Uncategorized

Rouge tango de Charles AUBERT

Résumé de l’histoire : Une enquête au coeur du paradis troublé d’un Sud méconnu. Niels Hogan s’est retiré loin du monde. Dans sa cabane de pêcheurs, au coeur d’un Sud encore sauvage, il fabrique des leurres pour la pêche. Quarantenaire bourru, il n’a que peu d’amis : son voisin Vieux Bob, pêcheur lui aussi, la fille de Bob, la détonante Lizzie, et le jeune geek Malik. Alors, quand ce dernier est porté disparu et que la police retrouve du sang chez lui, puis le cadavre d’un inconnu, il n’en faut pas plus pour que notre héros ordinaire reprenne du service.
Accompagnés du capitaine Malkovitch, Niels, Lizzie et Vieux Bob vont tout mettre en oeuvre pour retrouver leur ami. Leur enquête les conduira sur la piste d’une vieille affaire liée au grand banditisme marseillais. De dangereux personnages viendront s’inviter à la fête, et troubler la vie si paisible que Niels s’est choisie.

Ca n’engage que moi : Deuxième volet des aventures de Niels Hogan. Découvert grâce à « Bleu calypso », j’attendais avec impatience cette nouvelle histoire.
Toujours original grâce à sa mise en scène au bord de l’eau, toujours original grâce aux personnages qui prennent de l’assurance, original la mise en page des chapitres qui rendent hommage à la poésie japonaise.
Ecriture de mieux en mieux maîtrisée et plus fluide, une intrigue plus fouillée, de l’humour mais aussi de l’émotion, j’ai passé un excellent moment de lecture.
Auteur à découvrir et à suivre.

Je remercie chaleureusement les éditions Slatkine&Cie pour leur confiance.
Sortie nationale le 02 janvier 2020

Uncategorized

Stavros de Sophia MAVROUDIS

Résumé de l’histoire : Athènes, à l’aube… Un morceau de La frise du Parthénon a disparu et le cadavre d’un archéologue gît au pied de l’Acropole. Le passé du commissaire Stavros Nikopolidis vient de ressurgir violemment ! En effet, quelques années auparavant, sa femme Elena – alors responsable des fouilles archéologiques – disparaissait mystérieusement au même endroit. Depuis, Stavros n’est plus que l’ombre de lui-même…
Mais aujourd’hui les signes sont là. Rodolphe, le probable meurtrier, son ennemi de toujours, est revenu. Stavros, véritable électron libre, impulsif, joueur invétéré de tavli et buveur impénitent, n’a plus que la vengeance en tête ! Flanqué de ses plus fidèles collègues – Dora, ancienne des forces spéciales, Eugène le hacker et Nikos l’Albanais -, soutenu par son amie Matoula, tenancière de bar au passé obscur, et malgré l’étrange inspecteur Livanos, Stavros va enfin faire sortir de l’ombre ceux qui depuis tant d’années pourrissent sa ville ! Mais la vie révèle parfois bien des surprises…

Ca n’engage que moi : EBLOUISSANT DE NOIRCEUR
Une explosion pour les yeux, une formidable découverte.
Un personnage principal, Stavros, haut en couleurs qui ne voit la vie qu’en noir. Une histoire grecque – passé, présent et futur – qui m’a laissée parfois bouche bée, très souvent perplexe. Une enquête policière d’une violence incroyable, des souvenirs émouvants, des personnages attachants, attendrissants, déroutants, méchants, bref tout est réunit dans ce super polar.
Si vous aimez les montagnes russes, prenez votre ticket, installez-vous et laissez-vous transporter…. Vous ne le regretterez pas.
A lire de toute urgence.

Je remercie chaleureusement les éditions JIGAL pour leur confiance.
Sortie nationale le 10 septembre 2018.

Uncategorized

L’ombre de Nola de Sacha ERBEL

Résumé de l’histoire : « Jamais je n’aurais soupçonné une telle tempête à l’intérieur de moi. Mon autre nature était enfermée comme dans une prison de haute sécurité avec ses écrous et ses barreaux. Ne laissant apparaître que naïveté et apparente légèreté. Mais le monstre a libéré un autre monstre. Et ce que toi tu m’as fait, je vais te le rendre. Je vais te le renvoyer tel un miroir et il ne manquera rien, tu peux me croire. Douleur, colère, terreur, vengeance, tout y sera. Et ce miroir reflétera toutes tes imperfections. Tel le portrait de Dorian Gray, ces imperfections deviendront pustules, pourriture de ce que tu es à l’intérieur de toi… » Depuis son retour en France, Talia a changé. Le don qu’elle a acquis à la Nouvelle-Orléans n’y est peut-être pas étranger.
En ce début janvier, une nouvelle vision la perturbe. Un homme pendu.
Talia sait que cela annonce un meurtre. Cependant personne ne la prend au sérieux. Etant donné ce qu’elle apprend, Charlie, sa meilleure amie depuis toujours, craint qu’elle ne souffre d’un important stress post-traumatique.
Alors que les meurtres par pendaison se poursuivent, Talia décide de repartir à la Nouvelle-Orléans. Elle doit retourner sur les traces des esprits vaudou. Sur les traces de Baron Samedi. La porte s’ouvre à nouveau entre deux mondes. Tout n’a pas encore été révélé.
Entrez, si vous l’osez…
Un thriller haletant et captivant entre des meurtres étranges perpétrés en France, la Nouvelle-Orléans et une immersion dans son univers Vaudou.
L’imaginaire s’associe aux légendes urbaines locales pour créer un incroyable récit. Un voyage au pays de l’étrange et des esprits malfaisants oscillant entre présent et passé. Une brillante suite de l’ouvrage « L’Emprise des Sens » qui peut également se lire en one shot.
Et surtout, surveillez votre ombre !

Ca n’engage que moi : Les aventures de Talia, suite et fin. Rentrée de la Nouvelle-Orléans, rendez-vous pris à Paris.
Cette nouvelle histoire ne sera pas de tout repos. Tout d’abord, le récit est plus centré sur une enquête policière menée, après de nombreux meurtres constatés, par deux flics aux caractères diamétralement opposés mais d’une grande amitié.
Ensuite l’auteure met un peu plus l’accent sur la vie personnelle de Talia. Les rites vaudou planeront encore dans la vie de Talia.
Bien sûr, la Nouvelle-Orléans sera à nouveau dans les pensées de Talia et de son entourage.
Et la fin alors….
Je me suis régalée !!!!
A découvrir.

Sortie nationale le 26 avril 2019

Uncategorized

Délation sur ordonnance de Bernard PROU

Résumé de l’histoire : Dans les années 2010, Oreste Bramard est amené à expertiser la bibliothèque de feu Grégoire Saint-Marly, médecin à Pau, à la demande de la petite-fille et héritière du notable. Un jour, une étrange ordonnance s’échappe sous ses yeux d’une édition originale de Céline. C’est une lettre de délation datée du 19 décembre 1942, dénonçant auprès de la préfecture quatre « mauvais Français » et signée : « Dr Saint-Marly, ancien combattant de 14-18, père de quatre enfants ».
Oreste comprend alors qu’en suivant la « chasse au trésor » conçue par le médecin bibliophile, il trouvera les documents cachés qui lui permettront de reconstituer ce qui s’est réellement passé à Pau durant les dernières années de la Seconde Guerre mondiale. Ironie de l’histoire, les enfants Saint-Marly eux-mêmes ont été pris dans la tourmente engendrée par la lettre de dénonciation de leur père. Communistes, francs-maçons, Juifs, résistants, collaborateurs ou foule des anonymes… Bernard Prou n’omet aucune des factions en présence. Il brosse une fresque animée et jubilatoire de cette période trouble, où chacun a dû agir selon son cœur et selon sa conscience.

Ca n’engage que moi : Cette lettre dont l’auteur parle est un document retrouvé par hasard dans les archives de son oncle. Intrigué, il a imaginé un thriller très éprouvant.
Le contexte, celui de la seconde guerre mondiale, les horreurs racontées avec un vocabulaire simple parfois grossier et osé, la vie de l’époque où la délation, l’homophobie, l’antisémitisme, la méchanceté, les amours interdits sont pléthores.
Le machiavélisme de certains personnages est à vomir, des pourritures en puissance.
Excellent récit, mêlant histoire, faits réels et imaginaire en fait une très belle enquête personnelle.
A lire impérativement.

Sortie nationale le 05 juin 2019.

Uncategorized

Et les vivants autour de Barbara ABEL

Résumé de l’histoire : Voilà quatre ans que l’ombre de Jeanne plane sur eux.
Comme s’ils n’avaient plus le droit de vivre pour de vrai tant qu’elle était morte pour de faux.
Cela fait quatre ans que la vie de la famille Mercier est en suspens. Quatre ans que l’existence de chacun ne tourne plus qu’autour du corps de Jeanne, vingt-neuf ans. Un corps allongé sur un lit d’hôpital, qui ne donne aucun signe de vie, mais qui est néanmoins bien vivant. Les médecins appellent cela un coma, un état d’éveil non répondant et préconisent, depuis plusieurs mois déjà, l’arrêt des soins. C’est pourquoi, lorsque le professeur Goossens convoque les parents et l’époux de Jeanne pour un entretien, tous redoutent ce qu’ils vont entendre. Ils sont pourtant bien loin d’imaginer ce qui les attend. L’impensable est arrivé. Le dilemme auquel ils sont confrontés est totalement insensé et la famille de Jeanne, en apparence si soudée, commence à se déchirer autour du corps de la jeune femme…

Ca n’engage que moi : Une auteure que j’ai découverte très tardivement malgré les nombreux bons retours la concernant. Trois livres seulement lus et celui-ci est encore plus dérangeant que le précédent (« Je t’aime »). Spécialisée dans le thriller psychologique, l’auteure plante dès le départ le décor. C’est un véritable déchirement de suivre cette famille, malgré mes nombreuses réflexions, je suis incapable de vous dire quelle attitude j’aurai eu !!!! Ce qui est sûr, c’est que j’ai ressenti beaucoup d’empathie pour « presque » tous les personnages.
Une lecture incontournable.

Lu en version numérique.
Sortie nationale le 05 mars 2020.

Uncategorized

Le loup des cordeliers d’Henri LOEVENBRUCK

Résumé de l’histoire : Mai 1789, un vent de révolte souffle sur Paris.
Gabriel Joly, jeune provincial ambitieux, monte à la capitale où il rêve de devenir le plus grand journaliste de son temps. un enquêteur déterminé à faire la lumière sur les mystères de cette période tourmentée.
Son premier défi : démasquer le Loup des Cordeliers, cet étrange justicier qui tient un loup en laisse et, la nuit, commet de sanglants assassinats pour protéger des femmes dans les rues de Paris…
Les investigations de Gabriel Joly le conduisent alors sur la route des grands acteurs de la Révolution qui commence : Danton, Desmoulins, Mirabeau, Robespierre, personnages dont on découvre l’ambition, le caractère, les plans secrets.
Alors que, le 14 juillet, un homme s’échappe discrètement de la Bastille, Gabriel Joly va-t-il découvrir l’identité véritable du Loup des Cordeliers, et mettre au jour l’un des plus grands complots de la Révolution française ?
UN ENQUÊTEUR REDOUTABLE
Une fresque magistrale des premiers jours de la révolution

Ca n’engage que moi : Un polar historique dans lequel l’auteur a magnifiquement mis à la disposition du lecteur, l’histoire au service de l’enquête. Quel récit … dans le Paris de Louis XVI, Marie-Antoinette, Robespierre, Danton et où un loup sème la panique.
Sous l’œil aguerri d’un jeune journaliste voulant faire carrière, l’auteur a su garder et mettre en valeur à merveille l’ambiance de l’époque : les dialogues, les faits, la vie, l’histoire, l’humour.
Vous serez, comme moi, happer par cette lecture.
Et quand la fin arrivera trop vite, vous en redemanderez… le tome 2 arrive bientôt.
A lire en urgence.

Lu en version numérique.
Sortie nationale le 24 octobre 2019

Uncategorized

Un jour tu paieras de Pétronille ROSTAGNAT

Résumé de l’histoire : «Les dés sont jetés, je n’ai plus rien à perdre.
En poussant un cri pour me donner du courage, je lève les bras au-dessus de ma tête. Avant que tu ne réagisses quinze centimètres de lame s’enfoncent dans ta chair.»
Une adolescente, retrouvée inconsciente en pleine forêt, émerge lentement du coma. Que lui est-il arrivé ?Pendant que la police mène l’enquête, Pauline Carel, jeune avocate pénaliste, est commise d’office pour défendre Mathieu, un brillant étudiant en médecine accusé d’un double homicide.
Carriériste, ambitieuse et   perfectionniste, Pauline y voit l’opportunité de se faire un nom. Alors qu’elle se bat pour blanchir son client, elle est rattrapée par son passé…

Ca n’engage que moi : Ce qui m’intéressait dans cette histoire c’était comment le sujet de la vengeance allait être traitée ? Malgré une écriture soignée, une lecture très agréable, une histoire intéressante, j’ai été assez déçue par le manque de développement des caractères des personnes. Je n’ai eu aucune empathie pour les personnages et encore moins pour la jeune fille, même si elle a souffert. Il m’a manqué beaucoup de détails et d’indices pour mieux apprécier cette lecture. Dommage !!! Auteure à suivre.

Lu en version numérique.
Sortie nationale le 29 janvier 2020

Uncategorized

La chute de la maison WHYTE de Katerina AUTET

Résumé de l’histoire : Les secrets de famille tuent plus sûrement qu’une arme.
Cape Cod, ses belles villas aux bardages de bois, ses millionnaires discrets qui par-dessus tout ont peur du scandale… Mais, justement, le scandale fait vendre. Bien qu’elle s’en défende, c’est ce qu’Edith Whyte a en tête lorsqu’elle publie un livre accusant son célèbre père, grand patron des arts, de crimes inimaginables.
Père et fille n’ont pas le temps de s’expliquer : William Whyte est retrouvé assassiné et le frère d’Edith est accusé du meurtre.
Tandis que la famille se déchire, la bonne société bruit des rumeurs les plus folles…

Un premier thriller élu parmi 150 manuscrits anonymes.
12 jurés qui représentent chacun un maillon essentiel de toute investigation judiciaire.
Un prix littéraire pour le genre le plus populaire de France.

Ca n’engage que moi : Ce retour-lecture est sûrement le plus dur à rédiger car je n’ai pas aimé ce livre.
Je l’ai lu mais sans grand enthousiasme. Je l’ai plus survolé.
Les personnages principaux sont banals, l’histoire de couple de Zach et Victoria prend une place trop importante (franchement ça apporte quoi à l’histoire !!!), la fratrie bien sous tous rapports mais sans amour. Il n’y a pas d’émotions, je n’ai eu aucune empathie. J’aurai aimé que les caractères des personnes soient développés, j’aurai aimé mieux connaître l’histoire des Whyte, j’aurai aimé en savoir plus sur les tourments de cette famille. L’enquête manque de précisions, de détails … La narration part un peu dans tous les sens, et tous ces va-et-vient dans différentes villes américaines m’ont épuisée. Autant resté à Cape Cod et centré le récit sur les lieux du crime.
J’ai été surprise également par certains aspects de l’histoire : tout d’abord, le tableau retrouvé sur le corps reste inconnu pour tout le monde … l’avocat de la défense n’est pas un spécialiste des arts …
Il y a également la place de la police … elle est là et puis pas là !!!! Et puis il n’y a aucune crédibilité dans les témoignages, c’est trop simple. Et puis il y a aussi une mort suspecte mais qui ne rajoute rien au récit.
Finalement ce livre se lit mais sans grand intérêt. Je n’ai pas fermé ce roman en me disant « waouh ».
Le bandeau est très accrocheur et c’est le problème … j’attendais un truc de malade et lorsque ça fait plouf … c’est déception.
Il faut quand même être indulgent car c’est un premier livre, la lecture est certes agréable, alors je lirais son prochain.
Mais je me demande quels ont été les critères retenus pour donner ce prix à ce livre ? Le jury est-il composé de professionnels, de lecteurs, de bloggeurs ? Franchement je n’aurai pas voté pour lui.

Uncategorized

On n’enterre jamais le passé de Nicolas DUPLESSIER

Résumé de l’histoire : Un ex-flic, une femme pas fatale mais presque, des pierres précieuses, des truands, une jeune fille qui ressemble à s’y méprendre à Fifi Brindacier, à Lolita ou à Lisbeth Salander. Explosif et rafraîchissant.

Ca n’engage que moi : On rentre directement dans le vif du sujet … musique à donf … Hellfest on fait du bruit.
Dialogues très sympa et qui ne manquent pas d’humour. Ping-pong dans les réparties.
Un personnage, détective privé très attachant. Une jeune adolescente délurée mais très rigolote aussi. Une mère de famille bimbo délaissée.
Des trafics de pierres précieuses et de drogue, des cartels du Mexique aux quartiers chics de Seine et Marne : vengeance, morts, cocktail explosif.
Je n’ai pas aimé la fin, bof, splash …
Mais je renouvellerais car c’est sans prise de temps et ça fait du bien de temps en temps.

Lu en version numérique.
Sortie nationale le 22 novembre 2019

Uncategorized

Ecrit dans le sang d’Edmonde PERMINGEAT

Résumé de l’histoire : Tombée en panne dans la campagne tarnaise, Maya se réfugie dans un manoir dont les occupants lui accordent l’hospitalité. Mais un meurtre sordide survient dans la paisible demeure : qui a tué Maya ? Après Sans mon ombre (l’Archipel, 2019), Edmonde Permingeat revient avec un polar où jalousie et vengeance distillent un suspense angoissant.
La jeune Maya, une rousse sulfureuse, tombe en panne un soir d’été devant la grille de la Giraudière, un manoir perdu en pleine campagne tarnaise. Elle y est accueillie.
Mais, à peine installée dans cette étrange demeure où vit la famille Rascol, la  » belle aux yeux de chatte  » va jouer de sa séduction pour exacerber tous les conflits latents. Aucun membre de cette grande fratrie n’échappera à son emprise.
Quelques jours plus tard, elle disparaît de façon subite et inexpliquée… Avec les taches de sang laissées sur le tapis et les murs, sa chambre a tout d’une scène de crime.
Qu’est-il advenu de Maya ?
Une intrigue psychologique où jalousie et vengeance distillent un suspense angoissant.

Ca n’engage que moi : Voilà un thriller psychologique familial découvert grâce à sa quatrième de couverture très alléchante. Et je n’ai pas été déçue.
Questions manipulations, l’auteure à su jouer avec ses personnages. Marionnettes et acteurs de leur propre histoire, les personnages sont déroutés et déroutants. L’histoire tient la route et les personnages ne vous laisseront pas indifférents. Une fois vous les aimerez et les détesterez le chapitre d’après. Un vrai plaisir de comment détester tout le monde bien malgré soi.
Une écriture simple, une lecture agréable, des chapitres courts, du suspense, la hâte de connaître le dénouement, qui à mon avis pourrait avoir une suite.
Cependant, le début de l’histoire est un peu bizarre, de nombreuses répétitions existent mais je ne sais pas si cela a été fait exprès.
J’ai trouvé une certaine forme de narcissisme de la part de l’auteure qui, à plusieurs reprises, vante la qualité de son récit.
Et si elle avait raison !!! A savourer sans prise de tête.

Je remercie chaleureusement les éditions de l’Archipel pour leur confiance.
Sortie nationale le 09 juillet 2020