidien est très difficile alors certains pensent y retourner … finalement ; leur vie ne ressemble plus à grande chose.

Chaque histoire est unique.

Pas de voyeurisme – Une réalité affligeante et lourde de conséquences. Une sacrée réflexion sur l’utilité des guerres. Très beau livre.

Je remercie chaleureusement les éditions Gallmeister pour leur confiance. Sortie nationale le 1er février 2018.

Résumé : Un vétéran cherche à reconquérir sa femme et part la retrouver chez ses parents, là où elle s’est réfugiée après qu’il l’a frappée. Une mère célibataire fait de longs trajets pour aller voir son fils en prison – il a tué un homme d’un coup de poing lors d’une permission. Un infirmier de retour de mission élit domicile dans un réduit de l’arsenal de la garde nationale de New York, incapable de rentrer chez lui. Un journaliste raconte sa vie en Afghanistan, entre ironie et désespoir, avant qu’une bombe ne fasse sauter le café dans lequel il se trouve.

Biographie de l’auteur : Luke Mogelson est né en 1982 à Saint-Louis, Missouri, et vit aujourd’hui à Paris. Entre 2011 et 2014, il était basé en Afghanistan pour le New York Times Magazine. Il a aussi couvert la guerre en Syrie et l’épidémie Ebola en Afrique de l’est pour le New Yorker. De 2007 à 2010 il était infirmier dans le régiment de la 69e infanterie, garde nationale de l’armée de New York.

Fiction-QA-Luke-Mogleson.jpg

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s