Sous nos yeux de Cara HUNTER

AU COEUR DE L’ENQUETE, « SOUS NOS YEUX » mais

A COTE DE LA VERITE !!!!!!

512My7FUU8L._SX195_ Encore une fois, au coeur de l’action … je dirai même plus … au coeur du commissariat !!!

L’auteure a su décrire et mener cette enquête comme une vraie bonne série policière. Je m’explique : pas de description à rallonge de paysages, pas de visite d’une quelconque ville paumée où l’on sait que l’on n’y mettra jamais les pieds, pas de superlatifs pour décrire telles ou telles choses …

La lecture du compte-rendu de l’enquête est surprenante de réalisme ; simple, efficace, parfois déroutante, souvent étonnante, un peu longuet quelquefois (mais c’est pour la bonne cause). L’enquête est omniprésente, dans un style concis et très imagé.

Nous avons une belle brochette de personnages ; tout d’abord la famille a, dès le départ, une attitude trop lisse pour être sincère mais l’habit ne fait pas le moine et les apparences sont parfois trompeuses ; quant à nos ami(e)s policiers, on peut dire qu’ils n’ont pas la tâche facile, mais ils s’accrochent …

Et si vous pensez que la fin du livre et son dénouement sont proches … eh bien pas du tout …

J’attends donc avec impatience la traduction prochaine de la suite des aventures de notre enquêteur « Adam Fawley ». Pour une première enquête, belle réussite.

Je remercie chaleureusement les éditions Bragelonne pour leur confiance. Sortie nationale le 16 mai 2018. ♥♥♥♥♥

Résumé : Alerte enlèvement : la petite Daisy Mason, 8 ans, a disparu lors d’une fête, donnée dans le jardin de ses parents. Elle était déguisée en pâquerette : elle portait une robe, des collants et des chaussures vertes, ainsi qu’une coiffe avec des pétales blancs. Et personne n’a rien vu.
L’inspecteur Adam Fowley, qui prend en charge l’enquête, sait bien que, dans 90% des cas, c’est un proche qui a fait le coup. Il a lui-même perdu un fils, Jake, quelques mois plus tôt. Or, la famille de Daisy compte son lot d’étranges individus : sa mère fait ce qu’elle peut pour préserver les apparences, son père se montre systématiquement sur la défensive, et le petit frère ne dit pas un mot…
Le vernis de respectabilité si cher à ce quartier de la classe moyenne s’effrite peu à peu sous la pression de l’enquête, des rumeurs et des réseaux sociaux. Les Mason, famille modèle, préfèrent parfois le mensonge par omission à la vérité, et des secrets inavouables sont sur le point d’éclater…

Biographie de l’auteur : Cara Hunter (un pseudonyme) est une écrivaine, auteure de roman policier.

Elle est titulaire d’un doctorat (PhD) en littérature anglaise de l’Université d’Oxford. Elle a choisi son nom de plume dans un catalogue jardin dont Cara et Hunter sont des variétés de pommes de terre.

« Sous nos yeux » (Close to Home, 2017) est le premier tome d’une série qui suit les enquêtes menées par l’inspecteur Adam Fowley.

« In the Dark » (2018) est le deuxième tome.

Elle vit et travaille à Oxford et a déjà publié sous un autre nom.

AVT_Cara-Hunter_8711

Fleur de cadavre de Anne Mette HANCOCK

Les fleurs, c’est périssable …

9782226402066-j La « fleur de cadavre » est une fleur éxotique que l’on trouve sur l’île de Sumatra. Elle a la particularité d’attirer les coléoptères entre ses pétales. Lorsqu’elle fleurit, elle dégage autour d’elle une odeur de mort.

Je ne vais pas trop m’étaler sur le ressenti de ma lecture car sauf vous dire que j’ai passé un moment agréable, que la traduction du livre a été soignée, que l’histoire est intéressante, que le dénouement est surprenant mais prévisible, voilà … je n’ai pas eu plus de frissons que ça et des parts d’ombre du récit restent assez obscures.

J’attends de voir le prochain roman de l’auteure.

Je remercie chaleureusement les éditions Albin Michel pour leur confiance. Sortie nationale le 03 mai 2018. ♥♥♥+

Résumé « Puisqu’on me prive de ta présence, Héloïse, donne-moi au moins par tes mots la douce essence de ton être. »

Ces mots concluent les lettres qu’Heloise Kaldan, journaliste à Copenhague, reçoit régulièrement depuis quelque temps. Postées de France, elles sont signées d’une certaine Anna Kiel.
Héloise n’a aucun lien avec cette femme. Pourquoi celle-ci s’obstine-t-elle à lui écrire ? Que cherche-t-elle à lui dire ?
Trois ans plus tôt, Anna Kiel a égorgé un avocat de 37 ans. En cherchant à comprendre le mobile de ce meurtre, Héloise rouvre sans le savoir une page d’un passé qu’elle croyait définitivement tournée.

Biographie de l’auteure : Après des études d’histoire, Anne Mette Hancock se lance dans le journalisme. Cette Danoise est une grande consommatrice de thrillers américains, notamment de Michael Connelly, Harlan Coben, Gillian Flynn et John Grisham qui l’inspirent dans son travail d’écriture. Paru en 2017 au Danemark, Fleur de cadavre est resté en tête des meilleures ventes durant plus de 16 semaines.

anne-mette-hancock-soirc3a9ejpg

Je suis un guépard de Philippe HAURET

UN ROMAN NOIR

Mise en page 1 Tony et Lino sont amis de chambrée et puis un jour survient la mort accidentelle de Tony … Lino est dévasté. Vingt ans après, Lino est employé administratif sans éclat, sans ambition ; petit salaire, petit appartement, petite vie, pas d’amis mais un rêve : devenir écrivain … Lorsqu’un jour, sur le pas de sa porte, il découvre une jeune femme, sans domicile fixe, sa première réaction est la colère « pourquoi devant ma porte !!!!! » ; pris de remords il décide de l’aider ; son prénom Jessica « Jess » pour les intimes … Est-ce que Lino ira au bout de son rêve ? Avec ou Jessica ?

Et puis il y a Melville, le bô gosse riche mais qui s’ennuie ferme au côté de sa ravissante épouse, lorsqu’il entre dans la vie de Lino et Jess, le bonheur sourit-il enfin à nos deux amis ???????

L’auteur décrit avec justesse et réalisme un monde qui nous broie, nous dirige, nous formate. Si vous n’êtes pas dans le moule, vous n’êtes rien !!!! Et pourtant … faut-il encore croire en nos rêves ? les miracles sont-ils encore possibles ? vivre dans l’opulence matérielle nous rendra meilleur, heureux … Le destin de nos trois principaux personnages n’est que le reflet de notre société. Certes, il ne faut jamais baisser les bras, mais ce roman a le mérite de nous mettre face à nos réalités. L’auteur n’a certainement pas voulu faire un discours de « révoltés insoumis » mais au vu de son parcours et de ses expériences passées, peut-être nous interpelle-t-il ? Regardons alors autour nous et analysons …

Je remercie chaleureusement les éditions Jigal Polar leur confiance. Sortie nationale en mai 2018 ♥♥♥

Résumé Sélection Prix Mille et Une Feuilles Noires 2018
Le jour, Lino, employé anonyme d’une grosse boîte, trime sans passion au 37e étage d’une tour parisienne. La nuit, dans son studio miteux, il cogite, désespère, noircit des pages blanches et se rêve écrivain… Un peu plus loin, Jessica arpente les rues, fait la manche et lutte chaque jour pour survivre. Deux âmes perdues qui ne vont pas tarder à se télescoper et tenter de s’apprivoiser, entre désir, scrupule, débrouille et désillusion… Jusqu’au jour où Jessica fait la connaissance de Melvin, un jeune et riche businessman qui s’ennuie ferme au bras de la somptueuse Charlène. Deux univers vont alors s’entremêler pour le meilleur et surtout pour le pire…

Biographie de l’auteur : Né en 1963 à Chamalières, Philippe Hauret passe son enfance sur la Côte d’Azur, entre Nice et Saint-Tropez. Après le divorce de ses parents et d’incessants déménagements, il échoue en banlieue sud parisienne. Sa scolarité est chaotique, seuls le français et la littérature le passionnent. En autodidacte convaincu, il quitte l’école et vit de petits boulots, traîne la nuit dans les bars, et soigne ses lendemains de cuite en écrivant de la poésie et des bouts de romans. Il voyage ensuite en Europe, avant de trouver sa voie en entrant à l’université. Après avoir longtemps occupé la place de factotum, il est maintenant bibliothécaire. Quand il n’écrit pas, Philippe Hauret se replonge dans ses auteurs favoris, Fante, Carver, Bukowski, joue de la guitare, regarde des films ou des séries, noirs, de préférence.

Philippe-HAURET

Complot de Nicolas BEUGLET

EXCELLENTISSIME !!!!!!

complot-nicolas-beuglet

Quelle histoire mes amis … Quand on nous dit que certains auteurs se bonifient avec le temps … eh bien Nicolas BEUGLET est comme le bon vin, son dernier ouvrage « COMPLOT » se déguste sans parcimonie.

Tout d’abord, je m’étais lancée dans la lecture, dès sa sortie, de son deuxième livre « Le cri » et même si l’histoire m’avait beaucoup plu, je restais un peu dubitative sur la fin qui ne m’avait pas trop emballée. Mais comme il ne faut jamais rester sur sa « fin », je me suis lancée dans « Complot » (merci à la bibliothécaire du Homborch à Uccle de l’avoir mis en rayon).

L’histoire démarre très très fort avec l’assassinat de la Première ministre norvégienne. Le corps de cette politique est massacrée avec une telle violence que les premières constatations vont de surprise en surprise. Qui mieux que la lieutenant Sarah Geringën pour découvrir le ou les meurtriers ? Aidée de son compagnon, le journaliste Christopher Clarence, l’enquête va les mener d’Oslo à Leipzig, en passant par Biblos et jusqu’au Vatican.

Une maîtrise incroyable de l’histoire, de son déroulement et de son dénouement, sans aucun temps mort, l’auteur nous brosse le portrait d’une société « structurelle » machiste, mysogine, masculine. Si bien que les découvertes de nos deux détectives vont remettre en cause les « secrets premiers de l’humanité ». Comment ne pas sortir encore plus rebelle et combattive après avoir lu « Complot » !!!!!!

Tantôt étonnée, tantôt fascinée, tantôt stressée, j’y ai trouvé un vrai et réel plaisir de lecture. Car pour ceux qui douteraient encore, l’auteur, dans ses « précisions et remerciements » (page 491) nous dit que « toutes les sources sont historiques, les interprétations sont en revanche le fait des personnages« .

Alors n’hésitez pas une seconde … plongez-vous dans « COMPLOT » ♥♥♥♥♥.

Sortie nationale le 16 mai 2018.

Résumé : Un archipel isolé au nord de la Norvège, battu par les vents. Et, au bord de la falaise, le corps nu et martyrisé d’une femme. Les blessures qui déchirent sa chair semblent être autant de symboles mystérieux.

Quand l’inspectrice Sarah Geringën, escortée par les forces spéciales, apprend l’identité de la victime, c’est le choc. Le cadavre est celui de la Première ministre.

Qui en voulait à la chef de gouvernement ? Que cachait-elle sur cette île, dans un sanctuaire en béton enfoui au pied du phare ? Sarah, très vite, le pressent : la scène du crime signe le début d’une terrifiante série meurtrière. Dans son enquête, curieusement, quelqu’un semble toujours la devancer. Comme si cette ombre pouvait lire dans ses pensées…

De la Norvège à la vieille cité de Byblos, et jusqu’au cœur même du Vatican, c’est l’odeur d’un complot implacable qui accompagne chacun de ses pas. Et dans cette lutte à mort, Sarah va devoir faire face à ses peurs les plus profondes. à ses vérités les plus enfouies…

Biographie de l’auteur : Après quinze années passées chez M6, Nicolas Beuglet a choisi de se consacrer à l’écriture de scénarios et de romans. Le Cri et Complot ont paru aux éditions XO en 2016 et en 2018.
Il vit à Boulogne-Billancourt avec sa famille.

Le miroir des âmes de Nicolas FEUZ

EXPLOSION, ACTION, REACTION …

NicolasFeuz2

J’ai une tendresse particulière pour Nicolas FEUZ, qui lors d’un échange écrit m’avait, il y a quelques mois, dédicacé et envoyé gratuitement son livre HORRORA BOREALIS que j’avais adoré. Je me devais donc de le suivre dans ce nouvel opus et je n’ai pas été déçue même si ….

Cela démarre sur les chapeaux de roue.

Nous sommes à Neuchâtel.

Très vite l’histoire s’emballe, l’action est là, la violence est omniprésente, les morts se succèdent. L’imagination des tueurs est des plus fantasques et ignobles. Tous les acteurs du livre sont essentiels et liés mais l’enquête piétine ; Et puis il y a le détail qui va faire la différence et tout va alors se précipiter. Mais … sans pouvoir me l’expliquer, je reste un peu déconcertée par l’arrivée trop rapide du dénouement. J’aurai bien voulu que l’enquête soit plus approfondie, j’aurai aimé connaître un peu mieux les personnages. Mais peut-être que l’auteur réserve cela pour la suite. J’attendrai donc avec impatience la prochaine histoire.

Je remercie chaleureusement les éditions Slatkine & Cie pour leur confiance. Sortie nationale le 20 août 2018. ♥♥♥

Résumé : Un attentat sans commanditaire, des meurtres sans mobile apparent, l’auteur est à son affaire, il est procureur du Canton de Neuchâtel. Dans ce polar essouflant, il fait endosser à son personnage principal la robe d’un magistrat qui pourrait être son double si tout n’était précisément double et trouble dans ce Miroir des âmes : les flics, les filles, les politiques, les juges et jusqu’à ce mystérieux tueur en série que la police a surnommé Le Vénitien parce qu’il coule du verre de Murano dans la gorge de ses victimes. Le style est au couteau, l’efficacité radicale. Implacable et précis, comme un détonateur.

Biographie de l’auteur : Né à Neuchâtel en 1971, de nationalité Suisse, Nicolas FEUZ est procureur de la République du canton de Neuchâtel et auteur de thrillers

Nicolas Feuz a étudié le droit à l’Université et obtenu le brevet d’avocat, avant d’être élu en 1999 comme juge d’instruction, puis en 2008 comme président du collège des juges d’instruction, et enfin en 2011 comme procureur de cette petite République helvétique.

Marié et père de deux enfants, il s’est lancé dans l’écriture de romans noirs en 2010.

livre-nicolasfeuz_1000x562px

 

 

 

Maléfiques de Léo Villots

ANGOISSANT, OPPRESSANT, SUFFOQUANT …

41dy7+qf0sL._SX362_BO1,204,203,200_

Rozenn est mariée, elle travaille à Rennes, elle vit isolée dans une maison à l’écart du village. Cyril, son mari, est oisif ; il boit, il fume, arrogant il bat Rozenn. Un soir Cyril part acheter des cigarettes, Rozenn a besoin de bois pour alimenter sa cheminée qu’elle va chercher dans son appentis ; à son retour la maison a été saccagée et Cyril, revenu, n’a même pas le courage de le lui reprocher. Que s’est-il passé ?

Elodie est infirmière de nuit ; avec Maryse, aide-soignante, elles forment un sacré binôme ; tous les matins elles partent ensemble de l’hôpital. Elodie est aussi la confidente de Monsieur Rodrigue, un vieux monsieur malade ; Monsieur Rodrigue a un secret. Lequel ? Elodie va partir en vacances, à son retour tout aura changer.

Lorsque Rozenn va faire la recontre, par hasard, d’un nouvel ami plutôt sympathique, affable, serviable, sa vie va changer.

Mais qu’est-ce qui lie toutes ces personnes entre elles ? Lisez le livre de Léo Villots. J’avoue que, très souvent, les premiers romans me laissent perplexe. Mais là, j’ai été plus que surprise par la qualité de la narration, de l’écriture simple mais incisive, pas de déchets dans la cohérence de l’histoire, tout se tient. Certes, on sent que l’auteur aurait pu aller plus loin dans sa narration, rajouter des détails, des situations, approfondir un peu plus la psychologie des personnages mais finalement cela aurait été juste pour le plaisir.

ANGOISSANT : parce que la situation des femmes battues m’angoissent ; l’auteur, peu de fois, a fait parler le mari de Rozenn avec une telle violence verbale.

OPPRESSANT : parce que Rozenn est seule contre tous ; comment va-t-elle s’en sortir …

SUFFOQUANT : parce qu’à la fin du livre tout s’accélère et qu’on ne sait toujours pas si tout les personnages s’en sortiront.

Un premier roman très réussi qui laisse présager du bon, du très bon … Très belle surprise à découvrir ♥♥♥. « Le Papa Noël a eu « franchement » raison de faire plaisir au lutin ».

Je remercie chaleureusement les éditions La Gidouille noire pour leur confiance. Sortie nationale le 24 mai 2018.

Résumé : Deux jeunes femmes qui ne se connaissent pas, Rozenn, fragile et battue par son mari violent, et Elodie, infirmière hospitalière dévouée, sont les rouages d’une sombre machination montée par un psychopathe monstrueux de folie et de manipulation. On assiste à leur croisée des chemins, voyeurs malgré nous. Entre thriller et roman d’atmosphère, ce récit singulier tient en haleine jusqu’à un dénouement digne des grands romans à suspens.
C’est le premier roman de cet auteur.

Biographie de l’auteur : Léo Villots est né en 1969. Il est infirmier de formation, marié, et a un enfant.
Maléfiques est son premier roman.

le-dinannais-olivier-le-gal-alias-leo-villots-signe-son_4042218_525x330p

 

Héléna de Jérémy FEL

LE THRILLER PSYCHOLOGIQUE DE 2018

(j’assume …)

41NX1Wd-N1L._AC_US218_Une rentrée littéraire qui démarre sur les chapeaux de roue. Je n’aime pas trop lire ou écouter les critiques … J’aime plutôt les conseils. Un peu par hasard cet été, sur la première radio de France, le rédacteur en chef du magazine Lire a été interviewé et le livre de Jérémy Fel a été cité comme étant, à son avis, un livre à ne pas manquer. Comme l’intrigue m’intéressait, je me suis décidée à le lire. Une tuerie !!!!!

Tout d’abord nous sommes dans un drame psychologique qu’aucun d’entre nous ne souhaiterait vivre. Ou plutôt jusqu’où peut-on aller pour sauver ses enfants ? C’est l’histoire de Norma.

Norma Hewitt a trois enfants ; Graham, Tommy et Cindy, sa poupée, son amour, sa jolie princesse, celle qui réalisera les rêves de sa maman, à commencer par ce concours de mini-miss qu’elle doit absolument gagner. Et puis Graham l’ainé, l’homme de la maison, Norma est veuve, celui sur qui tout le monde compte ; réfléchi, posé, tendre, la photographie et la poésie sont ses deux passions. Et enfin Tommy, le tourmenté, celui qui n’a pas eu de chance, gentil garçon mais tellement différent …

Haylay Hives est une jeune adulte, autrefois championne de golf junior, elle décide de se remettre en selle pour honorer la mémoire de sa maman, décédée tragiquement. Après une soirée bien arrosée et autres substances, Haylay décide de prendre la route pour rejoindre son entraîneur à plusieurs kilomètres de chez elle ; sur le chemin elle tombe en panne, elle rencontre Norma et Cindy et l’histoire commence …

Ce récit est d’une intensité incroyable ; no limit ; une question de survie pour tous les personnages ; schizophrénie excessive, humiliation, inceste, violences macabres, drogue, alcool, folie meurtrière, abandon maternel, sacrifice …

L’auteur a eu cette force, grâce à son écriture exceptionnelle, à me donner la chair de poule ; je suis restée en apnée plus d’une fois, que d’émotions ; j’ai même cru, à travers ces déchaînements agressifs, retrouver les mêmes sensations des premiers Stephen King : glaçants. Mais ce qui m’a le plus bluffée, c’est que rien ne m’a choquée … j’ai compris l’attitude de chacun, sans pour autant la cautionner, j’ai même eu de la peine. Héléna aussi aurait du faire un effort !!!!

Ce livre est très dérangeant mais qu’est ce que c’est bon … A LIRE DE TOUTE URGENCE ET SANS MODERATION … ♥♥♥♥♥

Je remercie chaleureusement les éditions PAYOT-RIVAGES pour leur confiance. Sortie nationale le 22 août 2018.

Résumé : Kansas, un été plus chaud qu’à l’ordinaire. Une décapotable rouge fonce sur l’Interstate. Du sang coule dans un abattoir désaffecté. Une présence terrifiante sort de l’ombre. Des adolescents veulent changer de vie. Des hurlements s’échappent d’une cave. Des rêves de gloire naissent, d’autres se brisent. La jeune Hayley se prépare pour un tournoi de golf en hommage à sa mère trop tôt disparue. Norma, seule avec ses trois enfants dans une maison perdue au milieu des champs, essaie tant bien que mal de maintenir l’équilibre familial.
Quant à Tommy, dix-sept ans, il ne parvient à atténuer sa propre souffrance qu’en l’infligeant à d’autres… Tous trois se retrouvent piégés, chacun à sa manière, dans un engrenage infernal d’où ils tenteront par tous les moyens de s’extirper. Quitte à risquer le pire. Et il y a Helena… Jusqu’où une mère peut-elle aller pour protéger ses enfants lorsqu’ils commettent l’irréparable ? Après Les Loups à leur porte, Jeremy Fel aborde cette vertigineuse question dans une grande fresque virtuose aux allures de thriller psychologique.

AVT_Jeremy-Fel_7011